La France est en chute libre

Dr. Michael LaitmanOpinion (de Shawn Tully, rédacteur en chef à CNNMoney) : « D’un seul coup d’œil sur les chiffres phares, la France ne semble presque pas aussi stressée que les intitulés dérisoirement « PIIGS » : le Portugal, l’Irlande, l’Italie, la Grèce et l’Espagne…

A y regarder de plus près, la France n’est pas moins enlisée dans la crise économique. La deuxième plus grande économie de la zone euro (PIB en 2012 : 2 000 000 000 000 €) souffre plus que tout autre membre d’une détérioration choquante de la compétitivité. En d’autres termes, les produits de la France – ses voitures, son acier, ses vêtements, son électronique – coûteraient beaucoup trop cher à produire par rapport à des produits concurrents, venant à la fois de l’Asie et de ses voisins européens, y compris non seulement l’Allemagne mais aussi l’Espagne et l’Italie… Même le tourisme souffre à cause des prix élevés de la France…

En fait, c’est la France – pas la Grèce ou l’Espagne – qui est aujourd’hui la plus grande menace à la survie de l’euro…

On ne sait pas quand la crise, qui généralement est méconnue des investisseurs et du gouvernement Hollande, va éclater dans une panique. Les chances pour que la France fasse baisser le coût du travail de 20% à 30% nécessaires pour rétablir la croissance sont pratiquement nulles. Les réformes ne peuvent se produire que lorsque l’économie est en pleine expansion et que les citoyens ont confiance en l’avenir, l’antithèse de l’obscurité enveloppant maintenant la France.

La France se dirige vers une Bastille économique. Plus elle restera sur cette voie, plus il est possible que le régime de la zone euro, qui a demandé tant de dur travail pour être crée, s’effondre. »

Mon commentaire : Le rouleau du développement évolutif pousse inévitablement l’humanité à prendre conscience d’un nouveau système d’interconnexion mondiale. Dans notre unité, nous devons révéler l’attribut du don sans réserve sans annuler la volonté de recevoir, mais au-dessus. Dans ce cas, nous aurons deux propriétés en même temps et nous serons en mesure de révéler la propriété du Créateur dans leur opposition et complémentarité.

C’est uniquement dans l’interconnexion les uns avec les autres que nous pouvons être dans deux propriétés opposées (désirs et vecteurs) : le naturel (recevoir) et l’acquis (donner sans réserve). Nous les développons comme deux plans : celui du bas, le désir de recevoir, se développe à travers la révélation des Reshimot brisés naturellement, et celui du haut, le désir de donner sans réserve, que nous développons à travers nos efforts. Leur position relative est appelée « la foi (don) au-dessus de la raison (réception) ».

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed