Monthly Archives: mars 2013

La racine de tous les exils

Question: Lorsque nous parlons de la fête de la Pâque, pourquoi disons-nous: «Rappelez-vous  de l’exode d’Egypte? » Après tout, il y avait d’autres exils-Babylone, en Grèce et à Rome, mais nous devons nous rappeler de l’exode d’Egypte. Quel est le sens de tout cela?
Réponse: L’exil égyptien est la racine de tous les exils. Tous les autres exils sont comme une surimpression. Cet exil est le plus difficile et fondamental. Une personne se lève au-dessus de son égoïsme et, pour la première fois, se rend compte que le monde spirituel est et ce que cela signifie de se sentir l’attribut du don au lieu de l’attribut de réception avec lequel nous sommes nés et où nous existons.
Nous percevons le monde à travers les sens qui ne veulent que jouir et profiter de tout. La révolution dans le organes sensoriels, quand je commence à « sortir de moi-même, » pour m’identifier avec le monde, de donner aux autres, de me sentir en dehors de mon corps afin que mon cœur reste là- est ce qu’on appelle l’exode d’Egypte. Tous les autres exils sont déjà produits en dehors de moi.
Des Ecrits kabbalistisques: La Nuit du Seder de Pessah » KabTV du 04/03/13

Comment remercions nous le Créateur?

congrès, groupeQuestion: Comment pouvons-nous exprimer notre gratitude envers le Créateur?
Réponse: Seulement en voulant sa révélation,  c’est par cela que nous Lui apportons contentement.
Ces mots peuvent sembler banals, pas entièrement compris, et artificiels, mais dans l’ensemble, c’est la seule façon de l’expliquer en utilisant le langage de ce monde. En fait, il s’agit d’un très haut niveau et nous ne commencerons à comprendre le sens de ces mots que lorsque le Créateur se révèlera.
Comment pouvons-nous apporter au Créateur, la force supérieure qui gère tout, le contentement si nous courons comme des punaises sur cette planète en nous cognant les uns les autres? Le voulons ou pas? Est-ce que notre humeur change en fonction de cela? Souffrons nous ou réjouissons-nous comme résultat (la souffrance ou le plaisir de la Shekhina-Divinité)? Nous ne comprenons pas tout cela, nous ne pouvons même pas nous comprendre.
En fait, toute l’humanité sont des créatures supérieures, nous la voyons dans nos attributs égoïstes, mais dans la façon dont nous avons vraiment à exister au niveau de la connexion générale, en pleine adhésion avec le Créateur. Sur ce plan, nous sommes tout à fait égaux et identiques à Lui.
Donc, nous devons imaginer ce niveau,l’activer, et tout le monde devrait se voir et ses amis comme digne de ce niveau. Cela devrait nous élever.
Du congrès européen en Allemagne 23/03/13, Leçon 3

Chaque branche est proche de sa racine

Dr. Michael LaitmanNous savons tous que chaque branche est naturellement proche de ses racines, de même notre nature est proche de nos racines, du Créateur. Le désir de donner, comme la lumière, comme le Créateur qui nous a créés, est instillé en elle. Mais nous sommes dans une dissimulation qui pèse sur nous et ne nous permet pas de nous voir comme nous sommes vraiment.
Par conséquent, tous nos attributs semblent corrompus. Cependant, nous devons comprendre que ce n’est pas notre vraie forme. Ce n’est pas nous, mais plutôt la dissimulation! Seulement en enlevant cette dissimulation ou en s’élevant au dessus, que nous atteindrons notre racine. C’est comme les vêtements que nous avons besoin d’enlever et s’élever au-dessus. C’est ce qu’on appelle travailler dans «la foi au-dessus de la raison», ce qui signifie s’élever au-dessus de notre ego, au-dessus du couvercle qui est sur nous, et de vivre au-dessus.
Nous sommes actuellement dans l’état de Ein Sof (infini) mais on oublie ça. Nous devrions toujours voir le monde de l’Infini partout, dans nos relations, dans nos aspirations, dans la totalité de l’image du monde que nous voyons.
Le Créateur n’a pas créé quelque chose de mauvais, Il n’a créé que le bien, qui est le résultat de  son aspiration à apporter le bien. Mais Il a caché cet état afin que nous puissions le découvrir et de voir qu’Il le trouve souhaitable et que nous le trouvions aussi.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 20/03/13, «Matan Torah (Le Don de la Torah) »

Le Créateur attend!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que cela signifie s’adresser au Créateur?
Réponse: S’adresser au Créateur signifie demander que les forces intérieures du monde qui maintiennent et contrôlent de se manifester clairement en nous. Nous devons connaitre cette force, être en contact avec elle, et agir avec son aide. C’est pourquoi nous demandons, exigeons qu’elle se révèle.
Peu importe comment vous vous adressez au Créateur Vous pouvez le maudire, mais ne le quittez pas!
Du congrès d’Allemagne du 22/3/2013, leçon 2

Et les enfants d’Israël crièrent à partir du travail

congrès, groupeQuestion: Quelle est la signification de l’expression « ? … Et les enfants d’Israël crièrent à partir du travail »
Réponse: Cela signifie que nous élevons nos mains et crions: «Aidez-nous! Nous ne pouvons pas quitter Pharaon, pour échapper à notre égoïsme pour une nouvelle vie. « Pourquoi pas? Quel est le but de tout ce jeu ? Son but est de révéler la force supérieure! Si nous pouvions quitter l’Egypte nous-mêmes, nous ne n’aurions pas de problèmes. Toutefois, dans ce cas, nous ne pourions pas révéler la force supérieure, la force du don et de l’amour. Elle doit nous remplir, se révéler à nous, et qu’on la ressente. Lors de la sortie d’Égypte elle s’est d’abord révélée comme quelque chose qui nous attire : comme un nuage ou un pilier feu. Mais alors, nous la révéler dans les faits .
Des Ecrits kabbalistes: La Sortie d’Egypte » KabTV du 04/03/13

Si vous le voulez, vous serez entendus

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si nous nous regardons à travers les yeux du monde physique, nous voyons combien nous sommes faibles économiquement, socialement et politiquement. Il nous manque la position souhaitée dans le monde. Sur cette base, comment peut-on diffuser quelque chose?
Réponse: Je ne sais pas quel genre de situation il devrait y avoir dans le monde quand on veut diffuser quelque chose. Aller sur ‘Internet et vous verrez qu’il s’agit d’un système intégré dans lequel vous pouvez faire ce que vous voulez. Il a été créé spécifiquement pour la diffusion.
Tout dépend de vous. Si vous essayez d’offrir correctement votre méthode sans réserve, en fonction de ce que les gens veulent entendre de vous, ils vous entendront. C’est à nous  d’apprendre comment faire cela. Aucune position n’est nécessaire pour ce faire.
En 1995, j’ai ouvert une page web pour la Kabbale, puis ai commencé à diffuser sans demander la permission à personne. J’ai publié mes trois premiers livres en 1983 alors que j’étais encore avec Rabash quand je n’avais pas du tout  d’étudiant. Je vais régulièrement à des émissions de radio par lesquelles une multitude de gens sont venus. Aujourd’hui, nous avons deux chaînes de télévision et les journauxque nous imprimons pour toutes les fêtes. Par conséquent, aucune mesure particulière n’est requise ici.
Du congrès d’Allemagne du 22.3.2013, leçon 2

Un congrès famille en Europe

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous rester dans un état appelé «une famille» lors ddu congrès en Allemagne? Comment pouvons-nous faire la différence entre ce genre de «famille» et la famille régulière, qui est l’un de nos besoins animaux?

Réponse: Nous avons nommé le prochain Congrès européen « congrès famille » . Nous pensons que le moment est venu et que les connaissances que nous avons accumulées et les circonstances par lesquelles nous nous permettons de construire une famille unifiée qui sera composée de toutes nos groupes un grand Kli (récipient.) Comme l’écrit le Baal HaSoulam, le monde entier est une seule famille et, aujourd’hui, nous devons devenir comme une seule famille.

En d’autres termes, tous nos groupes, ainsi que nos amis qui n’ont pas de groupe, où qu’ils soient, doivent se faire ressentir le reste du Kli sur une base régulière et dépendre totalement les uns des autres. Ce type de connexion existe vraiment et nous n’avons aucun autre moyen que de la révéler progressivement. C’est notre tâche principale.

Deuxièmement, nous devons maintenir une bonne connexion, ne jamais se critiquer les uns les autres, mais plutôt se rapprocher avec les autres. Nous devons trouver un dénominateur et des motifs communs : des désirs et des intentions communes, sentez l’interdépendance mutuelle complète. C’est comme si nous étions à la maison avec nos familles et n’avions aucun doute que nous dépendons les uns des autres. C’est le moins que nous puissions faire maintenant.

Dans le même temps, nous n’avons pas à connaître tous nos amis par leurs noms. Nous devons simplement sentir qu’ils sont en nous et que nous sommes une entité reliée. Puis, tout en travaillant sur l’auto-correction, dans le même temps, nous aidons les autres et sentons tout à travers nous-mêmes et essayons de corriger, remplir, et façonner les autres spirituellement. Chacun de nous se doit d’agir de cette façon à l’égard des autres.

C’est vital. En travaillant ainsi, nous allons avancer et nous rapprocher du niveau ultime de l’univers dans lequel nous existons tous et qui est encore caché par nos propriétés égoïstes personnelles. Nous devons nous élever au-dessus au moins un peu et accepter le fait que d’autres sont égaux à nous, si pas plus, plus grands, ni plus importants que nous. Si nous parvenons à agir ainsi, nous allons briser le mur qui est appelé le «Makhsom. »

Le 17/03/13 Leçon virtuelle

Au-dessus du temps

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qui a créé le Créateur?

Réponse: Nous vivons dans un monde qui a un début, une fin, le temps, des limites, et une expansion, c’est-à-dire des modifications. Et le monde spirituel, même à son plus bas niveau, est la plénitude. L’intégralité ne peut pas être changée, il ne peut pas être que toute chose a un début et une fin. Par conséquent, la question de savoir ce qui se passe dans le monde spirituel, pour ne rien dire du Créateur, est illogique. Pour ce qu’il y a à voir, rien ne change.

Tout change seulement dans notre monde et n’est changé qu’à partir du premier point au dernier point, à partir de l’état infini dans lequel nous sommes comme un embryon, à partir de cet état dans le monde infini dans lequel nous sommes complètement corrigés. Dans toute la transformation spirituelle, seul le plus petit fragment de ce chemin, notre monde subit des changements. Et il n’y a pas de changements dans tout le reste, il y règne l’éternité et la plénitude, le temps est absent.

Les physiciens et psychologues ont déjà parlé de cela. Par conséquent, il n’y a aucune raison de discuter de qui a créé le Créateur, s’il y avait quelque chose avant Lui ou non.

J’espère que dans un avenir proche, nous allons faire l’effort nécessaire et vous sentirez ce qu’est « hors du temps » ; c’est que nous apprenons dans le Livre du Zohar dans l ‘«Introduction au Livre du Zohar». Cela a été décrit plus de deux mille ans. Déjà, à cette époque, les kabbalistes écrivirent ouvertement que le temps n’existe pas, que le monde spirituel se trouve au-delà du temps, et que la compréhension actuelle de notre réalité est fausse. Essentiellement, le monde se trouve dans une «matrice», dans une dimension complètement différente, où il n’ya pas de temps, d’espace et de mouvement.

 

Ce qui me semble qu’en dehors de moi se trouve essentiellement à l’intérieur de moi. Nous allons grandir et verrez tout cela.

Lors du repas avant le congrès européen en Allemagne 23/03/13

Me remplacer par le reste du monde

Dr. Michael LaitmanLorsque je m’annule moi-même, mon ego, l’ancien «moi» disparaît. A la place, j’acquière l’ensemble du système qui devient mien. Je ne me noie pas dans le système, comme si je cesse d’exister, mais plutôt j’acquière le monde entier!

Je commence à sentir que tout le système est mes désirs, mes intentions, ma vie. Je vis ce système, je tue mon désir de recevoir et je commence à ressentir le désir du système, son esprit, la force qu’il exploite.

Je ne peux pas être sous deux autorités en même temps: je peux être soit sous ma domination ou sous la domination du Créateur, c’est l’un des deux. Donc, je dois augmenter mes récipients des mondes de BYA jusqu’à la connexion à Malkhout de Atsilout, jusqu’à la Shekhina (la Divinité).

Les mondes de Beria, Yetsira, Assiya (BYA), sont les désirs de HBD HGT, NHY qui sont sous la Parsa. D’abord, nous élevons nos récipients du monde de Béria à Atsilout, puis les désirs du monde de Yetsira à Atsilout, puis du monde de Assiya à Atsilout. En conséquence, les états de Ibour (gestation), Yenika (allaitement) et Mokhin (l’esprit) sont formés en nous.

Replacing Myself With The Rest Of The World

Ainsi, nous nous élevons à Malkhout de Atsilout, passant dans la foi au-dessus de la raison. Tout ce qui est extérieur à moi est séparé de moi par une barrière, par la Parsa, derrière laquelle il y a le monde de Atsilout. De ce côté de la Parsa, il y a les mondes de BYA qui sont appelés récipients de séparation dans lesquels  je sens mon « moi. » Mais en fait, ce n’est pas moi, ce sont les récipients qui ont été brisés une fois connectés, puis ont chuté et ainsi ils me sont représentésde cette façon aujourd’hui.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 20/03/13, «Matan Torah (Le Don de la Torah) »

Voisins, soyons amis!

congrès, groupeQuestion: Il ya beaucoup de nations et de cultures en Europe qui se sentent séparées et divisées. Comment pouvons-nous construire un récipient européen sans barrières?

Réponse: Les différences de culture et de mentalité ne sont pas pertinentes puisque nous nous élevons au-dessus.

Nous devons comprendre qu’il s’agit de la distinction spirituelle qui a pris naissance dans la Babel antique. C’est intentionnel. C’est de là que toutes les langues et les nations découlent. Donc, il ne faut pas la combattre, mais simplement s’élever au-dessus!

Les différences linguistiques sont un problème, mais dans l’ensemble, à l’exception de la langue, il n’y a pas d’autres problèmes dans la communication. Aujourd’hui, les différences linguistiques peuvent être réglées. D’une part, l’anglais devient la langue internationale et, d’autre part, il ya beaucoup de traducteurs du monde entier. Je ne pense pas que c’est un problème. Exception faite des différences de langue, tout le reste est sans importance.

Nous devons travailler sur la question des différences de langue et nous élever au-dessus, mais seulement jusqu’à ce que nous commençions à sentir une communauté. Pouvez-vous imaginer ce que d’un seul cœur et une seule âme signifie? Vous vous levez à un autre niveau de communication où il n’est pas nécessaire pour la langue ou pour toute autre chose, vous sentez tout simplement un de l’autre, car l’information circule de l’un à l’autre sans mots. Vous travaillez selon un plan unique qui est au-dessus de toutes les différences. C’est ce que nous devons atteindre.

Ainsi, l’Europe a été construite de cette façon exprès, variée et pleine de contradictions où, pendant des siècles, les relations mutuelles entre toutes les nations et les cultures ont été très complexes. Toutefois, il n’est même pas nécessaire de comprendre et de clarifier ce point. La seule chose que nous devrions faire est simplement de s’élever au-dessus tout cela ensemble!

Si vous prêtez attention à la langue d’une personne qu’il utilise, à son caractère, points de vue, et ses habitudes, vous n’atteindrez jamais une opinion! C’est tout le problème!

Pourquoi les gens en Europe ont-ils peur de faire face à la connexion entre eux? C’est parce qu’ils craignent que les choses peuvent s’aggraver: «Qu’est-ce qui se passera si nous commençons à nous connecter » Quand les voisins sont éloignés les uns des autres, ce n’est pas si mal, et tout va bien. Mais quand ils ne sont séparés que par un mur, les problèmes commencent.

C’est la même chose en Europe: Les problèmes commencent entre proches voisins. Si deux états sont séparés par un autre Etat, il n’ya guère de problèmes. Donc, ils ont peur de se connecter et de s’unir car elle pourrait conduire à de grands problèmes.

Cependant, nous suggérons que nous devons nous unir au-dessus de tous les problèmes ci-dessus, tout ce qui existe sur l’ordinaire, le niveau corporel. Ensuite, il n’y aura pas de problèmes. C’est toute la méthode d’éducation intégrale.

 

Du congrès européen en Allemagne 22/03/13, Leçon 2

Page 1 des 1612345Dernière »