Régler l’onde de l’âme

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, «Introduction au Livre du Zohar, » Point 9: Et la seule différence entre les âmes et son essence est que les âmes sont une partie de son essence. Cela signifie que la quantité de lumière qu’elles reçoivent dans leur Kli, qui est le désir de recevoir, est déjà séparée du Créateur, puisqu’elle est fondée sur la disparité de forme de la volonté de recevoir. Et cette disparité de forme en fit une partie par laquelle elles ont été séparées de l ‘«ensemble» et devinrent une «partie». Par conséquent, la seule différence entre elles est que l’un est un «tout» et l’autre est une «partie», comme une pierre qui est extraite d’une montagne.
Maintenant, nous sommes dans un espace avec des vagues innombrables et des radiations de fréquences différentes qui couvrent tout l’espace, de zéro à l’infini. Nous percevons ces ondes à l’aide de différents outils, qui peuvent être accordés à ces ondes et les capter. Le récepteur capte l’onde selon l’équivalence avec la vague, ce qui signifie que le récepteur crée une certaine onde, qui est une réplique de l’onde à l’extérieur et, ensuite, elles entrent l’une dans l’autre et créent une résonance, ce qui signifie qu’elles se connectent. Je perçois cette connexion et sens si, par exemple, c’est une onde radio que je peux entendre ou si c’est une gamme d’onde télévision que je peux voir.
Ainsi, je perçois la «vague» de l’âme générale, puisque toute la création est une âme, un récipient spirituel qui est totalement remplie par la Lumière, par Malkhout de Ein Sof (infini). Quand je suis en dehors d’elle, je n’ai qu’un petit « capteur », une étincelle que j’ai reçue et que je dois développer maintenant afin de capter vague après vague. Ainsi, je créé et développe le «récepteur», et par lui, je perçois une partie de «l’ensemble» dans lequel je suis, une partie de mon âme. D’une manière générale, tout l’espace de Malkhout est mon âme, que je vais acquérir. Mais je découvre cela peu à peu, dans la mesure où je développe mon «récepteur», mes récipients de  perception. Ainsi, il s’avère que c’est moi qui sépare la partie de l’ensemble, en fonction de mes attributs actuellement corrigés.
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 04/03/13, «Introduction au Livre du Zohar »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed