Ne pas enlever le clou qui maintient la totalité de la création

Dr. Michael LaitmanN’oubliez pas que notre Kli (récipient, désir) est en dehors de nous. C’est une honte de perdre du temps à se soucier de nous-mêmes, sur ce qui se passe dans vos frontières intérieures, puisque c’est un mensonge et existe seulement en raison de la vigueur de la brisure, la force de notre ego qui crée cette image pour nous.

Bien sûr, il est possible de vivre dans cette illusion pendant encore quelques milliers de réincarnations. Mais il est souhaitable, si vous avez atteint une incarnation dans laquelle vous commencez à enfin entendre la vérité que votre « je » n’est pas vous, mais c’est votre imagination, que vous vous éleviez au-dessus, et qu’on vous a donné l’occasion de faire de votre mieux pour le faire.

Si vous continuez à penser au sein de votre cercle, alors, non seulement vous ne vous approchez pas de la vérité, mais aussi vous causez de grands dommages à d’autres. C’est comme si vous perciez un trou dans le fond de la barque commune. De cette façon vous blessez les autres et tous ces dégâts sont enregistrés dans votre compte.

Nous ne pouvons pas calculer exactement ce dommage. C’est comme si je prenais un clou spécifique pour ma maison et qu’ensuite tout d’un coup je découvre que c’est ce clou précis qui manquait dans la réalisation pour la construction d’un grand et beau bateau dans lequel des milliers de personnes étaient censées naviguer. Et bien sûr, les dommages que j’ai causés ne sont pas estimés par un petit clou, mais par les milliers de personnes qui ont été endommagées par ma mauvaise conduite.

Cependant, je ne comprends pas. Quelle chose de terrible ai-je fait? Je n’ai rien fait de mal à personne! Comment pouvais-je savoir que ce clou était essentiel pour eux? Mais mon manque de connaissance n’efface pas la faute de ma part, et le tribunal n’en tiendra pas compte. Le jugement est très simple: les dégâts ont été causés au système général. Comme il est dit: « La loi a été donnée et ne peut être transgressée. »

Il est possible de présenter des excuses que vous ne saviez pas et qu’ils ne vous l’ont pas dit, mais ce compte n’a pas été disposé selon nos calculs, mais seulement en fonction du préjudice causé à la société. Qu’est-ce ce qui vous a été révélé ou non, si vous saviez ou non, ne sont pas pris en compte. Il ne faut pas oublier que le jugement est sans pitié.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 03/03/13, Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: