D’où vient la culture de consommation?

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles: les Américains n’ont pas toujours été accros au shopping comme aujourd’hui. Autrefois ils achetaient seulement des choses nécessaires. Tout a changé pendant la période de l’abondance après la Première Guerre mondiale. Et si les gens, après avoir acquis tout ce qui est nécessaire, arrêteraient d’acheter? Un problème de surproduction est apparu et les entreprises ont commencé à le résoudre par des stratégies de manipulation psychologique.

Nous devons enseigner aux gens de désirer des choses nouvelles, bien  avant de l’expiration de la durée de vie des choses anciennes. L’Amérique a besoin de former une nouvelle mentalité. Les désirs des gens doivent dépasser leurs besoins réels. Il est nécessaire d’obliger les gens à acheter des choses dont ils n’ont pas besoin, en reliant des produits de masse à leurs désirs inconscients.

Présenter des produits pour les hommes comme un symbole de la sexualité masculine. Faire d’une cigarette un symbole de l’indépendance féminine. Utilisé un avis compétent de célébrités dans la publicité, la répétition interminable d’un appel pour acheter un produit particulier. Il est nécessaire d’implanter dans l’esprit des gens l’idée qu’ils ont absolument besoin d’acheter des actions.

En 1927, la démocratie américaine a finalement pris une nouvelle forme – l’idéologie de la consommation. Maintenant les Américains ne sont pas des citoyens pour leur pays mais des consommateurs. La stimulation de l’intérêt des consommateurs est devenue la politique de l’Etat.

Mon commentaire: Les désirs se développent chez les gens avec le temps et ils ne sont plus satisfaits avec des achats. Il y a le désir – mais il n’y a pas de remplissage parce que les désirs sont devenus virtuels, vers le sens de la vie, vers le sentiment du bonheur. En outre, les gens comprennent que la satisfaction des désirs matériels tue le désir lui-même et la sensation de plaisir et de bonheur disparaît. Après tout, le plaisir se ressent seulement lors du premier contact du désir avec la satisfaction, ensuite la satisfaction diminue la sensation du bonheur.

Il s’avère que le bonheur est inaccessible si le désir est satisfait, comment on peut le remplir pour qu’il ne se remplisse pas, rester tout le temps désirer et recevoir?

Pour cela, il existe une méthode de recevoir – la science de la Kabbale ( la réception), qui nous enseigne comment atteindre le bonheur – infini et éternel! Cela est possible en rompant le lien entre le désir et la satisfaction- si j’aime quelqu’un, alors en remplissant son désir, j’éprouve un plaisir. C’est pourquoi, l’amour (pas pour un corps, mais envers une personne) est un moyen d’atteindre le bonheur. (Voir la discussion sur l’économie du bonheur du 01.03.2013).

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: