Rester en harmonie entre deux corps célestes

Dr. Michael LaitmanTous les cycles dans les cycles du temps, à l’exception de la semaine, sont liés aux systèmes cosmiques: la nouvelle lune, le matin, le jour, le soir, etc. La semaine, quant à elle, semble être née de l’esprit humain.

C’est pourquoi les calendriers ont une double nature: Le calendrier musulman est basé sur le cycle de la lune, celui des chrétiens est subordonné aux phases du soleil et le calendrier judaïque combine les deux cycles solaire et lunaire.

C’est pourquoi les fêtes musulmanes ne sont pas rigidement liées à des dates concrètes et «errent» de l’hiver à l’été, du printemps à l’automne. Les fêtes chrétiennes sont aussi inconstantes. En ce qui concerne le calendrier juif, il est stable car il est basé sur la ligne médiane: Il n’est pas lié à la ligne droite (comme le calendrier musulman), ni à la ligne de gauche (comme dans le christianisme), mais il est fondé par une combinaison de deux forces de la nature, celle de recevoir et celle du don. Nous comptons sur le soleil et sur la lune, sur les propriétés de recevoir et de donner. Nous ne sommes pas aux prises avec une ligne particulière. C’est pourquoi notre calendrier est consistant.

Toutefois, le calendrier juif n’est pas aussi simple que cela! Il y a certaines dates comme « shvita»et «Yovel« , tous les quatre ans il y a une année bissextile, et deux fois en 27 ans, il y a un circuit solaire, etc. Mais, le calendrier créé il y a plusieurs milliers d’années n’a pas changé.

Question: Donc selon ce calendrier, nous pouvons comprendre avec précision ce qui se passera dans le futur?

Réponse: Le fait que ce soit lié à deux forces naturelles signifie que nous suivons la nature, et l’utilisation de ses pouvoirs d’une manière harmonieuse. Ce calendrier est basé sur deux cycles, le solaire et le lunaire et il illustre cette idée.

La lune nous montre comment la Terre se rapporte au soleil. En d’autres termes, si j’étais la Terre, la lune me montrerait mon écran en me permettant de regarder les phases de ses changements, de la pleine lune à la diminution complète (nouvelle lune) et la croissance et la décroissance à nouveau. Ils indiquent si je me rapporte au Créateur et à la lumière correctement, si je change à chaque phase à partir d’un état complètement diminué et passe à la pleine lune, en répétant ces étapes encore et encore.

Les quatre semaines approximatives qui ont séparé la croissance et la décroissance de la lune forment un cycle complet qui est semblable à un jour:«. Et il y eut un soir, et il y eut un matin, un jour » En d’autres termes, nous nous réveillons au lever du soleil, le soleil influe sur nous d’une manière qui augmente notre égoïsme, créant ainsi la ligne de gauche qui mène du soleil à la fin de la journée et donne finalement naissance à la nuit et la lune.

Les phases lunaires apparaissent dans différentes constellations et créent une image intégrale et pourtant simple. Plus nous explorons cette image, plus nous avons le sentiment d’une harmonie absolue.

Comme un musicien qui perçoit une mélodie au fond de son cœur et dit:«C’est une belle corde, une belle instrumentation, mais il manque une note qui doit être joué par une trompette » – alors nous allons éprouver la sensation d’harmonie.

C’est énorme et passionnant. C’est pourquoi il est dit que la réalisation du Créateur est la perfection.

Du programme de KabTV “Les secrets du Livre éternel” du 04/02/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: