Daily Archives: 2 avril 2013

Un bouclier pour un vrai héros

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que cela signifie demander la connexion au Créateur dans un état difficile, au lieu d’essayer de surmonter la situation difficile de son propre chef?
Réponse: La sagesse vient qu’avec l’expérience. Nous devons sentir parfois l’obscurité beaucoup, et puis la lumière, et de nouveau l’obscurité et la lumière. Autrement dit, il nous faut passer par beaucoup de sensations désagréables et agréables où je me sens bien ou mal pour toutes sortes de raisons spirituelles et matérielles, et je ne peux rien y faire.
Des milliers de ces expériences devraient changer en moi jusqu’à ce que je commence à réaliser que ma perception dépend de mon évaluation, de l’importance que j’attache aux propriétés spirituelles de la connexion, de l’amour, et de ma relation aux autres. J’ai déjà commencé à deviner ce qui se cache dans cette obscurité et à le sentir. Je ne me sens bien ou mal, mais être bien et mal est à cause de ma relation avec le groupe, parce que je ne considère pas qu’il est important ou bie je ne traite pas bien des amis.
Il y a de nombreuses étapes sur ce chemin, de nombreuses petites scènes, pas encore spirituelles, mais des barrières psychologiques qui doivent être surmontées. Et puis vient la compréhension qu’en m’éveillant  hors de l’obscurité, je commence à penser à l’écran, au moment où je peux être au-dessus de ces sentiments.
Nous devons passer par les sentiments bons ou mauvais, le jour et la nuit, jusqu’à la fin de la correction. Bien que tout le monde les passe à sa manière, à la fin, je commence à sentir la nécessité de m’élever au-dessus de ces sentiments. Je ne veux plus dépendre d’eux et d’être leur esclave, mais je veux en être protégés par un bouclier.
Laissez diverses impressions internes surgir en moi, mais elles ne devraient pas affecter mon attitude envers les amis, envers le chemin spirituel, vers l’importance de l’objectif et le Créateur. Je veux être indépendant de mon désir égoïste et ses chagrins. Cette exigence est en train de naître en moi: je veux être au-dessus de la souffrance de l’égoïsme, similaire au comportement d’un vrai homme dans ce monde qui se tient courageusement son terrain, et rien ne peut l’ébranler, aucune influence extérieure.
A partir de ce moment, j’ai une connexion directe avec le Créateur, car je commence à exiger de Lui. Jusqu’à présent, je n’ai demandé que des bonnes sensations, des états agréables, douce satisfaction, qui est d’avoir demandé pour mon égoïsme. Maintenant, je vous demande de me mettre au-dessus mon désir égoïste, et cette exigence est correcte pour le Créateur. Je veux également bien me comporter vis à vis de du Maitre, dans la même direction, tout en restant au-dessus des émotions, au-dessus des chagrins de mon ego. C’est ce qu’on appelle l ‘« écran anti-égoïste » (Massakh).
Bien sûr, ces écrans ont un certain nombre de niveaux et de fonctionnalités, mais le travail avec la lumière commence à partir de ce premier écran. Je tiens à restreindre mon désir de plaisir. Et naturellement, je sens tout ce qui s’y passe et l’inquiétude en moi. Mais toutes ces émotions, la brûlure dans mon estomac, n’affectent pas ma vision, le cœur et l’esprit. Il y a une partition (Parsa) entre eux, que je sens comme un diaphragme à l’intérieur de mon corps. En vertu de cette partition, dans le « ventre » quelque chose est cuit et se passe, mais je veux m’identifier à ce qui est au-dessus de cette membrane: les poumons, le cœur et le cerveau.
De la préparation au cours matinal du 28/3/13

Le groupe n’a pas le droit de rester silencieux

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quand quelque chose se passe dans un groupe, le groupe tente de résoudre ses problèmes particuliers par lui-même au lieu de se tourner vers d’autres groupes et criez, « aidez-nous »  Est-ce que quelqu’un a besoin de suggérer de se tourner pour obtenir de l’aide ou l’ensemble du groupe  a besoin de décider que nous avons vraiment un problème et le moment est venu de crier pour qu’ils nous entendent?
Réponse: Dans notre groupe en Israël, c’est la même chose. Je pense que quand un ami ou un autre tombe, attendez un jour ou deux pour voir si les autres répondent à cela ou non. Sinon, je leur suggère de le dire à tous les autres. Autrement dit, il doit y avoir un examen constant et il n’y a pas moyen d’éviter cela.
Et le groupe n’a pas le droit de garder le silence dans de telles circonstances, car cela serait préjudiciable à tout le reste.
Je ne devrais pas cacher ma non-participation à quelque chose, mon détachement de la voie spirituelle, de la recherche, de la tension, de la marche en avant. Je ne peux pas rester silencieux à ce sujet car, ce faisant, je vais amener les gens à l’échec.
C’est comme un groupe de soldats qui sortent sur une offensive et tout à coup l’un d’eux n’est pas prêt à aller de l’avant. Les autres dépendent de lui. Qu’est-ce qui se passera s’il ne remplit pas sa mission? Ils seront tous tués, rien ne réussira. Par conséquent, afin de ne pas saper le groupe, il faut lui dire qu’il y a quelque chose qui n’est pas d’accord avec lui, peut-être que sa jambe ou la main ne fonctionne pas correctement.
En outre, si un groupe entier tombe, cela sape les autres groupes. Nous ne pouvons pas penser seulement à nous-mêmes. Si nous pensons ainsi, nous disons que la garantie mutuelle n’existe pas, qu’il n’y a pas d’obligation mutuelle. Donc, en général, il n’y aura rien! Réfléchissez bien à ce sujet.
Du congrès européen en Allemagne 23/03/13, Leçon 3

Aidez l’Europe à s’unir

congrès, groupeQuestion: Pour l’essentiel, que pouvons-nous faire pour aider spécifiquement les groupes européens à s’unir?
Réponse: Pour aider à l’unification des groupes européens, nous devons nous unis à eux: se connecter à eux, les pousser, les aider et participer avec eux à leur union. Nous ne devons pas nous tenir de côté et regarder: «Que se passe là-bas en Europe? », Mais plutôt participer à cet effort d’union. Nous devons être conscients de ce qui se passe dans tous les groupes européens, de vivre avec eux.
Nous ne sommes pas en train de créer simplement un groupe européen lors de ce congrès, nous créons le groupe mondial en général. Nous avons besoin de sentir que nous sommes tous un seul corps. Sinon, nous ne pouvons pas avancer. Nous serons dans le même état tout le temps, nous dispersant et nous réunissant  à nouveau un peu, et cela va continuer pendant des années. Nous n’avons pas le temps pour ça. Nous devons nous unir et travailler ensemble à tel point que nous allons voir et sentir les uns les autres comme nous le faisons maintenant, lors de ce congrès
Nous avons besoin d’un centre de diffusion de l’éducation intégrale et une gestion de l’ensemble du groupe européen. Le centre du groupe monde se trouve chez nous. Et puis nous allons commencer à les consolider en un seul groupe uni.
Du congrès européen en Allemagne 22/03/13, Leçon 3

De quoi les femmes sont elles capables?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Beaucoup de femmesde toute l’Europe sont venues au congrès. Se pourrait-il qu’elles ne nous poussent pas, nous les hommes, activement et assez fort pour agir?
Réponse: Il ne faut pas attendre que les autres fassent votre travail. Bien sûr, nous devons soutenir les femmes et leur permettre de faire pression sur les hommes, mais vous ne devriez pas rester les bras croisés et attendre: « Quand vont-elles faire pression sur moi? » Ce n’est  pareil quand je suis à la maison avec ma femme, où je ùe bouge pas à moins qu’elle ne vous « tue » avec ses remarques lancinantes.
Ici, c’est différent, ici nous ne devons faire des concessions. Elles vous poussent à atteindre le but de la vie, et vous devez les aider à cela et les écouter. Mais ne pensez pas que c’est seulement leur responsabilité, c’est aussi votre préoccupation.
Les préoccupations des femmes ne sont pas seulement de pousser les hommes, elles sont aussi occupées avec leur travail spirituel. Nous ne voyons pas, ne le sentez pas parce qu’elles le font tranquillement, un peu docilement. Mais si l’on regarde leur niveau de connaissance, de progrès et de fidélisation, les femmes sont à un niveau qui n’est pas plus bas que celui des hommes, et de nombreuses femmes sont beaucoup plus près de la réalisation de la plupart des hommes.
Ne soyez pas induit en erreur par le fait qu’elles sont en apparence tranquilles et ne sont donc pas extraordinaires. Elles ont une grande connaissance et de grandes puissances. Si vous leur donnez une chance d’être un peu plus actives, vous verrez de quoi elles sont capables.
Diu congrès européen en Allemagne 22/03/13, Leçon 3

Les droïdes prennent-ils nos emplois?

Dr. Michael LaitmanAvis (Andrew McAfee, chercheur principal au Center for Digital Business au MIT ecole de commerce Sloan, auteur de l’Entreprise 2.0 et Race Against the Machine (avec Erik Brynjolfsson): « Comme il s’avère, quand des dizaines de millions de personnes sont au chômage ou sous-employées, il y a un certain intérêt à ce que la technologie peut faire pour la main-d’œuvre. Et quand je regarde notre discussion, il me semble qu’elle porte exactement sur le bon sujet, et en même temps,elle manque entièrement le point. Le sujet discuté est la question est de savoir si ou non l’ensemble de ces technologies numériques ont une incidence sur la capacité des gens à gagner leur vie, ou, pour le dire autrement, les droïdes prennent-ils nos emplois? Et il y a une certaine preuve qu’ils le font….
« Les bénéfices des sociétés sont assez élevés. En fait, si l’on inclut les profits des banques, ils sont plus élevés qu’ils ne l’ont jamais été. Et l’investissement des entreprises dans les engins, en équipement et en matériel et logiciel est à son plus haut de tous les temps. Ainsi, les entreprises sortent leurs chéquiers. …
« Donc, en bref, oui, les droïdes viennent pour nos emplois. À court terme, nous pouvons stimuler la création d’emplois en encourageant l’esprit d’entreprise et en investissant dans les infrastructures, parce que les robots d’aujourd’hui ne sont pas encore très bons dans les transitions. Mais à moyen terme, je pense que dans la durée de vie de la plupart des gens dans cette salle, nous allons faire la transition vers une économie qui est très productive, mais qui n’a tout simplement pas besoin de beaucoup du travail de l’homme et la gestion de cette transition va être le plus grand défi auquel notre société est confrontée. Voltaire a résumé pourquoi. Il dit: «Le travail nous sauve de trois grands maux:. L’ennui, le vice et le besoin»
Mon commentaire: Si l’on exclut la révolte du peuple contre les machines et les progrès technologiques en général, alors la seule chose qui nous reste est  d’occuper les chômeurs, les plus fiables et nécessaires à cela-est l’éducation intégrale avec laquelle les gens commencent à comprendre l’essence de l’époque et les changements nécessaires qui devraient se produire en eux et dans la société.

La diffusion est un elixir de vie

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je voudrais poser des questions sur une situation qui peut se produire dans un groupe en ce qui concerne la diffusion et l’enseignement de l’éducation intégrale.
Supposons qu’il y ait un groupe de cinq personnes qui ait accepté la charte du groupe et nous essayons de la garder, présentant l’amour, etc, et il y a moi, une personne solide, instruite,  intelligente qui a obtenu son diplôme du cours de l’enseignement et de l’éducation intégrale  et qui peut déjà enseigner aux autres. Je n’ai pas de temps de m’ incorporer dans le groupe, je tiens à diffuser, mais le groupe ne m’a pas soutenu. Il s’avère que l’on me retient. Que devrions-nous faire dans ce cas?
Réponse: Le fait est qu’avant que la crise mondiale en général ait commencé, je n’ai pas parlé de l’éducation intégrale à tous. Le Baal HaSoulam écrit beaucoup à ce sujet et parle de cette question très sérieusement. Il souligne que la révélation du Créateur ne peut pas se produire si le monde n’aspire pas à cela, tant de la part de l’humanité qui a le point dans le cœur et la partie dans laquelle le point dans le cœur ne s’est pas encore réveillé. Donc, tout dépend de la diffusion. J’ai vu aussi comment, au début mes élèves n’ont pas bien saisi cette idée, mais je les ai poussés, et finalement ils ont compris que tout d’abord, nous n’avons pas le choix et que c’ est essentiel, et d’autre part, que c’est vrai.
Que ferais-je à ta place? Il y a de nombreux groupes dans le monde, et certains comprennent que nous devons diffuser et d’autres pas. La même chose se passe dans chaque groupe où il y a des gens qui comprennent ce point et d’autres qui n’en ont pas. Dans tous les cas, les membres du groupe doivent vivre dans la paix et permettre à ceux qui veulent diffuser et qui reconnaissent combien il est nécessaire de le faire. Ceux qui ne comprennent toujours pas doivent attendre jusqu’à ce qu’ils comprennent, ils verront que tous les groupes sont face à lui et finira par sentir non seulement combien les gens sont intéressés, mais aussi la nécessité de diffuser.
Le fait est que lorsque vous commencez à travailler pour le public en général, vous sentez beaucoup d’énergie, vous sentez le sens de la vie. C’est comme devenir parents, c’est quand on a des enfants, que l’on sent une envie nouvelle pour la vie: Vous ne vivez pas seulement pour vous, mais plus pour eux. Ainsi, un groupe qui s’occupe de la diffusion est toujours plus vivant. Il s’avère tout d’abord que la diffusion est importante pour le groupe lui-même. Espérons que tout le monde comprendra peu à peu.
Du congrès européenen Allemagne 22/03/13, Leçon 2