Si vous êtes en colère c’est un signe que vous avez tort

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment est-il possible d’identifier si j’agis de mon propre chef, et nie la direction du Créateur?
Réponse: Il est possible d’identifier cet endroit très simplement. C’est quand vous êtes en colère et n’acceptez pas le contrôle supérieur, que vous êtes détachés du groupe et du Créateur, et réaliser votre propre programme. Cela montre que vous n’adhérez pas au Créateur.
Si vous remarquez que dans des désirs particuliers et des états vous ne vous sentez pas le contrôle du Créateur, même si vous voulez adhérer à la supervision supérieure et avancer, cela signifie que ce désir est endommagé et nécessite une correction. Votre sentiment ne changera pas jusqu’à ce que vous vous corrigiez. Vous ne pouvez pas dire que tout va bien dès le début parce que le but est d’atteindre l’unité, l’adhésion au Créateur. Par conséquent, vous n’avez pas le choix, vous devez travailler avec tous ces états, les désirs et les intentions pour parvenir à l’adhésion à travers eux, où le passé, présent et futur se connectent, vous et le Créateur êtes toujours connectés, dans toutes les actions, les pensées et les intentions.
Lorsqu’un problème est découvert, nous devons le résoudre, comme si le Créateur n’existait pas. Même si vous savez « qu’il n’y a rien hormis Lui, » vous êtes dans un état opposé. Vous êtes en colère, et la colère est un signe d’ego.
Alors, qu’y a t-il à être en colère à ce propos si tout se passe selon le désir de la supervision supérieure? Mais en dépit de cela, une personne a le libre choix. Ça fait mal de voir qu’il est possible de faire des corrections et d’éviter de souffrances, et de donner satisfaction au Créateur, et pourtant la personne ne le fait pas.
Il y a un conflit ici entre le principe: «Il n’ya rien hormis Lui» et «tu m’as cernée derrière et par devant,« le contrôle par une force « , le libre choix de la personne», et la «force de plusieurs forces. « 
Nous ne comprenons pas cela jusqu’à ce que nous atteignons la première découverte, la ligne médiane, dans laquelle deux opposés se rencontrent. Ensuite, nous comprenons ce qu’est la foi au-dessus de la raison est, où les deux états opposés, le plus et le moins, se rencontrent. « Il n’y arien hormis Lui» et «Si je ne suis pas pour moi, qui sera pour moi » se complétent les uns les autres au sein de la personne en ce qui concerne le passé, le présent et l’avenir.
Sans ce type de récipient du don, nous ne pouvons pas relier les deux opposés et comprendre l’unité de la gouvernance plus élevé. Par conséquent, les kabbalistes nous suggèrent simplement comment il faut agir sans entrer trop profondément dans des explications détaillées. Car pour comprendre ces explications dans une certaine mesure, nous avons besoin d’avoir des propriétés corrigées. Tout est établie selon le Kli de notre perception. Si la personne agit correctement, alors elles se découvrent en elle peu à peu et elle est prête à ressentir et à accepter cette partie.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 14/04/13, Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed