Le Créateur consent un prêt uniquement à celui qui a des garants

congrès, groupeLe Baal HaSoulam, «La Paix»: On croit que ce monde n’est pas comme un magasin ouvert sans propriétaire, mais en fait il existe un propriétaire présent, un commerçant, qui se tient dans son magasin et en fonction des exigences de chaque client, il paye le prix juste pour les marchandises qu’il obtient du magasin …

Une telle personne est considérée comme quelqu’un qui souhaite emprunter. Ainsi, avant même qu’elle ne tende la main pour prendre à partir de ce monde, qui est le magasin, elle le prend comme un prêt, payant le prix.

Question: Qu’est-ce que ce prêt?

Réponse: Le prêt est une collecte de forces, de pensées et d’actions, disposées correctement afin de donner sans réserve. Cet « ordre individuel » est exactement ce que vous avez à faire dans votre état. On vous donne tout ce qui est nécessaire, un forfait complet.

Cependant, le problème est que vous avez déjà quitté cet état. Vous voulez déjà «encaisser» , voler une partie de ce prêt. Eh bien, cela arrive en général. Certaines organisations exigent un budget pour des fins nobles, et ensuite à la place, elles font des affaires « à côté ».

Je n’accuse personne, il suffit juste de tirer une conclusion de cette situation. C’est la façon dont une personne se construit. C’est notre nature, et cela se passe partout dans le monde, dans chaque nation. Il arrive même quand quelqu’un parle avec enthousiasme, qu’il soit sûr qu’il ait raison et simplement par le fait de détenir les moyens à sa disposition. Toutefois, un désir différent vient avec un usage différent. Il est naturel que quand une personne reçoit des millions, ses désirs se réchauffent.

En règle générale, le vol et la corruption sont des choses naturelles, ils ont toujours existé. Dans le passé, les dirigeants n’avaient pas besoin de prendre quelqu’un en compte et faisaient ce qu’ils voulaient, mais aujourd’hui certaines choses apparaissent à la surface. C’est même bien si nous ne comprenons toujours pas où trouver la correction.

Le problème est l’absence d’un environnement qui va guider et vous maintenir dans le bon état. Si l’environnement était assez fort, vous utiliseriez correctement un prêt, qui vient en réponse à une demande qui a été approuvée. Vous n’êtes pas coupable, vous n’êtes tout simplement pas connecté au bon environnement, ce qui serait la seule chose qui  vous permettrait de maintenir la bonne approche.

Par conséquent, il est d’abord nécessaire de construire le bon environnement. Sans cela, il n’y a aucune chance. Il en est ainsi même si une personne soumet une demande vraiment justifiée et reçoit correctement les moyens. Un certain nombre d’années passent, et elles découvrent qu’elle a des comptes à l’étranger ou des investissements immobiliers secrets réels ou autre chose. Et nous sommes à blâmer. Nous n’avons pas enquêté sur toutes les conditions, et non au moment où le prêt a été approuvé, mais au moment où il a été reçu.

D’autre part, dans la spiritualité, il n’y a pas d’erreur comme celle-ci. Si vous ne préparez pas l’environnement, alors votre demande n’est tout simplement pas acceptée. Vous pouvez frapper à la porte, faire tout ce que vous voulez, mais personne ne l’ouvrira pour vous.

Question: Quel est le sens :  sans amis qui sont garants pour moi, je ne peux pas recevoir de prêt?

Réponse:
C’est juste, c’est parce que vous avez l’intention de le réaliser dès le départ avec des conditions inappropriées.

Question: Quel est le sens : ma demande d’obtention d’un prêt doit passer par le groupe?

Réponse: Oui. Je veux tellement aider les amis, les unir, les considérer comme un seul corps que je dois faire quelque chose, et ensuite, avec cela, j’élève la douleur à travers le groupe. Ce ne parle pas simplement d’une «transition», c’est plutôt sur le désespoir absolu qui me déchire. Je suis comme une mère qui souffre parce qu’elle ne peut pas nourrir ses enfants. Je demande de l’aide pour cela et alors je reçois le prêt.

Cependant, ce n’est pas un prêt à nos conditions. Le Créateur veut aider les amis lui-même. Par conséquent, cela parle ici de la Torah. Je reçois la Lumière qui ramène vers le bien et la Lumière qui remplit les Kelim. Je reçois cette condition que si j’ai vraiment un désir, une envie de donner sans recevoir. Je bouillonne, mais je ne sais pas quoi faire. Et alors tout sera arrangé pour moi: je vais avoir la compréhension, les Kelim, les moyens, et tout ce qui est nécessaire.

Question: Alors, comment dois-je demander? À qui dois-je m’adresser?

Réponse: Ceci est mon appel interne. Tout le monde n’ est pas prêt à exprimer la combustion, l’amour intérieur. Parfois, c’est l’inverse. De l’extérieur, il semble que c’est le mépris.

L’amour n’éclate comme la lave d’un volcan. C’est le contraire. En accord avec la source spirituelle, il s’agit toujours de limitation, de dissimulation, de couvertures et de modestie. Ne vous attendez pas à des étreintes et des baisers de la part des amis. Les brûlures d’amour au sein et en dehors de nous est un écran et la Lumière réfléchie, c’est-à-dire, quelque chose de complètement opposé. Après tout, l’écran avec la Lumière réfléchie sont construits au-dessus du désir égoïste, noir et sombre de la mort. Par conséquent, l’amour est toujours couvert avec modestie. L’écran lui-même est la dissimulation.

Alors, nous revenons au prêt venant du Créateur. Je reçois le pouvoir de donner sans réserve au groupe à partir de Lui. J’aide les amis, je m’unis à eux afin qu’ils se réunissent comme un seul coeur, et je sens que le Créateur devient révélé dans la connexion entre eux, avec un rire, un visage heureux.

C’est la pleine réalisation de l’action. Ses pouvoirs agissent sur moi à l’intérieur et à l’extérieur. En construisant le récipient,  je vois ces forces quand Il est révélé. Alors, qu’est-ce que je fais par moi-même? En somme, j’ai préparé une place pour cette révélation.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale du 19/04/13, «La Paix»

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: