L’amour qui ne nous laisse pas seul

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, Talmud Esser Sefirot (L’étude des dix Sefirot) Partie 1, « la réflexion intérieure, » Article 12: Il est dit: «Il est Un et Son Nom est Un». «Son nom» signifie Malkhout du monde de l’infini, c’est à dire, du désir de recevoir, un élément organique inséparable de la réalité qui était initialement inclus dans la pensée de la création.

La Lumière descend à travers cinq phases: de la phase zéro à la phase quatre (Malkhout du monde de l’Infini). Ce procédé peut être présenté soit sous forme d’une progression séquentielle soit sous la forme de cercles concentriques. Dans les deux cas, la chose principale est le progrès. A chaque étape, la révélation de la Lumière devient plus intense, le désir se manifeste et se fait plus précis, il ressent et atteint davantage.

Love That Doesn’t Leave Us Alone

En conséquence, la quatrième phase reçoit la Lumière de l’Infini, sans limites. En d’autres termes, la créature veut recevoir toute la Lumière que rien ne limite, ni par manque ni par excès. C’est un état idéal qui peut être décrit comme si on donnait un verre d’eau à un homme assoiffé. Un verre est exactement ce dont il a besoin pour satisfaire sa soif, pas plus et pas moins. La quantité d’eau est précisément suffisante pour assouvir sa soif. Il ne manque rien d’autre, pas plus qu’il n’existe un besoin plus grand d’eau.

C’est ce que le Créateur a préparé pour nous: un état permanent de «Malkhout du monde de l’Infini», que nous devons atteindre à ce moment de notre évolution. Pour cela, notre désir est de faire correspondre exactement la Lumière en étant accompagnée par l’intention correspondante, dans l’unité, en parfaite harmonie.

En général, il s’agit du processus d’établissement de rapports corrects entre le Créateur et la créature. C’est parce que la quatrième phase ressent tout  ce qui se passe avec elle, elle sent qu’elle reçoit la Lumière, elle ressent l’attitude du Créateur. Tout cela est donné pour la créature à l’exception de sa propre réaction à ce qui se passe. Le Créateur donne le désir de recevoir tout ce qu’Il conçu à l’origine, Il la remplit complètement avec le sentiment, l’attitude et la bonté. Ayant reçu tout cela, la quatrième phase est fermée en elle-même et commence à se développer sur cette base car elle a maintenant tous les trois paramètres nécessaires:
• Le désir de recevoir;
• Le désir de contenter, ce qui signifie l’amour du Créateur et la bonne attitude;
• Le plaisir qui remplit.

En d’autres termes, c’est moi qui cherche à recevoir, il y a le plaisir que je reçois, et il y a une sensation du Donneur d’amour. Ces facteurs commencent à travailler à l’intérieur de moi. Si je ne ressentais pas l’amour du Créateur, je voudrais simplement continuer à m’amuser sans limites. Cependant, l’amour « gâte toute chose »: Apparemment, outre le fait qu’il y ait le plaisir dans lequel quelque chose nécessite ma réponse. Il ne me «laisse pas seul», et je commence le voyage.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 12/04/2013, TES

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed