Nous n’entendrons pas tant que nous ne ferons pas !

Dr. Michael LaitmanLe Rabash: «Nous ferons et nous écouterons (2) »: … Et dès lors qu’une personne doit annuler sa raison et ses pensées devant le Créateur, elle doit s’habituer à l’extérieur. C’est ce qu’on appelle «faire», qui est appelé: «Nous ferons. » Et toutes ces annulations lui permettront d’annuler sa raison et ses pensées devant le Créateur.

Ainsi, il s’avère que celui qui a plus de connaissances a plus de travail d’annulation de soi devant le Créateur. Mais celui qui est un simple d’esprit n’a pas besoin d’annuler sa raison, car il n’a pas de raison. Il s’ensuit que le seul mérite de la raison est que l’on a quelque chose à annuler, et c’est la seule raison pour laquelle il faut aspirer à la connaissance. Et celui qui n’est pas prêt pour cela, il est préférable pour lui de n’avoir aucune connaissance.

C’est ce qu’on appelle «Sa sagesse est plus que ses actes. » Cela signifie qu’il a plus de connaissances qu’il peut annuler, dès lors l’annulation est considérée comme faire et ne pas entendre. «Ecouter» désigne la compréhension et en le faisant uniquement par la force, sans raison. C’est ce qu’on appelle: «Nous ferons et nous écouterons. » Par conséquent, s’il a le pouvoir de faire, il sera en mesure de recevoir l’écoute parce que sa base est la foi et non la connaissance.

Nous devrions atteindre un état dans lequel nous pouvons contrôler au moins certaines de nos sensations et notre esprit. Si mon cœur et mon esprit sont sous mon autorité, dans mes mains, je serai en mesure d’utiliser seulement la partie de mes désirs et de mes intentions dans lesquelles je peux donner sans réserve et ne pas recevoir pour moi-même.

Bien sûr, ce n’est pas facile, mais nous devons essayer d’atteindre cet objectif. Cela signifie que l’homme est monté sur un âne (Hamor), ce qui signifie qu’il contrôle et gère son matériel (Homer). Cela signifie qu’il maîtrise son sujet et permet à ses pensées et ses désirs de ne travailler qu’à un tel niveau de qualité et de quantité qui construit la forme d’Adam (l’homme) à partir d’eux, et qui est semblable (Domé) au Créateur. Il le fait afin qu’ils soient tous dans le don sans réserve et l’amour des autres, au-delà de ses intérêts égoïstes.

Il utilise les pensées et les désirs qui sont destinées à son bénéfice seulement pour les besoins de base et seulement s’il a l’intention de les sanctifier alors ils seront « dans le but de donner sans réserve » à l’état suivant.

Si une personne n’a pas quitté cet état, il est appelé «nous ferons et nous entendrons» et cela signifie travailler avec «la foi au-dessus de la raison. » Bien sûr, il est impossible de le faire immédiatement après qu’une personne entende parler de cela -si elle entend parler de ce type de travail d Il faut un certain temps pour être sous l’influence de la Lumière au stade de la préparation afin que la Lumière vienne aider une personne à trier tout ce qui se passe dans son esprit et dans son cœur. Finalement, elle commence à différencier entre les actions et les intentions, la réception et le don sans réserve.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 22/04/13, Les Écrits du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed