La danse harmonique

Dr. Michael LaitmanQuestion : Au cours du processus d’éducation intégrale pour les couples mariés, des processus très intéressants se produisent. Au début, un nouveau sentiment de proximité, d’euphorie se développe entre le mari et la femme. Mais après deux ou trois mois, ils ressentent de la colère, voire de la haine envers l’autre.

Réponse : Ils ont besoin de discuter de ce problème. Après tout, la répulsion mutuelle est le sujet le plus naturel parce que notre égoïsme grandit. Grâce à nos tentatives pour nous connecter, nous développons notre ego et il commence à grandir spécifiquement contre l’unité. Il s’agit d’un nouvel ego, qui n’existait pas précédemment : il ne s’était manifesté chez personne dans aucune forme. Et il se révèle maintenant.

Aujourd’hui, chaque couple doit apprendre à travailler avec leur ego partagé. Chacun a besoin de comprendre son partenaire car en chacun d’eux se manifeste l’ego et la colère envers le conjoint, et ils ont besoin de leur connexion mutuelle pour s’aider l’un l’autre.

Quand un couple danse, le côté droit de l’un des partenaires fait face au côté gauche de l’autre partenaire et vice-versa. C’est ainsi que nous devons aider, afin de se compléter les uns les autres, et nous aurons alors une danse harmonique. Et si vous me gênez, alors d’accord, élevons-nous tous les deux au-dessus. Si de mon côté vient la rigidité, alors de l’autre côté vient un besoin de tendresse. Voici comment cela se passe : la main droite contre la gauche, et de cette façon nous nous complétons les uns les autres. Après tout, embrasser est également similaire à cela.

Une personne est construite de telle manière à ce qu’elle interagit constamment avec les autres non pas par les mêmes attributs mais plutôt par ceux opposés. Puis la partie « convexe » s’inscrit dans la partie « concave » et le contact est établi, c’est-à-dire, les parties mâle et femelle comme si elles se connectaient l’une avec l’autre. Le contact peut seulement se faire entre le plus et le moins puisque les points positifs et négatifs se repoussent l’un l’autre. C’est quelque chose qui doit être appris.

D’un discours sur l’Éducation Intégrale du 04/04/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed