Un congrès qui nous mène à l’éternité

congrès, groupeRabash, Shlavei HaSoulam (Les marches de l’échelle), “Le but du groupe” (1984 part 1):  Nous sommes réunis ici afin d’établir une société où chacun de nous respecte l’esprit du don sans réserve au Créateur. Et pour atteindre le don sans réserve au Créateur, nous devons commencer par le don sans réserve à l’homme, ce qui est appelé «l’amour du prochain. »

Grâce à cela, nous allons être en mesure de donner sans réserve au Créateur, la force générale du don sans réserve. C’est comme cela que nous appelons l’attribut par lequel nous nous élevons au-dessus de notre ego.

Le don sans réserve mutuel, c’est l’amour des autres. Si j’aime quelqu’un, je veux tout lui donner et je fais en sorte qu’il se sente bien. C’est comme si j’étais constamment en lui et je me voyais seulement comme un moyen de lui donner sans réserve, ce qui m’aide à me transcender.

C’est la raison pour laquelle un monde tellement grand avec tellement de gens dedans fut créé. Il nous permet de nous rassembler et d’établir un groupe où par la connexion mutuelle entre nous tout le monde sera capable de transcender son ego et voir qu’il a les moyens d’acquérir une seconde nature: le don sans réserve. En fait, c’est ce que nous appelons la sortie de l’ego, de son système limité.

« Nous devons être fier que le Créateur nous ait donné la chance d’être dans une société où chacun de nous n’a  qu’un seul but – que la Divinité réside parmi nous ».

Notre objectif est que la révélation du monde d’en haut nous remplisse. C’est ce qu’on appelle « la révélation de la divinité», qui se déroule justement parmi nous. Chacun de nous est un égoïste, mais quand nous sortons de notre nature et commençons à nous élever au-dessus de nous mêmes, une grande force collective est créée entre nous, pleine de don sans réserve mutuel. Nous nous assurons que nous obtenons cette force mutuelle quand nous donnons sans réserve réciproquement les uns aux autres, et notre préoccupation est appelée garantie mutuelle.

Nous ressentons tous le monde supérieur dans cette force générale. Là nous découvrons les forces de toutes les personnes qui ont vécu avant nous et qui vivent dans ce monde avec nous, de toutes ces personnes qui se transcendent et vivent dans un état éternel.

Cette force générale est une âme collective. Il n’y a pas des âmes individuelles distinctes, mais une seule âme pour tout le monde. Mais dans elle, les personnes ressentent le monde éternel dans des profondeurs et largeurs différentes, dans la mesure où chacun domine son égo.

Nous passons par des montées et des descentes tout au long de cette route, et elles convoquent différents états dans lesquels le monde éternel semble changer. La vérité est qu’il ne change pas, comme il est dit: «. La lumière est au repos absolu » mais nous pensons qu’il change puisque nous sommes réellement en train de changer. Notre ego est en train de se transformer tout le temps, nous surmontons de différentes manières, et en conséquence, l’image de notre monde et les sentiments que nous éprouvons sont très dynamiques.

Ainsi nous avançons jusqu’à ce que tout soit totalement révélé et c’est là la fin de la correction. Tous les gens dans ce monde doivent atteindre cela. Même si les organismes changent, nos pièces spirituelles restent les mêmes. Les corps nous séparent du sentiment général en individus, mais si nous laissons le corps, nous sentons tout de suite un monde unique et nous-mêmes comme une seule âme. C’est précisément vers là que nous nous dirigeons.

Les efforts que nous faisons dans le Congrès dépendent de nous. Nous pouvons éprouver cet état éternel pendant quelques minutes. Il peut être temporaire et il peut disparaître, mais le phénomène réel restera et nous tirera vers l’avant avec force nous aidant à surmonter les phases futures.

Si nous faisons vraiment des efforts, alors en plus de ce monde, nous ressentirons le monde spirituel et vivrons dans deux mondes. Tout dépend de nous. Si nous pouvons d’abord penser à ce sujet et nous préparons pour cela, alors celui qui vient aux congrès se joindra à nous et nous allons tous avancer ensemble.

Alors, espérons pour la révélation du monde supérieur, que nous devons toujours voir comme l’objectif qui est atteint par notre unité.

« Et bien que nous n’ayons pas encore atteint cet objectif, » c’est à dire que nous n’avons pas ressenti le monde d’en haut en quittant notre ego, « nous avons la volonté d’y parvenir. Et cela, aussi, nous devons l’apprécier ».

Il est vrai que nous venons juste de commencer, mais nous espérons atteindre l’objectif, et cela devrait être apprécié par nous. Ca dépend de nous et dépend aussi de nos efforts. Il est dit: «Une personne ne peut pas acheter son monde en une heure. » Si les gens qui font partie d’un groupe ont vraiment envie de se transcender, ils vont vraiment sentir cette ascension.

D’une conversation dans la préparation pour le Congrès à New Jersey, 10/05//2013

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: