Éduquer ou apprivoiser ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Dans le processus de l’éducation intégrale, la sensibilité de nos cinq sens augmente. Toutefois, une personne doit toujours revenir au monde réel où elle a besoin d’une certaine protection car elle continue de gérer différentes situations négatives. Comment pouvons-nous enseigner aux gens à faire face au monde qu’ils retrouvent après avoir fait les études intégrales ?

Réponse : Après le cours d’études intégrales, les gens vont se rapporter à ce monde d’une manière différente et percevront les choses différemment. Cependant, nous ne devrions pas enseigner aux gens comment ils devraient exactement être en relation avec le monde qui les entoure. Au contraire, nous devons changer les gens. Si les gens reconnaissent les changements internes, ils vont considérer ce monde différemment.

En général, nous donnons de mauvais conseils à nos enfants quand nous leur enseignons à ne pas frapper quelqu’un, ne pas se battre, ne pas maudire. Ce n’est pas une éducation. Cela est semblable au dressage des animaux. Nous devons les changer de manière interne afin que cela soit impossible pour eux de taper, de maudire ou de se battre. C’est pourquoi nous devons passer par une transformation interne et monter au niveau suivant, plutôt que de suivre un système d’interdictions.

C’est l’erreur de l’enseignement moderne et de l’éducation qui oriente les gens sur la façon dont ils doivent se rapporter à la vie et au monde. Tout ce que nous devons faire, c’est élever une personne. Le reste viendra naturellement.

La même chose s’applique à la science et aux arts. Pratiquement, il n’est pas nécessaire d’enseigner quoi que ce soit à quiconque. Si nous ressentons les autres comme étant nous-mêmes, nos capteurs commencent à ouvrir. Tout d’un coup, une personne comprend de l’intérieur comment produire des sons de musique agréables, par exemple. C’est l’éducation la plus naturelle. Tout ce dont nous avons besoin c’est d’élever les autres et de les connecter avec le reste de la nature, contrairement à leur égoïsme inné.

Sur cette base, les gens se « développent », s’ouvrent et deviennent un avec l’environnement. Les gens n’ont pas besoin d’autre chose que ce soit. Dans un tel cas, personne ne peut nous nuire, de même que nous ne serons pas à l’origine d’aucune contradiction ni problèmes avec les autres. Les gens se sentiront toujours bien car ils vont rester en harmonie avec le programme de la création. Ils ne déclencheront jamais n’importe quelle sorte d’impact négatif. Peu importe où nous nous trouvons, il y aura toujours une atmosphère positive et bienveillante tout autour de nous.

D’un programme TV, « La Médecine du Futur » (partie 3) du 07/04/2013

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: