Bienvenue à la croisière éternelle

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam dit dans l’article « L’Arvout (La Garantie mutuelle) » que si la société se soucie de chacun de ses membres, cela peut neutraliser le désir égoïste d’une personne.

Supposons que je fasse une croisière de plaisance où « tout est compris », me sentant sans soucis puisque le service comprend réellement tout ce que je peux imaginer. Je m’installe dans ma cabine, et m’apprête à passer deux semaines de pur plaisir. Cependant, dès que nous sommes partis, on me dit que cela va être une croisière éternelle. Donc, je vis, et tout est préparé pour moi: Petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner sont servis juste à l’heure, ma cabine est toujours faite, il y a une bibliothèque, un cinéma, l’Internet, une piscine, et ainsi de suite. Tout est à mon service.

En plus de cela, tout le monde me traite bien et est très attentif, et il n’y a rien à craindre. Les gens autour de moi sont prêts à m’aider à tout moment et de toutes les façons. Tels sont les principes sociaux sur ce bateau, et ils s’appliquent à tous sans exception.

Alors, comment va ma nature réagir à cela? Est-il possible pour l’ego d’éclater dans de telles conditions? Les gens autour de moi m’apprennent à m’annuler par leur attitude envers moi, et je ne cherche plus des moyens pour me remplir et me satisfaire.

Par exemple, je ne me promène pas dans les pubs et les restaurants à la recherche de délices que je n’ai pas encore goûtées, mais plutôt me sent satisfait avec la nourriture simple et saine. Les objets de luxe ne m’excitent pas comme avant. Là, un buffet de desserts est ouvert tous les jours, et il comble rapidement mes demandes. Après quelques jours je limiterai déjà ma «consommation quotidienne», et après une semaine, je me  contente d’une tasse de café et un biscuit. L’atmosphère est pleine des Lumières Environnantes qui sont constamment prêtes à contenir et calmer mon ego.

La chose principale ici est l’exemple que je prends des autres et l’attitude qu’ils m’apprennent. Je suis en compagnie de gens qui se satisfont de peu. C’est ce qui est accepté parmi eux, et c’est tout. Ils n’ont en fait pas besoin de plus que cela. Ils préfèrent profiter des bonnes relations que je prends maintenant en portions, au lieu de la nourriture. Si je me sens triste et prends une partie de « notre amour », je suis immédiatement rempli d’amour.

C’est parce que je suis dans un réseau de relations sociales, humaines dont le message est clairement que je ne manquerai jamais de rien. Le sentiment lui-même est en fait assez, et rien d’autre. Initialement, par notre nature, nous dépendons de l’environnement, et il n’y a pas de compromis ici. Donc, si le groupe dégage la bonne attitude envers moi, imprégné de tranquillité, de paix et de bonne volonté, alors une demi-journée plus tard, moi aussi je pense que tout est exactement comme il se doit. Cependant, si je me trouve dans certains gangs, je vais aussi absorber leurs principes.

Il existe une tendance naturelle au sein d’une personne à s’adapter à l’environnement. Je n’ai tout simplement pas les moyens et aucune voie pour lutter contre cette tendance. Ainsi, au bout de quelques heures, je m’incorpore dans l’atmosphère générale de garantie mutuelle et cesse de m’inquiéter de moi-même. Les gens autour de moi sont mon réseau de relations et sont plus proches de moi. Je ne peux pas résister à leur opinion puisque je fais aussi partie du réseau général.

Donc, quand c’est mon tour de révéler le Créateur, la racine de mon âme, je suis porté à un nouveau type de connexion, à un groupe. La même loi opère ici: le groupe me dit qu’il n’y a rien à craindre et que je dois cesser de s’inquiéter à ce sujet. Mais à côté de cela, il doit transmettre le message que je dois communiquer avec les amis et adhérer au Créateur. C’est parce que l’auto-annulation n’est pas assez, je dois également avoir la bonne direction, et je vais également recevoir ce message.

Ma volonté ne m’est pas enlevée dans le groupe puisque que ce simple fait va me supprimer. Dans la spiritualité, les opinions des autres ne sont pas transmises automatiquement. Il s’agit d’un autre bateau que je dois choisir par moi-même. Le Créateur m’amène à l’échelle, mais chaque étape en avant exige un grand effort et le renforcement en cours de route. Toutefois, est-ce que je deviens plus fort? Est-ce que je satisfais mon libre arbitre? Sans volonté, je ne développerai jamais l’humain en moi.

Un «être humain» (Adam) est seulement celui qui exerce une pression sur lui-même pour entrer dans le groupe et être incorporé aux amis. Alors, je reçois tout le reste de leur part automatiquement puisque je n’ai plus aucun contrôle sur cela.

En bref, nous choisissons une seule chose: l’environnement. La première et principale condition est la garantie mutuelle. Si nous sommes reliés à la garantie mutuelle et fournissons tout le monde avec tout ce dont ils ont besoin pour l’auto-annulation, alors il n’y a rien d’autre dont nous avons besoin pour commencer.

La deuxième condition est de s’assurer que tout le monde a les encouragements et incitations afin qu’ils tiennent sûrement sur les amis. Cela assure un bon destin à une personne.

De la 3ème partie du Cours quotidien de Kabbale du 30/04/13, Les écrits du Baal HaSoulam “La garantie mutuelle”

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: