Le signe d’une alliance solide

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quelle est la particularité du travail d’une personne qui se prépare à une descente, ce qui lui permet de garder l’alliance qu’elle a faite avant la descente?
Réponse: Je dépends de la Lumière qui ramène vers le bien qui doit prendre soin de moi. J’ai donc besoin d’avoir un désir complet pour cette Lumière pour maintenir ma dépendance complète.
Je veux être au-dessus de mes discernements et mes sentiments, mais en même temps garder les yeux ouverts. Il y a une certaine duplicité ici un paradoxe. D’une part, je veux comprendre,  savoir, et se sentir tout dans ma réalité, dans mon état, tous les discernements dans cet état, et d’autre part, peu importe ce qui se passe dans cet état et peu importe combien je clarifie et relie tous mes discernements, je dois finalement adhérer au Créateur au-dessus de ces données.
Cela signifie que je veux grandir au-dessus de ma compréhension, mon sentiment, et tout voir à travers mon ego: au-dessus, au-dessous, et en lui, en trois discernements. Je demande seulement que tout cela ne brise pas notre alliance, que je vais atteindre malgré tout la dévotion envers le Créateur et sera rempli de joie, la joie est le bon signe de notre alliance solide.
Si une telle joie n »aclate pas, alors cela signifie que je n’ai pas une alliance avec le Créateur.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 17/05/13, Écrits du Rabash

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed