Les noms que nous donnons

Dr. Michael LaitmanRabash, Lettre 41: Ainsi, la Torah est les noms des plaisirs, et chaque plaisir a un nom différent.
Question: Il y a aussi des souffrances et des troubles autres que les plaisirs, quels noms devrions-nous leur donner?
Réponse: Nous nommons les choses selon les récipients, les désirs. C’est parce que nous comprenons et percevons tout dans le récipient, y compris la Lumière. Elle n’existe pas par elle-même, en dehors de nous, mais plutôt comme l’électricité dont nous parlons seulement par rapport à ses effets. De même, nous discernons les phénomènes qui découlent de la lumière, l’effet de ses actions à l’intérieur de nous.
Les plaisirs sont extra légers, un remplissage par la lumière, et tout est révélé dans le récipient. C’est de là que les noms proviennent. Chacun indique le début et la fin d’une action, ainsi que ce qui s’est passé dans le processus réel.
Ce nom exprime une action qui a été effectuée par la force derrière elle. Nous, les êtres créés, n’e pouvons décrire quelque chose autrement. C’est parce que nous n’avons pas de contact avec la Lumière elle-même. Nous sommes limités dans le désir et de la forme qu’il prend car il change son état initial jusqu’à ce qu’il ressemble au Créateur.
De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 14/05/13, Écrits du Rabash

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed