La renaissance de l’amour

congrès, groupeL’amour s’est transformé en un concept émasculé, dépourvu de signification réelle. En y  réfléchissant,  nous nous détournons de son essence profonde, qui est diamétralement opposée aux vues banales. En fait, nous parlons de la totalité de toute la création, tous les mondes, toute la réalité, comment aligner toutes les forces opposées correctement. Cependant, aujourd’hui, ce mot nie complètement une attitude sérieuse.

En fait, l’amour est la puissance de l’unité. Ne le confondez pas avec les sentiments et les associations que notre monde égoïste déclenche. Ici, on «aime» ce qui nous plaît, nous remplit, mais le véritable amour est l’essence même d’un partenariat entre le Créateur et la créature, entre les parties opposées, entre le « plus » et « moins » à différents niveaux de la nature : le minéral, végétal, animal et humain.

L’amour est une force particulière d’un ordre supérieur, qui relie le positif au négatif. Il est dit qu’il «couvre tous les péchés», c’est-à-dire les écarts entre les contraires. Il est le troisième facteur qui les unit en un seul. Il s’agit de la ligne médiane qui nous a été donné d’En Haut. C’est la force du Créateur que n’appartient ni au « plus », ni au « moins ».

C’est dans cette optique que nous devons interpréter le célèbre principe de l’amour d’autrui comme pour soi-même. Nous et les autres sommes opposés les uns aux autres, et c’est pourquoi nous avons besoin de la troisième force qui nous connecte. C’est alors que nous arrivons à nous aimer les uns les autres comme nous-mêmes.

En outre, ce principe nous apparaît comme le devoir de révéler le Créateur, d’adhérer à Lui. Après tout, afin de surmonter la haine pour les autres, je dois demander au Créateur pour la Lumière qui ramène vers le bien, afin qu’Il devienne un partenaire, témoigne de ma connexion avec d’autres, la renforce, et la sauvegarde.

Ainsi, dans un premier temps, adhérer au Créateur est notre moyen pour s’unir, et alors nous comprenons que toutes les ruptures entre nous sont destinées précisément à révéler le Créateur et adhérer à Lui.

En outre, nous adhérons à lui sur la base de ni positif, ni négatif, mais sur la base de la moyenne entre eux. C’est pourquoi il est nécessaire de rechercher le centre de son groupe de dix, son groupe, et là, et là seulement exiger la Lumière qui ramène vers le bien.

En fin de compte, tout est relié en une seule action …

De la 3ème partie du Cours quotidien de Kabbale du 29/05/13, Les écrits du Baal HaSoulam

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed