Monthly Archives: juin 2013

Nettoyer les tuyaux pour la Lumière environnante

Dr. Michael LaitmanLe temps imparti pour la correction est de 6.000 ans, mais il se réfère au calendrier corporel. Cela signifie que à travers 6000 ans, nous devons compléter la correction, ou nous pouvons terminer beaucoup plus tôt, par une bonne préparation de notre part. C’est ce qu’on appelle «Je vais hâter» (temps de hâter), au lieu de «en son temps» (au cours du processus naturel de l’évolution) par le chemin de souffrances.

Donc, si nous voulons atteindre de nouveaux états, nous devons attirer la Lumière qui ramène vers le Bien et nous devons vérifier par quelles actions corporelles nous attirons la Lumière qui va nous préparer correctement. En attendant, nos actions sont corporelles, ce qui signifie pour recevoir. Mais même si notre intention est égoïste, afin de recevoir, nous pouvons attirer la Lumière de correction et elle est donc appelée la Lumière environnante.

Si notre préparation est correcte, la lumière nous influence et nous éveille en fonction de nos efforts. Nos efforts sont en agissant devant les amis et de montrer à quel point l’objectif est important pour nous, et comment chacun d’entre nous est prêt, le désirant, et brûlant pour lui. Même si une personne ne ressent pas un tel enthousiasme elle doit agir de cette façon et montrer beaucoup plus d’enthousiasme à l’extérieur qu’elle ne ressent réellement.

Une personne qui ne le fait pas, en réalité pèche, et donc se détruit elle-même. Elle est jetée dehors et la Lumière environnante ne prend pas soin d’elle. La Lumière environnante s’allume et fonctionne selon le lien entre les gens. Une personne qui ne stimule pas les autres autant qu’elle le peut, selon les conditions qu’elle a reçues d’en haut s’éloigne elle-même de la Lumière environnante.

La Lumière environnante est constamment en mouvement et calcule les choses automatiquement: Dans quelle mesure puis-je utiliser les moyens qu’on m’a donné, en fonction de cela j’attire la Lumière près de moi ou l’éloigne de moi. Si je m’ouvre aux autres et essaye de les inciter, je deviens une sorte de tube à travers lequel la Lumière environnante peut les influencer.

Ainsi, nous commençons par des actions simples, totalement mécaniques qui n’ont rien à voir avec la spiritualité. Mais grâce à elles, la Lumière environnante commence à illuminer plus fortement en moi, et c’est ainsi que je me réveille moi-même et les autres. Voilà comment cela fonctionne. En conséquence, nous nous préparons en essayant de nous connecter, et alors, à cet égard nous sommes récompensés d’une illumination plus grande et plus puissante et aussi avec une plus grande révélation.

Cela signifie que tout dépend de la préparation de nos récipients et nous devrions commencer par des actions corporelles qui sont loin de la spiritualité, que tout le monde peut faire, même la plus jeune personne peu développée. IPeu importe si elle comprend pas vraiment ce qui se passe et a du mal à se concentrer sur l’intention puisque son pouvoir unique qui dépend de son effort est pris en compte.

Les enfants qui courent partout et font de grands efforts grandissent vite! Alors une personne commence à se sentir paresseuse et fait  différentes calculs égoïstes. elle s’arrête de courir partout et préfère se reposer, et alors elle cesse de se développer. Lorsque nous atteignons l’état dans lequel nous n’avons pas besoin de nous développer physiquement mais spirituellement, nous commençons à ralentir le rythme de nos modifications jusqu’à ce que nous arrêtons totalement le développement et sommes donc enclins à mourir.

De la Conversation sur la préparation pour le Congrès du Cours quotidien de Kabbale du 26/06/13

Shabbat est une sorte de monde à venir

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, Shamati N°190, “Chaque action laisse une empreinte”: Et certainement, la dégustation du monde à venir exige de grands préparatifs au cours des six jours d’action. La sensation est selon la mesure de la préparation.

Mais sans une bonne préparation pour étendre le goût spirituel duShabbat, il y a un effet contraire: on devient pire en raison des plaisirs corporels. Car après le repas corporel on ne veut rien d’autre que dormir, car après avoir mangé vient le sommeil. Ainsi, sa dégustation l’a descendu plus bas.

Shabbat est un état particulier, c’est une sorte de monde prochain, une journée spéciale qui est un signe corporel de la fin spirituelle de la correction, que nous atteindrons dans l’avenir, appelé « Shabbat ». C’est un état spirituel et pas un jour précis  du calendrier qui est imprimé sur papier ou qui apparaît sur l’ordinateur.

Nous aspirons à cet état spécial appelé le Shabbat et ce jour viendra quand nous arriverons à l’état auquel nous voulons arriver. Les états corporels arrivent indépendamment de notre volonté au moment où ils sont censés le faire, ce qui est appelé le processus naturel de l’évolution, « en son temps. » Mais les états spirituels viennent seulement en fonction de notre préparation intérieure. Si nous faisons les préparatifs internes nécessaires alors nous sommes incorporés dans un état appelé une nouvelle «journée».

De sorte qu’un «jour» n’a rien à voir avec le calendrier, mais dépend plutôt de notre préparation. Si je termine la préparation, je suis incorporé dans ce «jour», et si je ne le fais pas, alors un nombre infini de jours corporels peux passer, mais le jour spirituel ne vient pas et ainsi un nouvel état ne commence pas.

L’état spirituel dépend totalement de la préparation, mais la préparation est par les actions corporelles. Cela signifie que je dois faire tout ce qui est en mon pouvoir, comme il est dit « tout ce qui est en votre pouvoir, fais le », et «celui qui ne travaille pas à la veille de Shabbat, qu’est-ce qu’il va manger le Shabbat? « . Donc, tout est déterminé par notre préparation.

De la Conversation sur la préparation au Congrès du 26/06/13

L’eau souterraine qui change le monde

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, «La Liberté»: Car bien que chacun de nous possède tous «notre propre programme», aucune force ne s’active en dehors de l’environnement adéquat tout comme le grain de blé semé en terre dont les forces ne s’activent qu’à travers son environnement, qui est la terre, la pluie et la lumière du soleil…. Et comme nous l’avons expliqué plus haut de façon explicite ce n’est que dans la question du choix de l’environnement que l’on mesure le contrôle qu’un homme a sur lui-même et que c’est pour cela qu’il mérite récompense ou punition.

On comprend donc à quel point nous avons à nous soucier du renforcement de l’environnement afin de le rendre aussi grand et aussi qualitatif que possible, ce qui signifie fort. Il doit être invincible grâce à sa taille et la qualité, de sorte qu’aucune étrange société ou de pensées étranges des personnes influentes et respectables dans le monde, ou de grandes foules seront en mesure de nous affecter nous, notre chemin, notre objectif et notre méthode.

Au moment où le sentiment que notre chemin disparaît, notre relation avec ce processus s’affaiblit un peu, même si nous ne sommes pas conscients de cela, et puis dans la même mesure la Lumière supérieure s’affaiblit. Ensuite, une personne perd  un « grand moment», car elle n’est plus sous l’influence d’une force qui peut changer son destin.

Donc, le seul engagement valable dans la vie est de sensibiliser et de renforcer la société. Il n’y a pas de libre choix pour le reste et il n’y a pas de force qui puisse apporter des changements. Le monde entier va nous suivre si nous gardons notre société au bon niveau. C’est par la Lumière qui ramène vers le Bien, que nous attirons sur notre société, que nous gérons tout le monde.

S’il n’y a pas de lumière, alors nous tombons aussitôt dans le chemin de la souffrance et retournons vers le même chemin de la vie corporelle qui gère le monde entier. Donc, nous devons constamment améliorer notre environnement et l’élargir qualitativement, car c’est la seule chose qu’une personne a. Donc, l’éducation intégrale est destinée à renforcer notre récipient et attirer autant plus de nouvelles personnes que possible, peu importe si elles ne sont pas tout à fait au courant de la méthode tant qu’elles l’acceptent et se rapportent à elle et apprennent à la connaître.

Maintenant, quand c’est la «semaine du livre» en Israël, nous devons investir dans le public autant que nous pouvons, sans tenir compte des dépenses et de l’effort physique. Ainsi, nous investissons dans notre propre intériorité en augmentant notre environnement et de le renforçant lui et ses murs. En outre, nous faisons aussi un travail extérieur, en dehors de nos « murs », en créant un système différent de relations publiques et en rapprochant les gens à nous, renforçant ainsi l’opinion publique.

L’essentiel, cependant, travaille toujours sur la connexion entre nous, car à travers elle, dans le réseau qui relie l’ensemble de l’humanité partout dans le monde, comme l’eau souterraine, la Lumière qui ramène vers le Bien va se répandre et changer les gens.

De la préparation au Cours quotidien de Kabbale du 10/06/13

Où trouver la garantie d’un amour éternel?

Dr. Michael LaitmanRabash, «la généralité de l’homme»: «Maintenant, nous allons parler de l’amour du Créateur. D’abord, une personne doit savoir que l’amour est acquis par actions, en donnant à ses amis des cadeaux, de sorte que chaque présent qu’elle donne à son ami est comme une flèche et une balle, qui fait un trou dans le cœur de son ami. Même si le cœur de son ami est comme de la pierre, néanmoins chaque balle fait un trou dedans, et les nombreux trous créent un espace en elle. Ensuite l’amour de celui qui donne des cadeaux entre dans cet espace.
 
La chaleur et l’amour attirent l’étincelle de l’amour de l’ami  et puis un costume d’amour est tissé par les deux amours qui recouvre les deux. Cela signifie que l’amour de l’un entoure et enveloppe les deux  et ils deviennent un seul homme, car l’habit dont ils sont tous les deux couverts est un. Ainsi, ils sont tous deux annulés. « 
Si deux personnes sentent l’amour mutuel alors elles se complètent mutuellement. Chacune d’entre elle est incorporée dans l’autre et ensuite un tiers apparaît entre elles, le Créateur, qui témoigne de leur amour et les soutien.
Un amour unilatéral ne peut être maintenu pendant une longue période. Il faut être deux pour sentir un lien d’amour mutuel, même si c’est à différents niveaux d’intensité. Si l’une d’elle est plus grande que l’autre, elle descend au niveau de la seconde, car il est beaucoup plus difficile de monter que de descendre. Donc, elle créee un Partsouf spirituel particulier pour elle-même qui est son expression à un niveau inférieur et qui aide son ami qui est plus petit à s’acquitter de leur amour mutuel. Ainsi, elle aide son ami à monter plus haut à chaque fois
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 19/06/13, Écrits du Rabash

N’écoutez pas les pleurnichements de l’ego

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je ne me sens pas  heureux d’être sur le chemin spirituel depuis longtemps, qu’est-ce que je fais qui ne soit pas correct?
Réponse: Votre ego vous empoisonne et efface la joie. Apparemment, votre environnement n’est pas assez fort et ne peut donc pas vous impressionner. Vous devez avoir le bon environnement qui va vous permettre de travailler au-dessus du pleurnichement.
Nous allons constamment entendre des gémissements à l’intérieur de notre ego. Toutes nos forces maléfiques sombres sont là et elles essaient constamment d’attirer toute notre énergie dans  leur propre intérêt. C’est en fait notre enfer intérieur. Cependant, nous devons faire face à elles en construisant notre paradis  au-dessus d’elles: l’attribut de la connexion, de l’amour du don, entier et complet, le sentiment que je suis comme un bébé dans les bras de la société. Je leur donne tout ce que j’ai et en réponse je reçois un soutien total.
Ensuite, je ressens de la joie puisque je découvre que tout le monde s’inquiète pour moi. Je n’ai rien à craindre puisque je suis dans un monde qui est absolument bon. Tout est merveilleux et il ne peut pas en être autrement si nous avons des relations avec notre environnement.
Bien que tout cela soit construit au-dessus des forces obscures qui restent à l’intérieur de moi et qui veulent nous séparer et je sens réellement ces forces du mal dans mon ventre, il est clair qu’elles font avec dévouement leur travail, car elles sont les messagers du Créateur. Après avoir donné tout de moi-même à l’environnement, je suis absolument sûr que je peux être au-dessus de ces forces du mal. Je veux seulement m’annuler et me dissoudre parmi les amis et c’est mon seul espoir, le sens de la sécurité et de la joie.
Je n’ai pas d’autre choix, pas d’autre moyen. Je me jette en eux comme dans une piscine et je suis parmi eux, prêt à leur donner tout, tant que je reçois la lumière de la sécurité. Cette lumière assure la sécurité car la Lumière supérieure est en elle. C’est ce que nous devrions faire!
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 20/06/13, Shamati # 58

Congrès de St Pétersbourg : 12- 14 juillet Matériel d’étude

St Petersburg CongressPoints sélectionnés: Préparation au congrès en anglais

Points sélectionnés pour les cours en anglais

 

Le congrès de St Pétersbourg : le saut commence avec une longueur d’avance

Dr. Michael LaitmanLa préparation est la clé du succès!
A partir de maintenant, je dois imaginer le congrès dans sa forme idéale. Pourquoi dois-je faire cela?La réunion des amis, pourquoi doivent-elles avoir lieu? expériences émotionnelles -quel genre et par quels moyens externes pouvons-nous les atteindre? Cours – sur quel sujet? Peut-être, je vais recommander le mien. Quelles questions p réparer, celles que je voudrais poser après les cours et les ateliers? Comment puis-je me connecte à tout le monde? Comment vais-je me préparer à percevoir tout le monde? En tant que client? Comme un hôte? Comme un ami? En tant qu’étudiant? En tant que professeur? En tant que fonctionnaire? Qui suis-je par rapport à tout le monde? Et comment dois-je me comporter dans chaque état de ce spectre?
  • Je travaille sur ce qui est le plus difficile pour moi. Par exemple, si je n’aime pas danser avec tout le monde tous ensemble, alors je me prépare à participer à  l’avance, ne m’épargnant aucun effort een faisant pression de toutes mes forces.
  • Je vais essayer de rester dans la bonne intention constamment, de la maintenir tout le temps parce que tout le monde dépend de mon intention. Il est vrai que je transfère la lumière à travers mon mince « tuyau  » pour eux et donc je dois rester «en ligne» en permanence. Je dois parler à mon groupe de dix: tout le monde soutient tout le monde, de sorte que personne ne perde « ce tuyau ». Nous partageons, et nous voulons le transformer en un large canal de communication pour l’ensemble du congrès.
  • Je crains que personne ne soit déconnecté de la bonne intention, préoccupé à un tel point dque je tremble intérieurement, de peur et d’anxiété. Lorsque quelque chose arrive à l’enfant, c’est une catastrophe pour nous, la «fin du monde. » Maintenant, je m’inquiète encore plus. Le problème est que cette crainte n’est pas dans nos mains, nous ne pouvons pas bien la sentir, nous ne sommes pas sensibles au détachement de l’intention. Donc, je devrais être littéralement dans une fièvre, tremblant de peur à tout le monde afin qu’ils ne perdent pas l’intention. Le succès dépend de cela.
  • Peu importe ce que les amis font, peu importe ce qu’ils disent, quelles chansons ils chantent, je veux tout faire pour me révéler à eux comme il se doit. Je m’inquiète constamment et prendre soin d’eux comme la mère d’un bébé qui a commencé à faire quelque chose. Je le regarde avec anxiété s’il va réussir. Il est dit à ce sujet, « un sujet de préoccupation dans son cœur, laissez-le dire aux autres.« Ma préoccupation est transmise à tous.
  • J’essaie de venir le plus tôt possible le matin pour tout préparer, pour accélérer tout, et pour commencer à m’unir aux amis, de m’asseoir et de chanter ensemble, même il ya seulement une cinquantaine de personnes, mais nous commençons déjà à remplir l’espace du congrès avec notre sentiment.
  • Chaque fois que, sur le chemin du congrès et quand je rentre, j’essaie de m’assurer qu’aucun de mes amis ne perdre l’ambiance, l’intensité.
  • Le rassemblement d’amis doit être en mouvement, émotionnel, autant que possible afin de nous préparer pour les cours magistraux, des conférences ou des ateliers qui les suivront. Ceci est très important. Tous les discours et chansons devraient avoir un programme clair et dans la bonne proportion. Les réunions peuvent ne pas être longues, mais devraient être du fond du cœur. Sans cette préparation, une personne ne pourra pas être inclus dans l’ambiance générale, à « l’air » du congrès, qui devrait être respiré, vécu. La chose principale est d’influencer et de toucher tout le monde. Nous devons réfléchir sérieusement aux moyens pour y parvenir. Nous devons trouver un sentiment mutuel, un cœur mutuel obtenu avec l’aide de l’esprit. Nous travaillons de manière rationnelle sur le sentiment d’union.
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 27/06/13, Écrits du Baal HaSoulam

D’abord et avant tout!

Dr. Michael LaitmanNous devons savoir que tout ne dépend que de notre préparation. Tous les états sont déjà préparés à l’avance et sont homologués pour tous les jours pendant les 6000 ans. Le calendrier de 6000 ans est appelé «la presse de l’évolution, » ce qui fait pressions sur nous et nous pousse vers l’avant nous  forçant ainsi à effectuer  toutes les actions qui ont été préparées «en son temps».
Mais tout notre travail est de passer de la voie naturelle de notre évolution («en son temps») sur le chemin de la Lumière, à accélérer le temps («Je vais hâter»). En cela nous ne suivons pas le calendrier en avançant d’un jour à l’autre automatiquement, mais nous avançons seulement selon notre préparation.
«Je vais hâter » est clarifié uniquement par notre préparation et non dans l’état lui-même. Nous pouvons dire à quel degré nous sommes dans l’état de « je vais hâter», ce qui veut dire dans quelle mesure nous travaillons dans la spiritualité, selon les efforts que nous faisons pour atteindre un nouvel état.
Le travail spirituel se fait selon l’action qui vient d’en haut. Il est très important de souligner que tout est mesuré par la préparation qui précède l’action: ce que nous avons fait, combien nous avons fait, quels les efforts que nous avons faits, comment nous avons grimpé la montagne du roi, et ce que nous avons fait pour Lui, pour le groupe , pour les amis. Tout cela vient d’abord et avant tout!
Grpace à notre préparation, nous atteignons l’état souhaitable, que nous ne comprenons pas vraiment. Nous avons simplement déterminé que nous voulons l’atteindre et il n’est même pas question que nous pouvions l’imaginer. C’est parce que vous ne pouvez pas savoir ce qu’est un état  avant de l’atteindre.
Par conséquent, la préparation est si importante et nous devons faire tout ce que nous pouvons. Et ce que vous avez à faire deviendra clair dans le processus: quels efforts vous avez à faire et comment remplir votre mesure. L’instant d’avant nous ne savons même pas qu’il est sur le point d’arriver.
Ce n’est qu’à la fin, quand nous aurons terminé tout le travail que nous avons à faire, ferons une action spéciale appelée «Rav Péalim Mekabtziel » arrive, qui est comme la fin de la correction, mais en ce qui concerne les récipients actuels que nous avons préparés. Cette action connecte toutes nos petites actions en un grand compte (comme il est dit: «Beaucoup de centimes s’additionnent à un grand compte ») et ensuite le niveau suivant est révélé. C’est un petit niveau personnel de notre correction, mais c’est le même processus que dans le but général de correction.
D’une discussion sur la préparation pour le Congrès lors du cours quotidien de Kabbale 26/06/13

Ne faites pas le travail qui n’est pas le vôtre!

Dr. Michael LaitmanL’ensemble de notre mode de préparation consiste: à chaque niveau, à chaque étape, tout est déterminé seulement par tous les préparatifs. Pourquoi la préparation est-ell si importante et non l’action elle-même? Le fait est que l’action est effectuée par la lumière qui ramène vers le bien, mais sa préparation, afin de stimuler la Lumière pour effectuer cette action, est le travail d’une personne.
Selon ce principe, chaque niveau est divisé en deux parties. La première partie est la préparation,  l’accord, la soumission  d’une personne qui doit accepter totalement l’action de la lumière, qui est exprimée dans sa déficience, dans sa prière, en élevant MAN. Si le désir, la prière, ce qui signifie que sa préparation, sont corrects en quantité et en qualité alors ils correspondent au changement qu’il doit vivrel créeant ainsi l’occasion et le lieu où la lumière peut agir. Puis vient la lumière et elle effectue de telles modifications et des corrections chez une personne lui permettant de demeurer en elle.
Lorsque l’action est terminée, une personne a la possibilité de faire la première partie du travail qu’elle doit refaire: la soumission, l’auto annulation, accepter le joug du Ciel, attendre que le Créateur effectue l’action suivante sur elle. Quand elle achève la préparation, ce qui signifie qu’elle atteint un manque suffisant et  correct pour que la Lumière supérieure  exécute l’action, la Lumière exécute l’action. Cela signifie qu’une personne passe à l’étape suivante.
Ainsi, elle avance étape par étape. Tout dépend de la préparation d’une personne car la Lumière supérieure est toujours prête à faire son travail. La lumière est en repos absolu et son seul but est d’amener une personne à l’adhésion au Créateur.
Nous devons donc nous assurer que nous faisons ce que nous avons à faire et que nous nous préparons de manière la plus efficace la plus rapide, sans penser à la façon dont nous devrions nous corriger. La correction est l’œuvre de la Lumière, et nous ne savons même pas ce qu’elle a à faire. Notre travail consiste seulement à clarifier ce que nous devons faire afin de préparer notre manque.
Cette préparation est aussi divisée en plusieurs parties: la préparation, l’auto annulation, la reconnaissance de la grandeur de la Lumière qui ramène vers le bien, et la reconnaissance de la grandeur de l’état suivant que la Lumière nous apporte. Nous pouvons imaginer tout cela par notre environnement et les exercices que nous faisons dans la situation en travaillant sur le lien entre nous et en utilisant tous les moyens qui nous ont été donnés.
Tous les moyens que nous avons eu appartiennent en fait à la préparation, ce qui signifie le travail que nous avons à faire. Si nous sentons que nous n’avons pas les récipients, les pouvoirs, la force, c’est parce que nous essayons de faire ce qui n’est pas notre travail, mais celui de la Lumière, la correction réelle. Donc, il ne nous appartient donc pas de le faire.
Mais si nous nous concentrons sur ce que nous devrions faire à tous les niveaux, ce qui signifie la préparation de la demande, la demande de l’action de la lumière, alors nous avons tous les moyens nécessaires pour le faire.
De la préparation au cours quotidien de Kabbale 24/06/13

Malgré les visages, pénétrez les coeurs

congrès, groupeLa communication dans le cyberespace n’est pas une pleine communication. C’est peut-être la façon dont notre monde a conservé son équilibre, quant à moi, je ne dirais pas que c’est possible de s’unir véritablement virtuellement.
Pour apprendre, oui, pour terminer les cours pour débutants et le reste des cours virtuels possibles. Mais vraiment s’unir? En dépit de tout, vous avez besoin de voir vos amis. Je ne sais pas ce que l’avenir sera, mais il me semble que vous ne pouvez pas éviter cela. Il ne peut pas y avoir d’autre solution.
Nous nous trouvons dans le monde physique précisément pour voir des visages en face de nous et en dépit des visages, d’entrer dans les cœurs, pour ainsi dire.
Du congrès de Krasnoyarsk 16/06/13, Leçon 6
Page 1 des 2212345Dernière »