Une clef pour comprendre le Zohar

Dr. Michael LaitmanSi nous voulons comprendre le Livre du Zohar, nous devons imaginer les relations entre nous: comment l’intensité de la connexion augmente et diminue en fonction de nos actions et nos fforts. Le réseau qui nous relie est décrit en détail dans TES (Talmud Esser Sefirot): Keter, Hokhma, Bina, Zeir Anpin et Malkhout ou les Partsoufim Atik, et Arikh Anpin qui est Keter, Aba et Ima, qui est Hokhma et Bina et ZON, qui est Zeir Anpin et Malkhout.
Nous sommes liés par ce réseau, inclus dedans. Plus ce réseau devient clair, plus nous nous élevons. Moins il est clair, plus nous descendons. C’est ainsi que nous fonctionnons.
Alors, tout notre travail est d’évoquer le lien le plus fort possible avec les dix Sefirot dans lequel nous existons. Puis, chacun se verra comme Malkhout qui opère toutes ces dix Sefirot, jusqu’à ce qu’elles prennent toutes  leur forme définitive, la forme du monde de Ein Sof (Infini).
Ainsi, TES et surtout le Livre du Zohar ont été écrits pour nous faire voir que nous sommes dans Malkhout du système supérieur à partir duquel nous voulons évoquer l’ensemble du système.
Nous faisons partie d’un réseau, et nous devons stimuler ce réseau. Ensuite, chacun sera impressionné et sentira l’autre et donc, aussi sera en mesure d’examiner et de comprendre le fonctionnement de tout ce système.
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 02/06/13, «Le Livre du Zohar, Introduction»

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: