Le choc de deux civilisations

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dans une société pacifique, un gouvernement de sages, de grands professeurs, et des saints est plus apprécié. Mais dans les moments difficiles, la première ligne va aux révolutionnaires et rebelles qui deviennent peu à peu des dictateurs. Nous sommes confrontés à un chômage de masse. Aujourd’hui, il est déjà clair que les dirigeants révolutionnaires commencent à s’emparer du pouvoir facilement. Comment la nouvelle ère dans laquelle nous allons entrer dans l’avenir remplacera ces dirigeants, ou bien les rebelles et révolutionnaires seront appelés à devenir des éducateurs?

Réponse: Les sociétés dans lesquelles les révolutionnaires sont au premier plan sont sociétés les moins stables, qui n’ont pas de direction claire. Ils exploitent toutes les idées qu’en ce moment semblent nécessaires pour atteindre le pouvoir.

En règle générale, ils combinent cela avec la religion et le font sous une forme plus fanatique et cruelle. Cela, parce que c’est la forme la plus fondamentale et importante qui peut être expliquée simplement, adaptée à certains besoins, et présentée à tout le monde. Ça ne nécessite d’aucune connaissance, des quêtes, ou des libertés intérieures, mais bien au contraire, cela demande seulement le fanatisme personnel et un champ de vision contractée au minimum: Qui est avec vous et qui est votre ennemi, et c’est tout.

Le problème est que de ce fait les deux civilisations faibles subissent un choc. La civilisation occidentale s’est elle-même affaiblie par le fait qu’elle a complètement négligé son patrimoine culturel. Au 19ème siècle c’était totalement différent. Son intérêt principal était le développement de la science et de la culture. Maintenant, tout s’est détérioré.

Maintenant ni la science, ni la culture sont valorisées, sauf peut-être uniquement sous une forme qui intéresse les dirigeants en fonction de leurs considérations personnelles, mercantiles qui aident à renforcer leur régime. De nos jours, seulement l’argent et le pouvoir ont de la valeur, et ils se sont transformés en concepts identiques. La richesse, autrefois méprisée même par de grands savants et hommes de culture, est devenue la priorité. Aujourd’hui, tous les scientifiques et les gens de culture peuvent être «achetés».

Ceci caractérise la «décadence» occidentale d’aujourd’hui. Nous voyons clairement que l’état bestial d’une personne dans cette société est ce qui est le plus important, et se rapproche le plus de la barbarie romaine: «du pain et des jeux».

Le manque absolu de l’éducation des masses est ce qui a conduit à cet état. Au lieu d’attirer les masses à la culture, à l’élite scientifique qui étaient valorisées dans le 19e siècle, la dégradation absolue a eu lieu. Ce qui est étonnant, c’est que tout cela a commencé avec l’Allemagne, qui dans le passé était le centre culturel et scientifique de l’Europe. C’est précisément là que cette transformation a eu lieu.

Et maintenant, la civilisation occidentale rencontre et se mélange avec la civilisation orientale qui se développe, non pas grâce à la science, l’art et la technologie, mais par la puissance des masses, ce qui signifie la multiplication et le fanatisme, c’est-à-dire, par la pression.

Ainsi, nous voyons que c’est ce qui se passe en Europe et maintenant en Amérique aussi. En fin de compte, il viendra le moment où la culture asiatique et arabe pourront «avaler» le monde.

Du programme de KabTV “Au fil du temps” du  17/03/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: