Pour le bien de l’âme commune

Dr. Michael LaitmanQuestion : Nous passons par différents stades. Plus tôt, vous avez parlé de la nécessité d’étudier les sources kabbalistiques, et maintenant vous portez plus d’attention à l’éducation intégrale…

Réponse : Je ne nie pas ce que j’ai dit autrefois. Je vois en cela la suite de notre mouvement vers la création du Kli commun (récipient). Il n’y a pas de contradiction.

Je viens en classe le matin et je ne sais pas ce que nous allons étudier, ni le sujet, ni rien du tout, ce n’est pas important pour moi : en principe, nous étudions la même chose. Le même matériau est répété tout le temps, même si, par exemple, le Rabash a un grand nombre d’articles, nous n’avons pas ouvert ou lu nombre d’entre eux. L’étude des dix Sefirot contient des volumes entiers que nous n’avons jamais étudié non plus, et ainsi de suite.

Par ailleurs, outre les travaux du Baal HaSoulam et du Rabash, il y a beaucoup de livres intéressants de Kabbale que nous ne touchons pas. Nous n’avons tout simplement pas le temps pour ça, et franchement, nous n’en avons pas besoin. Nous devons être impliqués dans la réalisation au lieu d’étudier toute la littérature kabbalistique qui a été créée avant nous. Il est impossible de tout apprendre. Il existe des dizaines, voire des centaines de véritables sources kabbalistiques, mais les kabbalistes ne peuvent pas tous présenter du matériel d’une bonne manière, même s’ils ont été grands dans l’atteinte du monde supérieur. Cependant, présenter les matériaux d’une manière accessible nécessite d’autres qualités. Même Moïse a parlé de ses difficultés parce qu’il ne pouvait pas bien s’exprimer.

C’est pourquoi nous étudions pratiquement seulement ce qui est le plus nécessaire. Et je m’appuie sur les étudiants pour cela. Ils choisissent le matériau et établissent la forme externe de la leçon, mais le contenu interne de la leçon se déroule selon une certaine ligne. Donc, il n’y a pas de déviation.

De la 1ére préparation du congrès de Krasnoïarsk du 13/06/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: