Une action incroyable

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pendant les cercles de discussion une sensation d’unité, d’identité, est créée entre les personnes. Combien est-il important ici, en particulier, pour la personne de comprendre ce qui se passe pour elle maintenant?

Réponse: La personne n’a pas besoin de faire quelque chose au premier abord. Nous organisons des ateliers avec des gens très différents, comme ceux qui sont opposés, qui se détestent et sont en désaccord. Ce sont des gens complètement différents dans leur mentalité, nationalité, âge, profession et ainsi de suite, réunis dans les cercles.

Très progressivement, au cours de la première demi-heure, de façon surprenante, ils commencent à se connecter intérieurement, afin de comprendre l’autre, de se compléter mutuellement et ils ne s’interrompent pas les uns les autres, et ne discutent pas d’aucune façon. Ils essaient de trouver un point de vue commun, de s’élever au-dessus d’eux-mêmes. Alors, soudain, quelque chose en commun commence à se former entre eux, un accord qui brille sur eux avec une sorte de lumière intérieure, une énergie intérieure. C’est précisément ce qu’une personne n’a pas aujourd’hui.

Notre monde aujourd’hui entre dans le même état. Autour de nous, la nature se révèle de plus en plus dans son intégralité, sa coopération mutuelle qui remplit toutes ses parties, et nous, l’humanité, sommes comme une tumeur cancéreuse. Nous ne voulons pas être intégralement liées entre nous et avec la nature elle-même.

Grâce à la réalisation de l’intégralité la plus minimale dans un groupe, nous devenons comme la nature qui nous entoure (à l’exception de l’humanité) et commençons à sentir une sorte de rayonnement de celle-ci, une sorte d’influence, et ce sentiment de recevoir une énergie unique qui rend le monde plus résonnant, plus subtil et fin. C’est tellement apaisant, relaxant et équilibrant pour une personne qu’elle ne veut pas s’en séparer.

Une sensation de sagesse descend sur elle parce qu’elle se trouve en équilibre avec la nature, ce qui signifie avec l’univers entier. Elle commence à sentir qu’il y a des objectifs spécifiques dans un état comme celui-ci et que, grâce à ces états, il est possible de sortir comme par une sorte de matrice au prochain niveau d’existence. Apparemment, un groupe dans lequel cela se trouve est en fait, non pas un groupe, mais un corps unique, un schéma, un instrument à l’aide duquel on peut organiser son ascension au-dessus de ce monde.

D’un point de vue physique, elle pourrait tout avoir: une maison, une famille, en salaire, etc. Toutefois, cette sensation de «suspension dans l’air » au-dessus de notre monde la remplit de sens. Cela lui procure repos de tout ce qu’elle ressent habituellement dans ce monde. Ceci est très important pour les gens. Pour cela, ils seraient prêts à tout donner, ne serait-ce que pour atteindre un tel état.

Par conséquent, à partir de mon expérience personnelle, je voudrais affirmer que dans l’heure à l’heure et demie  dans un atelier, une personne arrive à ce genre d’état. Elle devient complètement différente.

Ceux qui participent à des ateliers intégraux sont: les Arabes, les Juifs, les Druzes, les vieux, les jeunes, les gens de droite, des gens de l’aile gauche, fascistes et communistes. Peu importe qui ni comment. Ils sont assis autour d’une table ronde comme des ennemis qui ne se regardent habituellement pas l’un l’autre et au sein d’une heure, ils se transforment en compagnons. Une activité absolument incroyable a eu lieu!

Ensuite, ils se rendront visite les uns les autres, se rencontreront, voulant sentir ce sentiment qu’ils avaient trouvé encore une fois, et précisément à la différence de ce sens initial de l’opposition, ils sentent le nouvel état de façon plus visible et clairement.

Du programme de KabTV “Au fil du temps” du 17/03/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed