Ne vous refusez pas un soutien spirituel !

Dr. Michael LaitmanQuestion : Est-ce que des kabbalistes mariés ont besoin d’aider ceux qui ne sont pas mariés à trouver un partenaire pour eux-mêmes ?

Réponse : Je pense qu’il est souhaitable pour les hommes et pour les femmes de fonder une famille, bien qu’il se pourrait que cela ne se trouve pas dans leur programme. Une femme, qui dans le passé a toujours aspiré à fonder une famille, ne veut pas de cela aujourd’hui, c’est le résultat de l’ego développé, ou peut-être même trop développé.

La personne ne voit aucune raison : « Eh bien, je vais mettre un enfant au monde, et quand dix ou quinze ans se seront écoulés, il me quittera, et alors ? ». C’est la même chose avec le mari aussi. « J’ai consacré toute ma vie pour lui, et puis quoi ? ».

Non, ce n’est pas le cas. Nous devons construire les mêmes relations à l’intérieur et entre nous, et dans le monde entier. Par conséquent, il est nécessaire d’essayer d’agir dans une famille selon le même principe par lequel nous apprenons la sagesse de la Kabbale et le laisser progressivement prendre racine. Ensuite, la famille va acquérir un sens, car en dépit de tout cela, c’est la même cellule à partir de laquelle la croissance de la personne commence. Le mari et la femme doivent être impliqués dans la sagesse de la Kabbale ensemble et participer dans un groupe comme une seule cellule. En outre, les groupes, en s’unissant, doivent participer à notre groupe mondial général comme une cellule, et le groupe mondial général par rapport à toute l’humanité, jusqu’à ce que chacun d’entre nous soit enfermé dans une même famille. Alors tout commence à partir de la famille.

Et ne jamais dénigrer cette composante essentielle égoïste : il est simplement nécessaire de l’élever à un niveau supérieur.

Par conséquent, je pense qu’un homme et une femme peuvent se marier à n’importe quel âge, travailler ensemble et participer à un groupe comme un tout unique. Avec cela, ils ressentiront combien cette coopération est bénéfique entre eux, car en dépit de tout cela, il est douteux que les obligations kabbalistiques vous maintiennent dans un groupe de la façon dont ils vous maintiennent à la maison.

Ça vaut le coup, je parle sérieusement. Par conséquent, tous les célibataires devraient faire attention à ne pas refuser un soutien spirituel sérieux d’eux-mêmes.

Du congrès de Krasnoïarsk du 14/06/13, Leçon n°1

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: