Une auto-attaque en avant ensemble avec le groupe

congrès, groupeOn nous a donné un groupe afin de ressembler au Créateur et ne vivre que dans l’attribut du don pur, sans aucun mouvement dans ma direction et sans regarder en arrière sur moi-même. Nous devons faire tout cela, parler à propos de ça, apprendre à le connaître et à le sentir. Nous devons en faire l’expérience, et essayer toutes les options possibles, et de découvrir que nous ne pouvons pas faire cela et essayer encore. Nous devons saisir chacun «par les dents» et ne pas lacher prise. Bien que je sois indifférent à ces visages et que je sois même repoussé par eux, je veux leur donner et je veux ressentir ma joie, mon résultat, seulement en eux.

Dans cette mesure, ils susciteront encore plus de haine en moi. C’est parce que je sens combien cela est opposé de mon ego: Travailler pour quelqu’un d’autre afin qu’il profite constamment, je dois profiter de ses succès, ses plaisirs, sa joie,en me détachant de plus en plus de moi-même et ayant de plus en plus le sentiment que je dois sentir ma joie et mes plaisir en lui. Tout est pour lui!

Il est impossible d’atteindre cela tout seul. J’ai besoin des exemples que les amis fixent pour moi qui me montrent clairement qu’ils fonctionnent de la même façon. Nous  sommes tous dans une attaque contre nous-mêmes, et nous voyons l’autre comme l’objet et le résultat de nos actions de don!

Tout notre travail et nos efforts sont focalisés sur un point, sur la clarification où et chez qui je sens mon plaisir: Est-il à l’intérieur de moi ou de quelqu’un d’autre? Dois-je entrer dans l’autre et chercher à créer le plaisir en lui par mes actions, et sentir combien il aime cela, et je suis heureux et content à ce sujet? Je dois constamment me regarder et vérifier si j’essaie de le faire.

Je ne cesse de faire ce travail, cette surveillance intérieure complète, sous la pression, et je veux sentir la joie dans mes amis. Ma joie provient du sentiment qu’ils se sentent bien et que je l’ai fait se sentir ainsi. Je suis fier d’éveiller ce plaisir en eux et qu’ils soient heureux comme un résultat de mes intentions et mon travail.

J’ai le droit d’être fier car c’est l’attribut de don. Je peux être heureux puisque je ne le fais pas pour moi-même. C’est ce que j’ai à faire, à vivre en eux. Si je concentre mon travail de cette façon et sors constamment de moi-même, si j’entre dans les amis, me transfère en eux, et me sens heureux que mon désir égoïste reste vide et tout le plaisir soit passé aux autres, ça s’appelle la création d’un récipient externe, la Lumière Réfléchie.

Alors je commence à découvrir l’attribut du don dans les amis, que je crée effectivement par moi-même, créant ainsi le Créateur. Il est dit que nous créons le Créateur, nous Le faisons. Cela signifie que l’on découvre cet attribut commun dans les efforts que nous faisons pour l’autre. Ainsi, je transfère progressivement tout mon ego de moi aux autres, et quand je suis totalement vide de mon ego, je complète une certaine mesure appelée Séa (une ancienne mesure de volume).

Lorsque je remplis le transfert de toutes les choses dont je pensais de profiter en leur donnant à eux, en leur apportant plaisir, et je sens mon plaisir en eux, j’apprécie cela, comme il est dit: «en Lui notre cœur se réjouira». À la fin de ce processus, je commence à sentir le premier niveau spirituel, en eux, dans mes amis, à l’intérieur de leur adhésion à l’attribut du don qui a finalement été créé dans la mesure où j’ai donné. Je ressens l’attribut intégral du don qui a été recueilli par toutes mes tentatives.

Il y a dix tentatives majeures, même si nous ne pouvons pas les différencier et les compter. Dans l’ensemble, elles sont divisées en dizaines, voire des centaines d’autres efforts, à la suite desquels je commence à sentir l’attribut collectif du don que je viens d’attirer, quand il devient un attribut unique qui commence à exister indépendamment: Il est appelé « Créateur ».

Bien sûr, cet attribut existait aussi avant, nous recevons la compréhension du Créateur, que cet attribut nous a créés avec notre ego, de sorte que maintenant vous allez le récupérer et travailler sur lui et vous transférer vous-même dans d’autres, et ainsi découvrir vos récipients spirituels et laisser votre ego vide, limité en vertu de la « première restriction. »

L’attribut est appelé « Créateur », et il est dit: « de l’amour des créatures à l’amour du Créateur. » La méthode entière est dans cette explication.

Du  Congrès de Krasnoyarsk troisième jour  16/06/13, Cours 5

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed