J’accepte les règles du jeu

Dr. Michael LaitmanIl n’y a rien, hormis vous donner aux amis et trouver l’attribut général du don ou du Créateur dans ce que vous avez donné. Mais vous découvrez une nouvelle dimension, un nouveau monde dans cet attribut, le monde supérieur qui est basé sur l’attribut du don et qui n’est donc pas temporaire, mais éternel, en constante évolution et infini. Vous sentez que vous êtes dans ce monde éternel.

Si tout s’arrêtait là, nous serions restés dans cet état éternel et, en fait, nous nous sentirions détachés de notre corps. Après tout, le corps, ce qui signifie notre désir, resterait totalement vide. Nous ne nous identifions pas avec autre chose que le désir, donc les gens qui se sentent totalement vides dans ce monde se suicident, car ils ne ressentent pas qu’il y ait des raisons de continuer.

Mais le fait est que ce n’est qu’une très petite partie de notre ego par rapport à ça. Le Créateur, la force du don, veut que nous L’atteignions pleinement, et Il ajoute aussitôt un nouveau ego d’un type totalement différent. Ce n’est plus le moi corporel, comme au premier niveau à partir duquel nous avons dû monter, mais un ego spirituel appelé une «coquille». En elle, nous commençons déjà à recevoir des interruptions spirituelles sérieuses.

Dans cet ego nous commençons à ressentir le monde spirituel négatif. C’est le monde égoïste réel sur lequel nous devrons travailler encore, comme dans le passé, avec les amis. Mais parmi eux, je comprends déjà (oubliez et alors vous vous souvenez à nouveau) comment je dois me réaliser selon le principe exact du premier niveau. Mais maintenant, mes désirs sont beaucoup plus égoïstes. Je commence à les voir plus en profondeur et je comprends mes attributs positifs et négatifs plus profondément.

Cela signifie que la lutte devient essentiellement différente, mais je dois agir selon le même principe: me transférer dans les amis, me sentir en eux, être heureux en eux, et de me couvrir totalement des conséquences de mes bons actes de toute nature. Je dois constamment investir seulement en eux.

Le sentiment qu’ils sont mon âme, que j’ai atteint le premier niveau, disparaît et encore une fois je pense, « Pourquoi diable ces gens qui sont si loin de moi, et qui m’agacent, doivent faire partie de mon âme ?  » Au  premier niveau ils m’étaient simplement indifférents et ils semblaient même agréables, mais maintenant je commence à les haïr. Leurs actions et leurs paroles semblent repoussantes; leurs paroles semblent un mensonge total et leurs actions semblent hautaines. Tout ce qu’ils font est une sorte de spectacle.

En d’autres termes, de nouvelles interruptions gigantesques, très sérieuses, profondes et réelles arrivent, qui sont absolument justifiées par ma pensée rationnelle. C’est beaucoup plus difficile pour moi qu’au premier niveau lequel semble maintenant comme un jeu d’enfant. Avant, nous avons simplement joué ensemble et maintenant c’est comme s’ils étaient complètement transparents: Je vois leur malhonnêteté, leur fierté, leur terrible ego. Malgré tout cela je dois surmonter, ce qui signifie trouver certaines opportunités d’agir pour leur bien, pour ressentir de la joie en faisant quelque chose pour eux, pour leur réussite et leurs plaisirs.

Je dois voir mon succès seulement en le voyant satisfaits, par moi ou par d’autres. IPeu importe ce qui les satisfait tant qu’ils le sont. Si au premier niveau, j’étais content de les avoir satisfaits et d’avoir réussi à les raccorder à moi, maintenant ce n’est plus ça! Je peux travailler à travers les autres et ainsi remplir les amis d’une manière cachée, tant qu’ils se sentent bien. Cela signifie que je sens que je suis plus détaché de résultats de mon travail et que ce n’est pas si important pour moi. L’essentiel est qu’ils puissent en profiter et être contents.

Ils peuvent me regarder avec mépris, je veux ne pas être connecté à moi, et je pense que je suis un égoïste et n’avance pas, mais je ne m’inquiète pas, tant qu’ils se sentent bien. Imaginez combien d’interruptions mutuelles, il y a là, à mon égard et pour eux. Le Créateur joue avec une personne d’une manière étonnante. Mais si une personne peut fermer les yeux hermétiquement et ne pas regarder dans son ego, dans son cœur et son esprit, et agir comme un aveugle, malgré tout, elle gagne.

C’est ce qu’on appelle «la foi au-dessus de la raison», ce qui signifie que je dis au Créateur: «J’accepte votre jeu! Vous vous moquez de moi, mais j’accepte les règles du jeu et je joue contre Vous.  » Il s’avère que mon adversaire est le Créateur! Ou c’est mon ego qui est la même chose, car «il n’y a rien hormis Lui. » Il est le seul qui joue avec moi et corrige toutes ces sales tours.

Je dois me tenir à l’essentiel, qui est déterminé par qui  j’apprécie d’être: dans d’autres ou dans moi-même. Ainsi, peu à peu, nous découvrons le Créateur en travaillant avec les amis dans le groupe.

Du  Congrès de Krasnoyarsk troisième jour  16/06/13, Cours 5

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: