Nettoyer les tuyaux pour la Lumière environnante

Dr. Michael LaitmanLe temps imparti pour la correction est de 6.000 ans, mais il se réfère au calendrier corporel. Cela signifie que à travers 6000 ans, nous devons compléter la correction, ou nous pouvons terminer beaucoup plus tôt, par une bonne préparation de notre part. C’est ce qu’on appelle «Je vais hâter» (temps de hâter), au lieu de «en son temps» (au cours du processus naturel de l’évolution) par le chemin de souffrances.

Donc, si nous voulons atteindre de nouveaux états, nous devons attirer la Lumière qui ramène vers le Bien et nous devons vérifier par quelles actions corporelles nous attirons la Lumière qui va nous préparer correctement. En attendant, nos actions sont corporelles, ce qui signifie pour recevoir. Mais même si notre intention est égoïste, afin de recevoir, nous pouvons attirer la Lumière de correction et elle est donc appelée la Lumière environnante.

Si notre préparation est correcte, la lumière nous influence et nous éveille en fonction de nos efforts. Nos efforts sont en agissant devant les amis et de montrer à quel point l’objectif est important pour nous, et comment chacun d’entre nous est prêt, le désirant, et brûlant pour lui. Même si une personne ne ressent pas un tel enthousiasme elle doit agir de cette façon et montrer beaucoup plus d’enthousiasme à l’extérieur qu’elle ne ressent réellement.

Une personne qui ne le fait pas, en réalité pèche, et donc se détruit elle-même. Elle est jetée dehors et la Lumière environnante ne prend pas soin d’elle. La Lumière environnante s’allume et fonctionne selon le lien entre les gens. Une personne qui ne stimule pas les autres autant qu’elle le peut, selon les conditions qu’elle a reçues d’en haut s’éloigne elle-même de la Lumière environnante.

La Lumière environnante est constamment en mouvement et calcule les choses automatiquement: Dans quelle mesure puis-je utiliser les moyens qu’on m’a donné, en fonction de cela j’attire la Lumière près de moi ou l’éloigne de moi. Si je m’ouvre aux autres et essaye de les inciter, je deviens une sorte de tube à travers lequel la Lumière environnante peut les influencer.

Ainsi, nous commençons par des actions simples, totalement mécaniques qui n’ont rien à voir avec la spiritualité. Mais grâce à elles, la Lumière environnante commence à illuminer plus fortement en moi, et c’est ainsi que je me réveille moi-même et les autres. Voilà comment cela fonctionne. En conséquence, nous nous préparons en essayant de nous connecter, et alors, à cet égard nous sommes récompensés d’une illumination plus grande et plus puissante et aussi avec une plus grande révélation.

Cela signifie que tout dépend de la préparation de nos récipients et nous devrions commencer par des actions corporelles qui sont loin de la spiritualité, que tout le monde peut faire, même la plus jeune personne peu développée. IPeu importe si elle comprend pas vraiment ce qui se passe et a du mal à se concentrer sur l’intention puisque son pouvoir unique qui dépend de son effort est pris en compte.

Les enfants qui courent partout et font de grands efforts grandissent vite! Alors une personne commence à se sentir paresseuse et fait  différentes calculs égoïstes. elle s’arrête de courir partout et préfère se reposer, et alors elle cesse de se développer. Lorsque nous atteignons l’état dans lequel nous n’avons pas besoin de nous développer physiquement mais spirituellement, nous commençons à ralentir le rythme de nos modifications jusqu’à ce que nous arrêtons totalement le développement et sommes donc enclins à mourir.

De la Conversation sur la préparation pour le Congrès du Cours quotidien de Kabbale du 26/06/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed