Daily Archives: 3 juillet 2013

Désormais, le calcul n’est que par rapport à l’amour

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment un être créé peut annuler sa honte devant le Créateur?

Réponse: Ce sont les mêmes corrections que nous effectuons dans les mondes de BYA lorsque nous les élevons à Atsilout. Atsilout (de la racine en hébreu qui signifie « avec Lui » – «Etslo») est le lieu de l’amour du Créateur et les mondes de BYA sont le lieu où l’être créé existe.

Toutes les clarifications des résultats de la brisure ne sont que des clarifications de l’amour. Sans la brisure nous ne serions pas en mesure de comprendre cet amour. Cela est devenu possible uniquement parce que la brisure a révélé la haine, les désirs brisés qui nous empêchent de s’entendre avec le Créateur. Nous voulons répondre mutuellement à son amour « dans la foi au-dessus de la raison. »

Imaginez que je sois prêt à donner tout ce que j’ai, tant que je peux exprimer mon amour en réponse à votre amour. Je ne veux pas donner ni faire des calculs entre nous: «Vous êtes pour moi et je suis à vous », mais seul l’amour mutuel qui est au-dessus de tout gain, c’est appelé un accord parfait.

C’est la raison de l’enchainement des mondes de haut en bas et de notre ascension de bas en haut. En fait, il n’y a pas de montée ni de descente dans les mondes supérieurs. « De haut en bas», signifie la préparation mécanique des couples dans lesquels le Massakh (écran) et la Lumière réfléchie  participent à Zivoug de Haka’a (accouplement par frappe). Mais de «bas en haut» c’est uniquement les calculs de l’amour et non de la quantité ni la qualité de la lumière, ce qui signifie pas de remplissage, mais de ses dérivés, ce que je reçois au-delà de tous les cadeaux.

Notre seul travail est d’établir le sentiment d’amour pour le Créateur en nous. Mais nous découvrons tout le contraire de l’amour dans tous nos désirs, ce qui signifie la haine. Mais c’est déjà une révélation de l’amour puisque nous découvrons son opposition, ce qui est déjà une grande réussite.

La brisure nous permet de comprendre ce qu’est l’amour! Une personne qui n’a pas connu la brisure ne sait pas comment aimer et ne sait pas comment haïr et en fait ne sent rien. La brisure nous amène à un état très grave, elle nous oblige à clarifier les choses de façon très précise en ce qui concerne l’amour. Nous ne mesurons pas la température, la pression artérielle, ou le poids de la Lumière et la grandeur du récipient, nous mesurons seulement l’amour qui dépend de certaines conditions ou ne dépend de rien.

Ceci est le résultat de la brisure, ce qui nous donne ces possibilités incroyables. Ainsi, il devient très clair pourquoi  la descente des mondes a été nécessaire pour d’être au plus bas jusqu’à ce monde.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 17/05/13, Talmud Esser Sefirot

Grandir “contre notre volonté”

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, “La paix dans le monde”: Nous devons savoir que la loi du développement ci-dessus qui s’étend sur toute la création, garantit la transformation de tout ce qui est mauvais en quelque chose de bon et d’utile, grâce à la puissance céleste, sans demander son avis à l’homme. Le Créateur lui a offert toutefois la connaissance et l’autorité lui permettant de garder la loi du développement sous son autorité et sa domination et lui a donné le pouvoir d’activer, à sa guise, le processus du développement en étant libre et entièrement indépendant des frontières du temps.

Des représentants de la nature minérale, végétale, et animale sont incapables de changer la loi de développement, mais nous pouvons faire cela, nous pouvons «prendre dans nos propres mains», c’est-à-dire l’utiliser pour l’accélération. Nous avons la capacité de changer légèrement son action, de sortir de sous le contrôle total de la nature avec ses impératifs indispensables pour nous impliquer dans la gestion grâce à nos efforts. Pour cette raison, notre développement se poursuivra, premièrement plus rapidement, et deuxièmement d’une manière plus agréable.

En règle générale, la force qui nous développe est cruelle. Elle est appelée la « presse » ou « rouleau » de développement et elle nous pousse en avant que par la souffrance. Notre désir est attiré par le plaisir et cherche idéalement le bonheur qui ne nécessite aucune action. Satisfaire le désir, le plaisir le « paralyse », l’immobilise, nous voyons cela parfois chez les jeunes enfants. Rempli jusqu’en haut, je deviens immobile, gelé, n’ayant pas besoin de bouger. C’est pourquoi nous avons besoin de troubles et de souffrances qui nous poussent à nous faire passer de la place où nous nous trouvons et de nous développer encore, pour nous forcer à avancer plus vite.

En conséquence, la force de développement nous apparaît comme mauvaise, négative, et nous fuyons vers l’endroit où nous pouvons voir le positif, le bien. En outre, nous courons toujours dans le sens opposé à celui où nous avons eu le coup. Ainsi, « automatiquement » nous passons les stades de développement minéral, végétal, et animal, ainsi que leurs équivalents au degré de l’homme, ne sachant pas et ne se sentant pas que nous sommes animés par la loi qui peut être utilisée.

Mais à la fin, nous trouvons «l’humain en nous » qui veut et peut effectuer ce qui se passe. Il cherche des moyens d’auto-développement, l’avancement de soi. Il découvre quel est son but, pourquoi est-ce qu’il vit, il pose des questions sur le sens de la vie dans le but de trouver la force de développement, d’en apprendre la loi du développement et de l’utiliser à son profit, soit pour la réalisation de le but.

Quant à nos relations avec d’autres personnes, ainsi que la nature minérale, végétale et animale, il faut arriver à en profiter en se basant également sur notre développement, ce qui signifie de les inclure dans le bon développement que nous atteindrons.

Pas tout le monde n’est capable d’accélérer le processus. La majorité suit simplement sa nature. Nous parlons de développement et le développement est toujours contraire à notre nature, s’accompagne toujours d’efforts, par la force, sous pression, avec la douleur. Il est toujours opposé au désir égoïste, qui ne veut que profiter de la situation actuelle.

Ce qui veut dire que si Israël en est digne et applique ses mauvais attributs à la loi du développement pour les transformer en de bons attributs, ils seront sous sa propre autorité. Ils uniront leurs esprits et leurs coeurs pour corriger en eux tous les mauvais attributs qu’ils transformeront eux mêmes en de bons attributs, ensuite « j’accélérai le temps » signifie qu’ils seront totalement libérés des chaînes du temps…

Il s’agit d’un point sur le trajet à partir duquel la personne reçoit une impulsion, la réalisation de la nécessité du développement. Elle veut savoir pourquoi, et pour quoi elle vit sur la Terre et alors elle arrive aux moyens que l’on appelle la «sagesse de la Kabbale. » Ce moyen lui permet de se développer sans être dépendant des contraintes de temps par la voie de l’accélération.

Si une personne, pour une raison quelconque est paresseusse, se dérobe à cette occasion, sa trajectoire se situe quelque part au milieu entre le temps et l’accélération.

C’est pourquoi nous devons renforcer le groupe et toujours faire des calculs entre eux: dans quelle mesure l’accélération est entre nos mains? Idéalement, nous devrions pleinement la contrôler.

De la 4ème partie du Cours quotidien de Kabbale du 19/06/13, Les écrits du Baal HaSoulam ‘La paix dans le monde »

Messieurs, ne sous-estimez pas le désir des femmes!

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quelle est l’importance pour l’avancement spirituel des actions physiques des femmes dans un groupe?
Réponse: Elles sont importantes à 100% parce que personne ne peut prendre des mesures physiques pour vous. Toutes vos pensées sont supercheries. Tout ce que vous transférez dans la tête ou le cœur est totalement égoïste, les actions physiques sont des actions réelles.
Investissez-vous, même si vous n’avez pas de sentiments positifs ou  négatifs. Montrez à tout le monde à travers vos faits et gestes que l’objectif est important pour vous et d’autres personnes autour de vous doivent voir ça! Ceci est très important! Dites-leur que vous voulez voir qu’elles sont délibérées parce que vous dépendez d’eux.
Question: J’ai dit cela, mais ils n’écoutent pas.
Réponse: Dans ce cas, je dois me tourner vers les hommes: Les désirs des femmes sont comme ça, les désirs sont comme ça, on ne doit pas profiter sous aucun prétexte!
Si vous refusez le désir d’une femme, vous devez réaliser que vous n’atteindrez  rien. Je le dis avec gravité ! Nous apprenons cela de la correspondance entre « Zeir Anpin» et «Malkhout.« Si, en tant que représentants du « Partsouf Zeir Anpin», vous rejetez les désirs de « Malkhout », alors de quel genre d’atteinte sérieuse pouvez-vous parler?! Rien ne vous réussira!
Vous devez sentir le désir des femmes et ce que les femmes attendent de vous très vivement! Vous devez attendre cette pression parce que c’est précisément le désir des femmes, appelé «Mei Noukvin, »  qui est essentiel pour la montée!
Par conséquent, si les hommes «n’écoutent pas», c’est très mauvais et c’est l’accusation la plus grave qui puisse être faite contre eux, et pas seulement des femmes.
Du congrès de Krasnoïarsk 13/06/13, Leçon 3

Le sommet citoyen donne le ton pour le sommet européen

Dr. Michael LaitmanAux infos (Euronews) Pour la première fois, un sommet des citoyens vient d’être organisé à Bruxelles, au Musée Bozar.

Le Groupe de contact de la société civile veut dire stop aux dirigeants, à leur façon de gérer la crise.

Monika Kosinska, Civil Society Contact Group : “Après presque cinq ans de frustration, la société civile européenne a décidé qu’elle n‘était pas contente des décisions et des conversations qui se déroulent en notre nom, au nom des citoyens à travers l’Union européenne.”

L’idée de ces deux jours est de créer des liens entre les citoyens de l’Europe entière, trop souvent considérés comme de simples consommateurs.

Sarah Czichowsky, Ghana Forum, Allemagne : “La société civile doit être mieux entendue jusqu’à la plus petite structures, et pas seulement les structures mais aussi les personnes, individuellement, pour rendre l’Europe plus humaine.”

Marie Huguet, CEIPES, Education NGO : “C’est facile de se plaindre, après c’est plus difficile de passer aux actes. Donc j’espère qu’en venant les gens partagent leurs opinions et leurs idées”.

Ce sommet alternatif a accueilli 400 personnes venues se réapproprier le projet européen.

Mon commentaire: Bien sûr, il aidera à se réunir et à se parler, mais il n’y aura pas de résultat, sauf  » relâcher la pression », alors que l’égoïsme règne sur nous, ceux qui sont au sommet ne se sont jamais préoccuppés de ceux qui sont en bas et n’en seront pas capables.

Les deux principaux signes d’orientation pour notre ascension

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si j’ai bien compris, nous sommes corrigés en voyant d’abord quelque chose « dans la foi au-dessus de la raison», puis par la Lumière qui ramène vers le bien qui lui rend une partie de notre raison.

Réponse: Atteindre l’état réel de la perception corrigée est appelée la réalisation « dans la raison. » D’abord, je vois le niveau qui est au-dessus et que je ne peux pas atteindre et remplir à l’intérieur de moi, mais je peux y adhérer par un moyen appelé «la foi au-dessus de la raison», le recevoir au-dessus de ma raison, au-dessus de mes attributs.

The Two Major Guiding Signs For Our Ascent

Je suis à un certain niveau et je veux monter au prochain état à mon futur moi, de quelque façon que je veux l’imaginer, et je prie pour cela et le demande. Mais dans cet état futur, supérieur, j’ai besoin d’imaginer le groupe, l’enseignant, l’objectif, tout le monde à un niveau supérieur et moi-même ici-bas.

 

Quand j’adhère à eux de cette façon, j’aspire totalement à être là comme un enfant qui rêve d’être un adulte. Donc, à partir du niveau supérieur, la première illumination, appelée la Lumière qui ramène vers le bien, vient à moi. C’est ce qui arrive car il y a toujours deux Reshimot (gènes spirituels) en nous Reshimo de Hitlabshout (de la Lumière future) et Reshimo de Aviout (épaisseur) (à partir de la volonté actuelle). La détermination de la Lumière est toujours à un niveau supérieur, par exemple, quatre / trois.

Le Reshimo de Aviout est appelé «raison», et le Reshimo de Hitlabshout est appelé «au-dessus de la raison.» C’est ainsi que les niveaux de l’échelle sont organisés. Nous sommes dans le système et ses lois opèrent sur nous alors que nous étudions la sagesse de la Kabbale. En attendant, nous ne pouvons pas sentir leur influence sur nous, mais nous vivons dedans. Dès le moment où une personne commence à étudier, elle opère déjà dans le système supérieur et a besoin de sentir le sens de chaque mot.

L’ascension de l’échelle est une ascension « au-dessus de la raison » et en entrant «dans la raison», puis à nouveau en s’élevant au dessus de la raison, etc. Nous avons besoin de deux choses pour avancer de cette façon et de ne pas être coincés sur la route: l’auto annulation et la fidélité au Supérieur. Il n’y a rien d’autre à à part cela. Ce sont les deuxprincipaux signes d’orientation ; je peux monter seulement si je veux m’annuler et élever la partie supérieure.

Mais il n’y a pas de corde qui me lie à la partie supérieure. Je crée cette connexion par moi-même en m’annulant et en adhérant à Lui. Il me semble que le supérieur agit de manière totalement déraisonnable et il me semble que je Lui reproche beaucoup de péchés. Différents états nous sont présentés d’en haut, puisque nous sommes tellement opposés à la spiritualité et ne pouvons pas voir la vérité, mais je dois annuler mon opinion et adhérer au supérieur de manière inconditionnelle.

C’est très difficile et nous ne pouvons compter sur la chance ou sur notre bonne chance ici, pas plus que sur la raison. Au moment où vous décidez que vous devez suivre votre raison, vous restez à votre niveau et ne bougez plus. Vous avez déjà rompu la connexion, vous êtes tombés de la corde qui vous tirait en haut, avez perdu le sens et la capacité à avancer. Votre raison vous jette immédiatement dehors, au niveau corporel et vous n’êtes plus un être humain en développement, car vous êtes tombés du système.

De la 1ère partie du Cours quotidien de Kabbale du 03/06/13, Les écrits du Rabash

Je vous conseille de moins regarder en vous-même!

Dr. Michael LaitmanTout dépend de nos efforts. Nous avons atteint un tel niveau que nous sommes en mesure de nous préparer par la voie de la Lumière avec le temps d’accélération et en s’aidant les uns les autres, comme il est dit: «Aidez un camarade. » Mais cela nécessite l’unité, la démonstration mutuelle intérieure, l’inspiration totale et la passion.

Tout le monde devrait essayer d’être impressionné par les autres, même artificiellement. Vous regardez une leçon et cela ne vous touche pas aujourd’hui. Mais faites même des tentatives artificielles de vous accrocher à ce qui y est dit et cela se produira. Ainsi, nous obtenons une volonté commune.

Le chemin de la Lumière signifie que j’ai reçu le désir prêt auprès d’amis parce que mon âme est en eux, et moi, moi-même, j’ai seulement le point dans le cœur de mon âme, tout le reste est l’égoïsme. Je n’ai pas à utiliser tout cela, mais doit être constamment au-dessus. C’est ce qu’on appelle la foi au-dessus de la raison quand je suis dans le groupe au lieu d’être dans mon esprit et dans l’égoïsme, et j’absorbe tous leurs désirs et les satisfait.

Aujourd’hui, nous pouvons parler de ces choses profondes parce que vous avez été dans une bonne préparation pendant une semaine. Il y a le désir d’atteindre le récipient spirituel, même s’il n’est pas très clarifié, mais je sens que vos efforts me donnent l’occasion de révéler certains détails de la préparation, la connexion. Ainsi, nous allons avancer, nous avons encore le temps avant le congrès.

Ces jours restants sont les plus importants, pas le congrès lui-même. Vous aurez ensuite à comprendre ce que signifie «manger ce qui a été gardé  ongtemps», c’est-à-dire, d’être nourri par ce que vous avez mis en évidence lors de la préparation. En tant qu’égoïstes, nous pensons maintenant que nous allons atteindre le monde spirituel et obtenir tout là-bas. Mais nous viendrons à la révélation du sentiment d’à quel point nous étions dans un état parfait avant, même s’il semble nous défectueux. Exactement comme le Livre du Zohar décrit cela « Le Saint Zohar a également parlé, en disant que celui qui est récompensé de la repentance la sainte Divinité lui apparaît comme une mère au cœur tendre qui n’a pas vu son fils depuis plusieurs jours, alors qu’ils ont fait de grands efforts et expérimentés des épreuves  afin de se voir, et en raison de cela, ils étaient tous les deux en grands dangers. » (Baal HaSoulam, Lettre 25). Puis, le temps disparaît et tous les états entrent dans un seul parce que ce que nous révélons, c’est que nous étions initialement dans l’état le plus parfait.

Alors, n’oubliez pas que votre désir est dans l’autre, dans le récipient collectif. Maintenant, tout le monde se prépare pour le congrès et si vous êtes intégrés à eux et que vous voulez recevoir un désir, l’espoir et l’inspiration de leur part, alors c’est de cette façon que vous découvrirez votre véritable récipient spirituel. Vous avez besoin de regarder moins à l’intérieur de vous-même, si possible ne pas regarder là du tout, et prendre votre vide comme des amuse-gueules salés ou de l’assaisonnement épicé et devenir inclus dans l’ami tout de suite. Il contient tous les plats principaux, la réalisation, les deux, les récipients et la Lumière. Et je n’ai que des ajouts qui attisent mon appétit depuis mon vide intérieur.

De la 1ère partie du Cours quotidien de Kabbale du 28/06/13, Shamati N°117

Un regard sur le but de la création sans illusions

congrès, groupeNous ne devons pas oublier qu’une personne seule ne peut pas atteindre le sentiment de la grandeur du Créateur et cela signifie la grandeur de l’objectif, car le but est d’adhérer au Créateur car par cela nous Lui apportons contentement. Notre correction finale est dans cette adhérence, la station de destination finale, l’ensemble de l’objectif de création.

Le Créateur a créé le désir de plaisir, mais nous sommes dans l’illusion de penser maintenant que nous avons été créés pour profiter de la réception. Nous sommes dans cette tromperie, et c’est pourquoi chaque fois que nous recevons un certain plaisir, il disparaît immédiatement. Nous devons comprendre cette contradiction, que nous avons besoin précisément du désir de donner parce que le but de la création est de profiter du don sans réserve.

« Faire plaisir à l’être créé» signifie les amener à l’état dans lequel ils recevront le plaisir de donner et non le don égoïste pour le plaisir de recevoir, et même pas donner pour le plaisir de donner, mais de recevoiren vue du don sans réserve. Autrement dit, nous devons utiliser nos désirs, toutes nos capacités afin de donner.

Il s’avère que tout changement dans notre nature n’est possible que sous la condition que nous nous nourrissons à partir d’une source externe d’inspiration, l’importance, le désir, l’attraction, et poussons vers un but spirituel dont nous tirons tout le pouvoir de nous faire avancer à la correction. Toute cette énergie provient de l’environnement. Une personne est capable de faire quelque chose uniquement si elle est influencée par l’environnement. Et si elle n’y a pas une telle influence, elle ne réussira pas.

Il y a des moments où une personne reçoit un éveil d’en haut et est capable de se tourner vers l’environnement. Mais dans la plupart des cas, elle ne peut pas se tourner d’elle-même, et l’environnement doit prendre soin de transmettre l’importance de l’objectif et d’inspiration à tout le monde. C’est alors seulement que nous pourrons avancer dans la bonne direction.

Par conséquent, il n’y a pas de tâche plus importante que de construire le bon environnement. Il est écrit: «S’ils pouvaient Me quitter, qu’ils gardent ma Torah, car la Lumière dedans les ramènera vers le bien. » La lumière ne vient que lorsque nous sommes connectés entre nous. C’est pourquoi la construction de l’environnement est la condition principale.

Il est inutile d’attendre une véritable révélation spirituelle d’en haut si elle ne vient pas de nos propres efforts pour nous unir avec les humains comme nous. Nous devons comprendre et retenir le fait que tout ce qui arrive dans nos relations avec le monde extérieur, nous vis àvis de lui et de lui à nous, tout le monde, et à nous tous ensemble, vient seulement par notre connexion.

De la préparation au Cours quotidien de Kabbale du 30/06/13

La crise dans l’art

Dr. Michael LaitmanAvis (Nikita S. Mikhalkov, cinéaste soviétique et russe, acteur et chef de l’Union des Cinéastes Russes) : « Le président du Festival International du Film de Moscou Nikita Mikhalkov a expliqué pourquoi presque tout le festival se caractérise par la tristesse et le désespoir et il a résumé les résultats du 35ème festival du film.

Les films sombres sont le reflet de la tendance mondiale ; un film provenant de n’importe quel festival majeur déclenche l’envie ‘de se mettre une balle dans la tête ou celle de son prochain’. Nous sommes dans un état de crise humaine grave. Un simple conflit entre deux personnes, qui abonde dans la littérature et dans les films, n’est pas suffisant. Nous avons besoin d’être effrayé par la 3D. Les gens ont pris l’habitude d’une catastrophe interne, la mort à l’écran a cessé d’inquiéter. « Nous avons perdu le respect pour la vie, pour les gens, et cette crise est née de ceci » suggère Mikhalkov. »

Mon commentaire : Mais la question se pose, pourquoi l’art ne pousse pas les gens à s’intéresser à un nouveau monde ? C’est parce que les artistes ne voient pas de moyen pour sortir de la crise. Cependant, ils ne veulent pas entendre parler de la nécessité de corriger les gens. J’espère que la chute de l’art va les amener à la nécessité d’accepter l’Éducation Intégrale comme une nécessité et qu’ils vont fonder leur travail artistique là-dessus pour le public de masse. Après tout, l’art est un moyen d’éduquer les gens.