Le résultat d’une action

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Exode » 21:15 : « Et celui qui frappe son père ou sa mère sera puni de mort. »

Dans ce cas, une personne ne peut pas continuer sa correction car elle est nourrie par son « père » et sa « mère », Abba et Ima. Frapper signifie nuire à la connexion avec eux de telle façon qu’une personne ne respecte pas et met à terre cette connexion, brisant le Massakh (écran) que son père et sa mère lui ont donné. L’attribut de Guévoura de la ligne gauche révèle l’ego qui ne veut pas être sous la protection des parents, sous leur Massakh.

Une personne ne peut pas continuer sa correction puisque toutes ses corrections ne sont remplies que par ces deux partsoufim supérieurs, Abba et Ima. Elle refuse de les reconnaître, les frappe, les chasse, s’éloigne et supprime leur contrôle sur elle, en acceptant leur amour sous forme de haine qui se trouve en face d’elle, et c’est ce qui la tue vraiment en fin de compte.

Il n’y a même pas une seule action dans toutes ces punitions. Il ne s’agit que du résultat de mon action. Il n’y a pas de décisions à prendre ici. Une personne clarifie les choses et puis son niveau actuel meurt.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 11/03/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed