La différence entre une descente spirituelle et une non spirituelle

Dr. Michael LaitmanLa chose principale est de ne pas bouger de ce point: «Aujourd’hui, nous nous sommes réunis ici. » Aujourd’hui, c’est le moment où nous devons travailler pour ne pas perdre ce que nous avons atteint avant, mais seulement l’élargir. C’est exactement la situation qui s’est créée maintenant, après le congrès. Nous devons nous préoccuper de poursuivre et d’ajouter à nos gains, au lieu d’attendre d’être jetés vers le bas une fois de plus et qui sait quand nous serons en mesure de nous relever.
Notre groupe de monde de Bnei Baruch doit se maintenir au moins au même niveau. Nous voulons préserver ce que nous avons accompli, et si vous n’êtes pas en mesure de rester à la même hauteur, alors vous n’êtes pas dans les désirs du don, même au moindre degré.
Nous devons par tous les moyens rester dans l’état atteint et ne pas tomber. Une descente devrait être dans la réalisation du fait qu’il est nécessaire d’ajouter à l’ascension précédente, ce n’est pas assez pour nous! Nous devons nous élever vers une nouvelle ascension. Et si nous descendons, nous ne monterons jamais au palais du roi.
Il est nécessaire de distinguer chaque ascension qui est un grand don, qui est ajoutée goutte à goutte: à chaque fois un peu plus de don, de connexion et un sentiment d’unité. Et après avoir atteint cet ajout dans le don, nous obtenons une descente basée sur le sentiment de la possibilité de nous élever encore plus. Autrement dit, nous nous réveillons le matin et donc avançons.
Tous les descentes que nous avons reçus jusqu’à ce jour nous ont jetés en bas par rapport au niveau atteint, nous faisant tomber. Elles étaient incorrectes, des descentes non spirituelles. La descente spirituelle doit se faire par rapport aux valeurs précédentes. Si, dans le passé, nous avons imaginé le don, maintenant, nous voyons que le don est beaucoup plus. Ainsi, l’état que nous avons réalisé nous semble être une descente.
Bien sûr, cela n’est possible que grâce au soutien du groupe. Disons, j’ai gagné 1000 $ et je suis très heureux. Et puis soudain je vois que quelqu’un d’autre a gagné 2000 $, puis je ne me sens plus en ascencion, mais en descente. De même, nous devons traiter ce que nous avons réalisé: Tout le monde devrait voir dans son environnement qu’il est possible d’atteindre plus, encore un plus grand don! Il ne devrait pas y avoir de descendente, il y a toujours la possibilité d’ajouter.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 17/07/13, Écrits du Rabash

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: