Le chemin vers l’atteinte spirituelle

Dr. Michael LaitmanQuestion: En règle générale, le rejet n’est pas par rapport au groupe, mais par rapport à un ami. Quel est le programme de travail dans ce cas?
Réponse: Je ne pense pas qu’il en soit ainsi. Une personne doit voir qu’elle a une aversion pour travailler avec le groupe, à se connecter aux amis, à se dissoudre en eux. Et si elle a toute sorte de préjugés spéciaux contre quelqu’un, ils peuvent progressivement passer. Par conséquent, il n’est pas nécessaire d’attirer l’attention sur ce point. Ce n’est pas la peine.
Tout d’abord, ce qui devrait m’intéresser est la façon « d’arriver à eux »,« d’adhérer à eux. La chose principale est que je ne dois pas me gérer moi-même, mais qu’ils me gérent. C’est ce qu’on appelle se dissoudre en eux. C’est-à-dire que je n’ai pas de propres pensées ni désirs. C’est ce qui est avec eux. Et c’est tout.
Dès l’instant où vous effectuez ces mouvements, la lumière environnante agit immédiatement et vous influence. Des expériences comme celles-ci apportent cela, la Lumière vous nettoie tout le temps et vous ajoute toutes sortes de contradictions, mais vous essayez de recommencer. Et une fois que vous passez à travers une quantité nécessaire de tentatives de ce genre, l’atteinte arrive finalement. Et le groupe pourrait même ne pas savoir quoi que ce soit à ce sujet et pourrait rester au même niveau où il était avant, comme dans l’exemple de Rabbi Yossi Ben Kisma.
Du congrès de St. Petersbourg 13.07.13, éème jour, Leçon 3

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed