Le monde à travers le « viseur »

Dr. Michael LaitmanNous devons faire des efforts uniquement pour unir tout en un point, où le Créateur et l’être créé, «quelque chose de quelque chose» et «quelque chose à partir de rien», adhèrent. Toutes les dissimulations, les distorsions, les contradictions et les événements ne semblent exister que parce que nous ne sentons pas et ne percevons pas l’unité. Il n’y a pas de temps ni de lieu. Il y a seulement l’état de manque d’unité et c’est ce que nous ressentons et vivons
Tout ce que je ressens maintenant autour de moi et en moi, c’est le manque d’unité dans toutes les manières possibles. Dès l’instant où j’ai pu tout unir, le monde devient le monde de Ein Sof (Infini).
Question: Comment pouvons-nous relier tout cela au travail dans le groupe des dix?
Réponse: Le Groupe des dix est un outil de support à une «vue» par laquelle je vois le monde. Il m’aide à me concentrer sur elle et à atteindre l’unité. Supposons qu’il y ait un petit cercle au centre de la lentille avec un «X» au milieu qui m’aide à me concentrer sur la cible.
La diffusion nous aide à clarifier l’objectif que nous ne voyons pas en ce moment et nous pouvons pas nous concentrer sur car il est au-delà de l’horizon. la diffusion créee les conditions, les données que nous devons mettre dans la formule afin de calculer le bon sens du but. Il y a mille paramètres que nous devons prendre en compte afin de tirer, comme la chaleur, le froid, les conditions météorologiques, le vent, les différentes déviations, et les états changeants constamment.
Tout cela doit être inclus dans une formule afin de s’assurer que nous atteignons la cible. Cette formule est tout ce monde, tout ce que nous voyons dans nos 613 sens.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 24/07/13, Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: