La fondation de l’échelle spirituelle

congrès, groupeL’évolution spirituelle de la personne commence par le fait qu’elle s’oublie complètement et se retrouve avec son esprit tout entier, son intellect et son émotion, avec le désir de penser que le groupe est comme un tout unifié. En outre, cela ne dépend pas du groupe lui-même, comme dans l’exemple de Rabbi Yossi ben Kisma.

La personne se «fond» en lui et commence à le voir dans sa vraie forme. Apparemment, ce n’est pas un groupe et non plus ses amis avec qui ils ont passé beaucoup de temps ensemble, non. Elle voit simplement un rassemblement de grands kabbalistes, une âme. Il se pourrait qu’ils ne se doutent même pas de cela; alors elle découvre déjà cela dans en eux car tout dépend de nos caractéristiques personnelles à travers lesquelles nous voyons le monde.

Aujourd’hui, c’est comme ça quand on regarde le monde physique, nous supposons qu’il est comme nous le voyons. Du moment où nous changeons nos caractéristiques, nous voyons plutôt une société et l’environnement complètement différents et nos amis seront visibles à un autre niveau, sous une forme différente.

Par conséquent, une telle personne n’exige pas de l’environnement, elle donne toujours à ses amis le bénéfice du doute sans critique: ils ont tout à fait raison, ils croient absolument au but et elle justifie tout ce qu’ils font. L’essentiel pour elle est tout simplement de se neutraliser et de leur donner tout ce qui est possible, toute son énergie, toute sa vitalité. A ce niveau, elle  entre dans le groupe et le voit spirituellement. Et donc certainement en fonction de ses efforts, la « Lumière environnante » l’influence, corrige la qualité d’une personne, l’aide et elle commence à voir un monde absolument différent à la place de l’ancien environnement pour la réalisation de la correction. Voici comment cela se passe.

Par conséquent, ce travail et surtout l’intention à travers lui, devient une fondation pour l’échelle spirituelle. Et après cela les descentes et les remontées ont lieu.

Les descentes et les remontées de la vie normale n’intéressent pas la personne- la famille, le travail et tout le reste-elle a besoin certainement d’organiser tout cela dans la mesure où cela est nécessaire pour son existence physique, car ce ne sera pas la fin de cela quand sa spiritualité commencera. Cela reste parce que toutes nos ascensions commencent à partir de cela, nous retombons au niveau de ce monde, nous nous élevons vers le prochain niveau spirituel et nous retombons dans l’état égoïste de ce monde. Et voilà comment cela est 125 fois. C’est plus compliqué et difficile.

C’est pourquoi j’insiste toujours sur le fait que la chose la plus difficile est le premier niveau lorsque la personne est capable de se détacher d’elle-même pour la première fois et entre dans un groupe comme si elle se perdait, comme si elle n’existait pas. Elle n’a pas peur, elle est heureuse de cela, elle se découvre sous une forme différente, sous la forme de l’ensemble du groupe. A l’intérieur elle découvre le juste lien réciproque entre tous les amis, qui est appelé le «Créateur», qui se trouve entre eux, et elle est mélangée à ce réseau de liens réciproques. C’est ce qu’on appelle son adhésion au Créateur.

Dans la mesure de l’évolution spirituelle de la personne, de plus en plus d’oppositions, de contradictions, de descentes et de doutes apparaissent. Et une fois encore, elle s’est élevé au-dessus  d’eux vers des états comme cette pensée par lesquelles les grandes âmes, les élèves de Rabbi Shimon, sont passés, qui étaient prêts à brûler les uns les autres jusqu’aux cendres par le feu de la haine. Et ce fut la première condition de ce haut niveau auquel ils se sont retrouvés. C’est-à-dire, avant qu’ils ne puissent commencer le travail spirituel, ils avaient un état de commencement de ce genre.

Par conséquent, les montées et les descentes sont obligatoires. Grace à elles, nous nous élevons, en changeant l’ego en don sans réserve et en amour. Et tout le temps, plus notre ego devient grand, plus nous pouvons atteindre un plus grand respect entre nous au-dessus de cette haine qui est à découvrir aux niveaux supérieurs, et nous allons de l’avant.

Du Congrès de St. Petersbourg, 2ème jour  13.07.13, Leçon 4

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: