Le choix du bon environnement

Dr. Michael LaitmanComment est-il possible d’aider une personne à choisir le bon environnement? Nous avons besoin de nous le décrire correctement et comment amener les gens à nous, car à partir d’eux l’environnement – va nous influencer, dans lequel nous allons nous fondre dissoudre-est créé.

Et il y a un problème dans ce cas. D’une part, nous voulons que ce milieu soit aussi riche et large que possible, à la fois quantitativement et qualitativement. D’autre part, il se pourrait qu’il soit qualitativement, mais au détriment de la quantité, et à l’opposé, il pourrait être quantitativement au détriment de la qualité. À cet égard, se posent ces  questions et ces préoccupations. « le groupe doit-il être petit, mais cohérent et solide? Ou au contraire, doit-il être large et grand, mais tous les types de sous-groupes et de courants pourraient y apparaitre en qui il n’y aurait aucune unité spéciale? «

Que devrions-nous faire dans cette situation? Comment devons-nous nous comporter? Il n’y a pas de recette pour cela. Nous devons faire les deux. Il est nécessaire de varier constamment. Et en faisant cela, nous nous développons.

Il est absolument nécessaire d’essayer de se faire de nouveaux amis. Certes, nous passons à travers une sorte de «salle d’attente», il doit y avoir une sorte d’absorption ici, une académie internationale pour la Kabbale ou d’autres sortes de cours et de leçons. Il pourrait y avoir des cours du soir, même les leçons de pour étudiants avancés et puis, s’ils sont d’accord, il est possible de les amener progressivement dans le groupe.

Du Congrès de St. Petersbourg 7/13/13, 2ème jour Leçon 4

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: