Dissimulation dans le but de la révélation

Dr. Michael LaitmanLa dissimulation commence quand je vois que cela me cache l’importance du groupe et du Créateur. Peu à peu, cependant, je commence à sentir que la dissimulation me soutient. Cela veut dire que je pense que la dissimulation est douce. Je pense que cet exil qui me coupe de la Lumière Supérieure et m’empêche de prendre contact avec le Créateur, de Le ressentir est en ma faveur!

Ensuite, cet exil devient doux puisque c’est parce qu’en travaillant avec lui, je développe davantage mes récipients, mes formes de relations avec les autres et j’augmente ma compréhension du Créateur. Ainsi je change l’ombre sainte dans la révélation. Le Massakh (écran) qui dissimule et devient un Massakh qui révèle.

Il y a une autre ombre appelée l’ombre de la Sitra Akhra des Klipot (écorces). Quand je suis dans cette ombre, je sens que je suis dans la dissimulation et que je ne peux pas me connecter au Créateur. Je ne peux rien faire, puisque je suis détaché de l’objectif dans cet état. C’est pourquoi cette ombre est appelée l’ombre de la Sitra Akhra. La Sitra Akhra est un état dans lequel je ne sens pas que je suis connecté au Créateur, mais que je suis attiré par le côté opposé, seulement dans le sens de mon désir de recevoir.

Cette différence entre l’ombre de la Sainteté et l’ombre de la Sitra Akhra est la différence entre tous les états dans lesquels nous nous trouvons. Nous devons constamment sentir absolument convaincu que nous sommes dans Ein Sof (Infini) et que le Créateur veut être pleinement révélé parmi nous. Le seul problème est que nous ressentons la dissimulation que nous devons développer encore plus, afin de la transformer finalement en une révélation. Alors « et que les ombres fuient» («Cantique des cantiques»), elles vont se transformer en un Massakh par lequel je vais être capable de me relier au Créateur comme Il se comporte à mon égard.

Donc, tout ce que nous devons faire pratiquement est de nous concentrer en permanence sur le Créateur. Ma réalité dépend totalement de Lui. Tout ce que je reçois, je le reçois de Lui. D’une part, je reçois un sentiment de Lui qui peut être désagréable, mais je dois m’attacher au Créateur comme bon et bienveillant. Je ne peux le faire que si j’acquiers la bonne attitude envers Lui appelée l’intention afin de donner sans réserve.

Même si je peux me sentir mal dans différents discernements, au moment où je veux justifier le Créateur et Le traiter avec amour, j’acquiers l’intention en vue de donner sans réserve en le faisant. Cette intention afin de donner sans réserve me permet de changer mon sentiment de souffrance en un sentiment bon et doux.

L’intention par laquelle je me connecte au Créateur adoucit tous les mauvais sentiments dans mon désir de recevoir. Je commence à sentir le vide ou la souffrance dans mon désir de recevoir comme essentiel. C’est au-dessus de ce vide que je me construis un nouveau monde avec l’intention afin de donner sans réserve.
Du cours quotidien de Kabbale 06/08/13, Shamati n ° 8 «Quelle est la différence entre une ombre de Kedousha et une ombre de Sitra Akhra »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: