L’avertissement du Baal HaSoulam

Dr. Michael LaitmanSi vous allez voir une personne au bon moment, quand elle est désespérée et ne sait pas comment passer à de nouveaux critères afin d’éprouver de la douceur plutôt que de l’amertume, alors elle sera à l’écoute. C’est l’essence même de la crise.

Auparavant, nous avons toujours cherché et trouvé les moyens de le faire. En raison de cela, l’humanité a progressé et avancé, comme des enfants qui grandissent grâce à leurs jouets qui deviennent plus ciblés et ainsi ils changent leurs goûts, leur compréhension et leur sensibilité de ce qu’on appelle doux et ce qu’on appelle la vérité.

Et quand nous arrivons à la fin du développement égoïste, nous découvrons que nous sommes dans un état amer, qui est impossible de changer en doux. Il n’y a ni vérité ni mensonge qui peuvent aider dans ce domaine et nous changer, de sorte que nous ressentions de la douceur au lieu de l’amertume.

Nous arrivons ici avec notre méthode d’éducation intégrale et nous expliquons qu’il y a une force : la force de connexion entre tous les gens. En raison de cela, nous atteindrons la douceur qui sera simultanément la vérité. Cette douce vérité ne se révèle pas à quelqu’un individuellement, mais au sein de notre unité commune.

Les gens ne seront pas en mesure de révéler cette connaissance. Même s’ils commencent à s’unir les uns avec les autres, tout se transformera soit en cirque soit en gang criminel, rien de bon n’arrivera.

Nous devons être conscients que si nous ne réussissons pas notre mission, alors dans l’avenir, une association de malfaiteurs attend notre monde, qui est le régime nazi, sur lequel le Baal HaSoulam nous avertit dans l’article « La Dernière Génération ».

Si notre méthode d’éducation intégrale n’est pas fructueuse, alors le monde sera gagné par la doctrine fasciste, qui est également basée sur la douceur provenant de l’unité. Mais cette unité est fondée sur la haine des autres. Le monde entier est ensuite divisé en deux moitiés : les miens et tout le reste. Et nous sommes en train de construire notre unité, non par amour des autres, mais sur la haine des autres, et à l’intérieur d’elle nous trouvons la douceur.

Bien que cette approche nazie soit contraire au but de la création et du développement de la nature, et qu’elle ne peut pas tenir longtemps, cette possibilité existe pour une courte durée.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 13/08/13, Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: