Ainsi le sentiment de bonheur saturera le groupe

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous avons des amis qui utilisent la méthode de la Kabbale et qui l’ont déjà appliqué à eux-mêmes. Peuvent-ils donner un exemple d’un groupe dans la «ligne droite»? Pourquoi sont-ils silencieux?
Réponse: Nous sommes obligés de montrer notre bonne relation avec les autres. Nous devons rendre un ami heureux! En aucune manière ou façon nous devrions montrer un visage « aigre » ou se comporter avec lui d’une manière grossière.
Et si une relation explose, nous savons que cela a aussi sa place et nous acceptons cela avec compréhension que cela peut arriver à n’importe qui. Après tout, cela montre que l’ami se retrouve avec une tension intérieure, travaille sur lui-même, et n’est pas indifférent à ce qui se passe, et donc on lui pardonne. Et à l’inverse, en ce qui concerne son acte négatif, en ce qui concerne cette explosion, nous compensons cela par un acte positif et cela conduira à un bon résultat.
Mais il faut faire attention que ces débordements émotionnels négatifs ne deviennent pas un habitude, chose courante. Tout le monde dans un groupe doit travailler de sorte que le sentiment de bonheur, de réussite, et la grandeur de l’objectif le sature.
Du congrès de Saint-Pétersbourg « jour 3 » 14/07/13, Leçon 5

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed