Dans un environnement chaleureux et amical

Dr. Michael LaitmanQuestion: Après l’achèvement de tous les cours, les nouveaux étudiants sont souvent jetés dans une sorte de vide. Cela affecte particulièrement les femmes parce que les hommes ont un jeune groupe, alors que les femmes n’en ont pas. Serait-il utile de créer un groupe de jeunes séparé pour elles et créer un programme d’études intensif avec un professeur sur les articles de Rabash?
Réponse: Je suppose que les femmes ont besoin d’organiser un groupe qui est impliqué dans l’absorption des nouveaux étudiants. Ce groupe n’a pas besoin d’être mélangé.
Quand un nouvel élève se sent dans un cercle chaleureux de femmes, ce sera pour lui une agréable surprise qui n’existe nulle part ailleurs dans le monde. Vous le savez vous-mêmes. En général, les femmes ne salut pas vraiment cordialement les nouveaux étudiants et c’est un euphémisme. Si vous montrez à une nouvelle élève que parmi vous,  il existe une forme absolument différente de relation mutuelle, ce sera bien mieux pour elle que toute intégration! Elle vous sera fidèle. Elle sentira qu’elle ne trouvera pas une telle chose ailleurs. Ici des sociétés apparaissent, un lieu apparaît dans lequel ils l’acceptent, l’attendent, un lieu où ils ne se moquent d’elle, dans lequel elle peut parler librement du cœur. Donc, c’est très important.
Si vous lui montrer qu’elle peut être vraiment être détentue et ouverte avec vous, vous verrez en retour que ce sera très facile de l’absorber.
Vous n’avez même pas besoin d’un centre pour cela. Se réunir avec quelqu’un une fois par semaine à la maison dans une atmosphère informelle: café, thé, sucreries et inviter toutes les nouvelles étudiantes. Elles ne trouveront rien d’identique ailleurs!
Du congrès de St. Petersbourg 13.07.13, Leçon 4, jour 2

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed