La correction commence du centre

congrès, groupeBaal HaSoulam, «Une servante qui hérite de sa maîtresse »: Dans l’ensemble, les mondes sont considérés comme intériorité et l’extériorité. Ceci est comme une lourde charge, que nul ne peut soulever ou déplacer d’un endroit. Par conséquent, le conseil est de diviser la charge en petites parties et de les transférer par la suite les unes à la fois.
Ainsi, des corrections sont effectuées en séquence, l’une après l’autre. C’est ainsi que nous devons voir ce qui se passe dans notre monde, dans notre état et tout doit être corrigé de cette manière.
Avant de passer à la correction du monde, ce qui signifie nos récipients externes, les désirs qui appartiennent à AHP, nous devons nous concentrer et unir correctement les récipients intérieurs Galgalta ve Eynaim. Nous devons réaliser correctement notre point commun dans le cœur afin qu’il devienne fort et connecté ensemble. Toute sa force dépend de la mesure de sa connexion à toutes ses parties. Ces parties prennent des formes diverses et notre tâche est de les unir. C’est le groupe et la garantie mutuelle que nous devons atteindre.
Autant que nous le pouvons, nous révélons cercles extérieurs autour de nous, dont nous devrions nous préoccuper. Et nous continuons jusqu’à ce que nous englobons, « couvrons » toute la réalité du désir. Ainsi, notre travail est divisé en deux parties:
  1. l’unité du groupe
  2. l’union du monde
Correction Begins From The Center
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 15/08/13, Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed