Daily Archives: 23 août 2013

Il n’y a pas de bonheur dans la vie sur Facebook

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (de l‘Université du Michigan): « l’utilisation de Facebook prédit la baisse du bien-être au lieu d’une amélioration subjective, d’après une étude de l’Université de Michigan…
«En surface, Facebook constitue une ressource inestimable pour satisfaire le besoin humain de base pour un lien social», explique le psychologue social UM Ethan Kross, auteur principal de l’article et associé à la faculté de l’Institut d’UM pour la Recherche Sociale (ISR). Mais plutôt que d’améliorer le bien-être, nous avons constaté que l’utilisation de Facebook prédit le résultat inverse – il le sape ‘…
« L’étude a montré que plus les gens ont utilisé Facebook pendant une période de temps, plus ils se sentaient mal par la suite. Les auteurs ont également demandé aux gens d’évaluer leur niveau de satisfaction dans la vie, au début et à la fin de l’étude. Ils ont constaté que plus les participants ont utilisé Facebook pendant la période d’étude de deux semaines, plus leur niveau de satisfaction de vie a diminué au fil du temps.
« Surtout, les chercheurs n’ont trouvé aucune preuve que l’interaction directe avec d’autres personnes via téléphone ou en face-à-face influençait négativement le bien-être. Au contraire, ils ont trouvé que les interactions directes avec d’autres personnes conduit les gens à se sentir mieux au fil du temps « .
Mon commentaire: L’ensemble du processus de notre développement vise à nous amener à la pleine désillusion et une compréhension de la nécessité de l’unité: Il est impossible de communiquer dans l’ancien et le nouveau chemin afin de nous diriger vers un nouveau type de connexion et d’interaction -spirituel (du don et de l’amour).

L’ONU est contre la famille traditionnelle

Dr. Michael LaitmanDans les infos (du  Centre des Information de l’UN):  L’ONU dévoile la campagne «Libres et Egaux» pour promouvoir les droits des lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels,. Consensuellement, le comportement  homosexuel constitue aujourd’hui un délit pénal dans plus d’un tiers des pays du monde ; le bureau des droits de l’homme des Nations Unies a lancé aujourd’hui sa première campagne mondiale d’éducation publique afin de sensibiliser et respecter l’égalité ». pour les lesbiennes, gays, bisexuels et transexuels (LGBT)

Mon Commentaire: Tout ce qui peut limiter le taux de natalité, raccourcir l’espérance de vie,  réduire la population de la planète est une priorité pour l’élite et de l’ONU qui est gérée par elle.

Un monde de miséricorde sans malice

congrès, groupeQuestion: Qu’est-ce que l’inclusion dans les manques des autres signifie? Comment est-ce possible?

Réponse: Lorsque vous êtes préoccupés des autres, vous êtes inclus dans l’ensemble de leurs manques. Ils disent que par le biais de cinq personnes vous êtes connectés au monde entier. Ceci est logique si nos groupes de travail dans la diffusion, par exemple en Amérique du Sud, aujourd’hui près d’un demi-milliard de personnes vivent là, donc par le biais de la connexion de quelques milliers de personnes, par l’intermédiaire du réseau général, elles reçoivent les manques des dizaines, voire des centaines de millions de personnes.

Nos groupes diffusent l’éducation intégrale dans tous les coins du monde et dans une forme telle, que cela qu’ils s’éveillent  à cette connexion. Il est logique que tous les manques pris dans un « filet de poisson » atteignent notre centr, et à partir de cela la méthode de correction est dérivée. Et nous absorbons les manques du monde entier et nous continuons à les élever vers le haut, vers le Créateur, de  » Malkhout  à Ein Sof » pour vouloir être «comme un seul homme avec un seul cœur».

Lorsque nous travaillons sous la forme d’une telle pyramide, nous corrigeons le monde entier et effectuons un travail que l’on appelle le «travail des Cohanim – les prêtres »,  le travail confié à Israël. Tous les manques de l’homme appartiennent au monde matériel, le besoin de nourriture, le sexe, la famille, l’argent, le respect et la connaissance. Mais nous avons atteint une telle crise que nous ne sommes plus prêts de satisfaire les désirs terrestres sans la bonne connexion entre nous. Et cette brisure est dévoilée de plus en plus chaque jour.

Auparavant nous endurions divers problèmes privés, les divisions dans la famille, des problèmes au travail et des problèmes dans l’éducation des enfants. Ces problèmes ne menacent pas directement notre existence. Mais aujourd’hui, les problèmes ont déjà atteint le niveau de l’écologie générale, la santé, la détérioration de la notion de la famille et le chômage de masse. Ce sont des problèmes quotidiens simples dont notre existence dépend dans ce monde.
De la préparation du cours quotidien de Kabbale 14/08

Sentir la force de la vie

congrès, groupeQuestion: Comment peut-on être en accord avec toutes les situations et en même temps être dirigé vers le but? Comment est-il possible d’attirer consciemment la Lumière?

Réponse: Il faut essayer de ressentir l’âme intérieure qui vous dirige. Ainsi, cela est appelé « vent » (Rouakh – esprit), comme s’il se déplaçait à l’intérieur de vous et vous orientait.

Afin de se sentir cela, nous sommes impliqués dans la connexion et l’unité. Pourquoi la connexion nous donne elle la possibilité de sentir cet esprit, cette force de vie qui se déplace à l’intérieur de nous et stimule tout autour de nous, mais nous sentons uniquement les résultats de celui-ci? Car la rupture de la matière a eu lieu, elle, comme si,  elle était cassée en morceaux et cet esprit soutient ce matériau qui n’est pas capable de se déplacer, qui n’est pas en mesure de se remplir.

La déconnexion de ce matériau provoque la souffrance en nous, le manque de vie, qui se fait sentir de plus en plus, mais nous devons essayer de nous connecter et de d’unir les désirs, comme si on collectait  ces fragments. Et puis nous laissons cet esprit, cette Lumière (Ohr Nefesh) se déplacer, et nous sentons combien elle nous donne la vie, comment elle nous oblige à être en mouvement à la fois émotionnellement et intellectuellement.

De cette façon, nous recueillons de plus en plus de ces fragments, en les assemblant, nous sentirons dans quel sens ils vont l’un avec l’autre, et combien est complexe la combinaison de nos désirs brisés, de nos sentiment, est. Nous allons voir le travail de la Lumière dans l’assemblage, à la correction, en se complétant, nous tous en un seul ensemble.

Et c’est l’atteinte du Créateur, des 125 niveaux de Son accomplissement. Mais ils viennent tous de nos tentatives de connexion entre nous et par cela nous invitons une grande influence de la Lumière, de l’esprit, qui peut déjà se déplacer, même à travers les écarts entre le cadre de la volonté (la matière), que tous nos mouvements travers cela, c’est-à-dire nous vers Lui, et Lui vers nous.
Du Congrès de Saint-Pétersbourg 14/07/13, Leçon 5