Monthly Archives: septembre 2013

La complainte du monde entier est notre prière

congrès, groupeNotre groupe global qui a amené les gens à aspirer au Créateur (Isra-El) tend la main ensemble au grand public et diffuse l’éducation intégrale, ce qui signifie la méthode de connexion. La connexion est le remède à tous les problèmes parce que la seule chose que nous devons faire pour corriger le monde est de corriger notre brisure.

De cette façon, les trois degrés sont reliés : le public, le groupe, le Créateur. Notre tâche est de faire prendre conscience aux gens que la connexion rendra nos vies meilleures. Mais pourquoi diffusons-nous ? Nous le faisons parce que les degrés sont disposés de telle manière que, sans cela, nous ne pouvons pas nous élever.

Les kabbalistes des générations passées avaient un très fort gène spirituel, un Reshimo et étaient prêts à consacrer leur vie entière à l’objectif spirituel, en ignorant tout le reste. Mais nous ne sommes pas capables de cela, nous avons un égoïsme si lourd que nous ne pouvons pas nous élever de cette façon. Nous n’avons pas un si grand désir d’adhérer au supérieur, c’est-à-dire, pour réaliser notre âme. Par conséquent, dans notre génération, nous devons avancer vers la correction avec le monde entier.

Nous avons besoin de tout le monde, même pour nous aider. Notre degré n’a pas assez de désir de s’élever vers l’état corrigé. Nous avons besoin de l’immense monde entier pour ajouter ses pleurs à notre prière, et cela sera suffisant pour élever et corriger chaque personne. Voilà pourquoi il est tellement nécessaire de diffuser.

Nous devons connecter la complainte du monde entier à notre prière et l’élever vers le supérieur. C’est la formule qui concerne les trois degrés : le public, nous et le Créateur. C’est l’essence interne de la diffusion.

Notre tâche est d’expliquer aux gens que nous pouvons attirer la plénitude de la connexion, tout le pouvoir, tout le succès : c’est un merveilleux moyen ! Et nous avons la capacité de mener à cette connexion interne et pas juste créer une communauté ou un kibboutz. L’unité est la loi de la nature intégrale, et nous avons la capacité d’établir une relation fructueuse qui profite à tous les participants.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 27/09/13, L’Étude des dix Sefirot

De la branche à la racine

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, « De l’essence de la sagesse de la Kabbale » : … chaque monde inférieur est une empreinte du monde supérieur. Par conséquent, toutes les formes dans le monde supérieur sont minutieusement copiées, en quantité et en qualité dans le monde inférieur.

Ainsi, il n’y a pas un élément de la réalité, ou un événement de la réalité dans un monde inférieur, dont vous ne trouverez pas son image dans le monde supérieur comme identiques comme deux gouttes d’eau et elles sont appelées « racines et branches ». Cela signifie que l’élément dans le monde inférieur est considéré comme une branche de son modèle, qui se trouve dans le monde supérieur, étant la racine de l’élément inférieur, car c’est là que l’élément dans le monde inférieur a été imprimé et devait être.

Les niveaux inanimé, végétal, animal et parlant de ce monde (voir schéma ci-dessous, en jaune) représentent le dernier maillon de la chaîne des mondes. Ce monde matériel est une branche. Au-dessus, il y a le monde des racines (en rouge) , qui est en fait, une succursale d’un autre monde qui est plus élevé que lui. Ainsi, deux mondes « inférieurs » (notre royaume et le suivant) sont issus d’une racine qui est au-dessus des deux (en vert).

Certainement, il y a plus de mondes, mais dans ce schéma nous n’en montrons que trois d’entre eux. Cependant, les formes et les éléments de la réalité et toutes les occurrences sont inchangés et sont égaux dans tous les mondes, à la fois en quantité et en qualité, puisque nous traitons d’une réalité qui est divisée en niveaux distincts uniquement dans notre perception.

From Branch to Root

 

Finalement, notre devoir est de reconnecter tous les mondes au sein de nos sensations. Nous pouvons le faire en utilisant le seul et indivisible langage de branches.  Ainsi les kabbalistes ont découvert un vocabulaire préétablit et annoté, suffisant pour créer un excellent langage parlé. Il leur permet de converser entre eux de ce qui se passe dans les racines spirituelles des mondes supérieurs, simplement en mentionnant la branche inférieure palpable dans ce monde-ci, bien perçue par nos sens physiques. Nous reconnaissons, sentons et formulons ces noms et appellations de ce monde.

Même s’ils ont pour origine notre nature corporelle, ils ont mérité le droit d’être exprimés via leurs branches, afin d’être perçus par nos sens dans notre monde physique. Les kabbalistes les associent à leurs racines.

L’ensemble des choses et des événements descendent à nous à travers la chaîne des mondes, jusqu’à ce qu’ils « se revêtent » dans des sensations qui sont entrelacées avec des mots et des noms qui, à leur tour, sont connectés aux racines supérieures, que cette branche corporelle désigne parce qu’elle est liée à elle, étant son empreinte, ce qui nous conduit à l’origine, la Lumière Supérieure.

Tous les phénomènes descendent à travers la chaîne des branches et des racines. Nous nommons par des mots et des appellations ce qui est lié sur ce plan et qui est profondément intégré dans notre connaissance et nos sens.

Quand nous entendons le mot « verre », nous savons avec certitude ce qu’il signifie. La même chose s’applique à un phénomène spirituel. Le fait qu’il ne possède pas la substance matérielle d’un verre n’est pas pertinent, cela n’est pas important qu’il n’ait pas la forme d’un verre. Il a conservé son essence car son noyau est permanent à tous les niveaux.

Il n’y a pas d’autre moyen pour définir un phénomène ou un événement. La sagesse de la Kabbale utilise un langage précis qui est lié aux racines permanentes de la nature supérieure. Elle est basée sur un système permanent, immuable.

En nous développant, les relations entre les différentes parties de la Kabbale changent à nos yeux, bien que les parties, en soi, restent intactes. C’est la raison pour laquelle la Kabbale est connue comme la « sagesse authentique » : tout ce qui est exprimé dans sa langue est toujours vrai. Après tout, nous ne pouvons pas changer l’ordre des branches et des racines ou les relations entre elles : le seul changement est dans notre perception.

Et bien sûr, l’utilisation de la langue des branches comporte un certain nombre de conséquences. En particulier, grâce à leurs livres, les kabbalistes peuvent nous conduire à des ascensions spirituelles et grâce à eux, nous pouvons expérimenter diverses études, etc.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale, « De l’Essence de la Sagesse de la Kabbale » le 15/06/2012

Un bref aperçu des cours d’éducation intégrale: Une économie de consommation responsable

Dr. Michael LaitmanIl est de notoriété publique que de précieuses matières premières ne sont pas renouvelables et finiront par s’épuiser. Si les ressources de pétrole sont épuisées ou que le prix du pétrole monte en flèche encore plus, il déclenchera un effondrement immédiat et complet parce que la majorité des produits que nous utilisons sont fabriqués à partir de produits pétroliers.
Même la nourriture que nous mangeons est composé de pétrole, 90% contient des produits pétroliers. Les machines, la fabrication, la livraison des marchandises, etc fonctionnent au pétrole. En d’autres termes, une carence de pétrole va nous conduire à la faim et à la misère.
C’est pourquoi nous devons transiter vers un modèle de consommation responsable et cesser de produire et consommer uniquement dans le but de générer des ventes de produits à usage éphémère, pour rapidement les jeter et acheter de nouvelles choses. Ce type de consommation contamine les océans, pollue la terre et épuise la Terre de ses ressources limitées. Finalement, nous arriverons à la dévastation complète.
Nous n’avons pas d’autre choix que de nous tourner vers un modèle économique très rigoureux de consommation responsable. En fait, nous avons besoin de beaucoup moins dece que nous avons en ce moment. Nous n’avons pas besoin de construire des bâtiments énormes, produisant trop de nourriture, de posséder des vêtements de rechange, et ainsi de suite. Nous n’avons pas besoin des vols interminables d’avion.
Nous devons commencer à agir rationnellement, sinon, nous allons priver nos enfants et petits-enfants de l’espoir de mener une vie normale. Nous allons simplement manquer de sources d’énergie. Il est de notre devoir de restructurer notre économie moderne. Des modifications ne peuvent être atteintes que par une éducation intégrale correcte.
D’une « Discussion sur l’éducation intégrale » 22/5/12

Guerre ou paix?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Il y a de nombreux signes qui prédisent que l’humanité se dirige vers une guerre mondiale. Notre tâche est de faire que les gens repensent leur vie. Mais il se trouve que c’est une certaine excitation inhérente en potentiel. Beaucoup de gens la veulent même…
Réponse: Dans la société il y a beaucoup de gens qui veulent la guerre. Pendant les guerres, ils s’enrichissent et gravissent les échelons de l’échelle sociale. Les guerres réorganisent et  restructurent la société tout entière, renversent les monarchies, changent les présidents, etc Les guerres déclenchent d’immenses réformes.
Mais le fait est que maintenant, les changements devraient prendre place dans la société, c’est-à-dire que la société doit devenir interconnectée au niveau mondial. Et si il ya une guerre, ce serait terrible car elle révélerait toutes nos qualités négatives, je dirais, le miasme, que nous devons corriger notamment grâce à l’interaction intégrale. La prochaine guerre serait universelle, pas seulement quelque part en Europe, mais aussi en Afrique, en Australie, où les gens actuellement ne sentent rien.
C’est parce que le monde est aujourd’hui global et les gens ne veulent toujours pas s’adapter aux nouvelles conditions, ne veulent pas être interconnectés au niveau mondial, la guerre aurait à nous révéler la nécessité de nous connecter.
Soit nous diffusons nos connaissances et aidons les autres à réaliser qu’il n’y a pas d’autre choix que d’intégrer ou la nature nous unira en nous forçant à passer par d’énormes tragédies comme une guerre nucléaire.
D’une Discussion sur l ‘éducation intégrale», 24/5/12

Fuir la captivité de l’orgueil

Dr. Michael LaitmanLe travail sur l’égoïsme est essentiellement la lutte contre l’orgueil. Tout est organisé sous la forme d’étapes et une personne n’est pas au courant de sa véritable position et actions. L’égoïsme ne lui permet pas de voir et lui cache les actions de la Lumière, comme si elles n’existent pas. Par conséquent, nous pensons que le monde tourne sur lui-même et qu’il n’y a personne qui le gère ou le planifie. Tout tourne librement soi-disant, par hasard, sans aucune raison ni but.
Etant dans la dissimulation complète, une personne est habituée à penser qu’elle fait tout elle-même. Ce n’est qu’avec l’aide de l’environnement qu’elle la possibilité de devenir plus forte et de s’élever un peu au-dessus d’elle-même, au-dessus de son désir égoïste, de regarder ce qui se passe à l’extérieur. Alors, elle verra qu’elle n’a pas agi et tout ce qui arrive ne comprend pas ses efforts, son plan ou son indépendance.
Par conséquent, nous sommes constamment en guerre pour savoir qui va gouverner : notre désir égoïste, Pharaon, ou le Créateur. Cette lutte se déroule à la fois dans la plus petite des situations et par rapport à l’attitude d’ensemble envers la vie. La lutte entre la force impure (Klipa) et la sainteté n’est qu’à ce propos.
Le signe de la force impure est l’orgueil, qui est quand une personne pense qu’elle est elle-même capable de tout faire elle-même. En fait, elle a le choix dans une seule chose, à chaque foisde s’ inclure dans l’environnement correct. De tous les milliards de possibilités qui se présentent dans la vie, aucune liberté d’action ne lui ait donné, sauf une: tout d’abord pour s’inclure dans l’environnement correct et ensuite à travers lui de continuer dans l’action de l’environnement dans lequel elle a été absorbée et a disparu.
C’est la seule façon d’ éviter l’orgueil, la vanité et de mauvaises actions. Et alors, la personne sera effectivement en mesure de faire quelque chose en plus pour le groupe, de joindre Malkhout à la divinité, et tout analyser et juger soi-même n’aidera pas du tout. C’est seulement en étant inclus dans l’environnement, que la plus petite action devient spirituelle.
De la préparation du cours quotidien de Kabbale 27/09/13

Que dois-je apporter au Créateur?

Dr. Michael LaitmanQuestion: la nature de l’homme est telle qu’il ne veut pas reconnaître son mal intérieur. Ce n’est que lorsqu’une personne est forcée qu’elle se sent obligée d’admettre la nécessité d’une correction. Quel est ce mal qui se cache en moi?
Réponse: la haine gratuite, emme a détruit les disciples de Rabbi Akiva. Il n’y a pas d’autre mal. Tout le reste est mauvais du point de vue de mon ego. Seule la haine sans fondement représente le mal même qui résiste au bien: aimer les autres comme nous nous aimons nous-mêmes. C’est le seul critère avec lequel je mesure ma corruption. Tous les autres «vices» ne sont pas considérés comme des défauts par le Créateur. Ils ne sont pas considérés comme une bonne raison de faire appel à Lui. Il s’attend à un plaidoyer authentique. L’ensemble du système de correction est conçu pour les Kelim cassés, ou les désirs qui sont incapables de s’unir.
Question: Donc, nous devons constamment sentir ce mal et non les enrober ni nous le cacher, c’est exact?
Réponse: Des Psaumes: «Je reconnais mes transgressions et mon péché est constamment devant moi » (Psaume 51:3). Sinon, que vais-je montrer au Créateur? Que vais-je Lui demander de corriger? C’est vraiment très simple. Je souhaite participer à la vie du groupe, je suis attiré par lui et en même temps je vois que je ne suis pas capable de le faire. C’est exactement ce que nous avons vécu pendant le congrès de Kabbale. Après s’être réuni, nous avons immédiatement réalisé que nous ne le voulons pas et ne pouvons pas nous unir. C’est ce qu’on appelle la découverte de notre propre mal. C’est génial! Maintenant, nous devons garder ce mal comme notre cible et demander à être corrigé.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 12/16/10, Introduction au Livre du Zohar

La correction n’a lieu que lors de l’ascension

Dr. Michael LaitmanLe Livre du Zohar, Introduction, article 210 : Cependant, si ZON sont connectés en bas, la Sitra Akhra peut recevoir l’abondance, donc AVI sont séparés ci-dessus et leur Zivoug est arrêté.
Tous les discernements inhérents à Malkhout de Ein Sof (Infini) sont inclus dans nos récipients. Dans notre travail, nous devons imposer des restrictions sur les récipients que nous utilisons et ceux que nous n’utilisons pas. Il m’est impossible de me débarrasser de quelque chose en moi, de couper quelque chose à l’intérieur de moi, mais je décide quelle importance donner à mon contact avec le Créateur, avec le don. Afin de Le révéler, je dois préciser constamment où je me limite et où je travaille déjà avec les Massakhim (écrans).
Quand ZON illuminent, c’est un état dangereux, car c’est un exemple de la façon dont deux attributs peuvent être connectés même s’ils sont opposés par nature. Dans l’ensemble, la connexion de ZON lors de la descente peut fournir à la Sitra Akhra des pouvoirs pour se connecter. Alors Zeir Anpin et Noukva (ZON) ne doivent pas se connecter en bas. La connexion n’est possible que s’ils remontent au supérieur.
Les corrections sont toujours effectuées dans le supérieur : Nous sommes incorporés en lui et il nous donne le bon modèle. Je peux me comporter correctement d’une manière impeccable si je me trouve dans un endroit avec toutes les conditions nécessaires pour le faire. Par exemple, je peux venir à une fête où les hommes et les femmes sont assis opposés à une table et ne se mélangent pas lors de la communication.
Ceci me conduit immédiatement à un certain rythme, à un certain cadre, ne laissant aucune place à la confusion : je participe à des conversations d’affaires et ne suis pas distrait et attiré par des directions différentes problématiques. Le lieu lui-même en fait me modèle le bon cadre et me garde.
En ce qui concerne ZON, ses récipients inférieurs sont entièrement impureté ( Klipa ). Donc, il ne peut y avoir des mesures précises spécifiques en eux en bas, qui permettent la connexion quand ils descendent. La connexion ne peut être qu’en haut, quand ils sont dans le Partsouf des parents, dans AVI.
Alors, comment ZON descendent aux âmes afin de leur donner les lumières ? ZON descendent vraiment et donnent afin d’élever les âmes avec eux. Il n’y a jamais de corrections en bas où le récipient est erroné. Telle est la loi : Toutes les corrections sont uniquement pendant la montée.
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 17/09/13 , Introduction au Livre du Zohar

Entre deux créations

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quel sont  » les Commandements pratiques « ?
Réponse: Les commandements pratiques sont les corrections que nous sommes capables de faire aujourd’hui. Toute la Torah et les commandements sont les mesures correctives qui sont faites avec l’aide de la Lumière.
Comme il est écrit: « J’ai créé le mauvais penchant, j’ai créé la Torah comme une épice.  » Le mauvais penchant est la «matière», le désir égoïste. La « Torah » est la puissance de sa correction . Un homme, moi, doit être placé entre eux.
C’est moi qui organise une liaison entre la Torah et le mauvais penchant. Comme il est écrit : « Celui qui atteint la lumière cachée dans la Torah peut voir avec elle d’un bout du monde à l’autre.  » Je suis celui qui définit l’égoïsme comme le mal et la Torah comme une épice. Mon devoir principal est d’initier l’impact de l’épice à corriger le mauvais penchant, je construis l’ensemble du système et ce faisant, la transition d’un mauvais penchant en un bon, ce qui veut dire que je suis les commandements.
Between Two Creations
Il y a des commandements pratiques qu’il est possible de suivre tout de suite et il y a des commandements qui ne sont pas encore à notre disposition pour le moment. En général, il s’agit de la méthodologie de l’accomplissement des commandements (actions correctives) avec l’aide de la Torah ( la Lumière ).
Un «Commandement» est une transition du mal au bien, de la réception au don sans réserve, de l’intention égoïste à l’altruiste dans chaque désir donné. Elle se fait par la Lumière. Par conséquent, avant toute chose, je dois identifier le mal avec l’aide de la lumière de la Torah. Ensuite, je serai en mesure de faire une demande qui va me conduire à une bonne inclinaison.
Je fais face à toutes les étapes de ce chemin en raison de la Lumière. «Aime ton prochain comme toi-même » est la grande règle générale de la Torah, la forme corrigée. La forme corrompue ( le mauvais penchant ) signifie la haine envers notre prochain. Par conséquent, la Torah n’est pas un rouleau de parchemin qui est conservé dans une bibliothèque spéciale, mais la Lumière qui ramène vers le bien.
De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 7/12/12 , Le Zohar

De vrais et sérieux problèmes commenceront dans l’UE d’ici 1.5 ans à 2 ans

Dr. Michael LaitmanOpinion (Michaël Khazin, économiste): « L’UE est confrontée à la crise dans les 1,5 prochaines années. Il y a quatre scénarios possibles: la formation de l’union autour de l’Allemagne, une union autour de l’Allemagne et de la France, l’effondrement de l’UE dans les différents pays et la guerre entre eux, l’épanouissement de l’UE avec une éventuelle adhésion de l’Algérie, l’Ukraine, la Syrie et d’autres pays. Dans ce cas, le sort de l’UE n’est pas discuté par ses dirigeants. En temps de crise, les pôles géo-économiques naturels qui existent au sein de l’UE fusionneront et l’Europe pourraient se séparer en deux groupes: l’«Empire romain» et le «noyau protestant.
«Les processus de crise dans l’UE seront accélérés et d’ici 1,5 à 2 ans de très grave problème débuteront dans l’UE qui pourraient conduire l’UE à la dictature: peu seront en mesure de sauver la démocratie parlementaire. Aujourd’hui les défilés pro-homosexualité font grandir de plus en plus ceux qui seront pendus aux lampadaires-l’élite s’est rendue compte que la colère du peuple doit être déchargée sur quelqu’un « .
Mon commentaire: Bien que Khazin soit venu me voir et nous avons discuté, en option, de l’adoption par l’élite de l’éducation intégrale, pour la population de l’UE, il affirme cela dans la ligne de la souffrance (Beito), et non dans la ligne de la correction (Akhishena). J’espère toujours pour le mieux, cela dépend de nos efforts et non des sommets …

Il n’y a pas de prophète dans sa ville

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-il utile pour moi de parler de ce que nous faisons avec l’éducation intégrale à mon lieu de travail?
Réponse: Non, au travail, il est préférable de ne pas s’engager dans des activités de diffusion. Il est préférable qu’un étranger vienne à votre lieu de travail, par exemple, votre ami du groupe, quand personne ne sait qu’il est lié à vous, que vous n’avez pas de relation avec ça.
Il y a un dicton: «Il n’y a pas prophète dans son pays». Habituellement, si une personne se représente au travail comme un expert dans un domaine qui n’est pas lié à sa profession, alors en règle générale, elle n’est pas prise au sérieux: « nous la connaissons. Elle a grandi avec nous, nous étions dans la même école maternelle, elle est allée à l’école avec nous », c’est-à-dire, vous n’avez pas de relation pour être un enseignant.
« Il n’y a pas prophète en son pays.« Un prophète doit provenir d’un autre endroit.
Du congrès « Joie dans l’unité» Stockholm 31/08/13, Leçon 4
Page 1 des 1512345Dernière »