Redevenir le maitre de notre propre destin

Dr. Michael LaitmanAujourd’hui, une condition spéciale s’est développée dans le monde causée par le fait que le spirituel et le matériel convergent. Et dans la mesure où nos actions sont conformes à l’état actuel , nous influençons notre propre destin.
Au cours des deux mille dernières années, ce n’est pas arrivé. La période de l’exil du peuple d’Israël a duré jusqu’à aujourd’hui, où il devait passer par la souffrance. Le Baal HaSoulam dit que la sortie prématurée de l’exil égyptien après 210 années, au lieu de quatre cents, est devenue la racine de tous les exils ultérieurs.
De toute façon, vous devez passer par toutes les étapes en chemin. La brisure elle-même, la destruction du Temple, définissent cette situation où vous n’êtes pas le maître, mais la dépendance qui découle de l’expérience de ce que vous traverserez.
Et le peuple d’Israël a connu, vécu, ces deux mille ans, jusqu’à arriver à sa  fin. Aujourd’hui, une nouvelle étape apparait, une nouvelle naissance commence. La crise (en hébreu : Mashber) est la naissance. Il est temps de nous relever.
Pour la première fois en deux mille ans, nos actions actuelles, à la fois matérielles et spirituelles sont fondées sur la force physique et la puissance de l’intention, déterminent notre destin. Et cela est déterminé de deux façons : soit réaliser le développement en son temps ou l’accélérer, l’un des deux . Ce n’était pas comme ça auparavant , cette « bifurcation » est apparue maintenant.
C’est pourquoi le monde manifeste sa nature interconnectée « ronde » et nous découvrons que nous sommes brisés au niveau de l’humanité, le peuple d’Israël, tout le monde et tous les peuples. Cette période a commencé avec la première vague d’Aliyah, le retour en terre d’Israël il y a environ 130 ans, ce qui était un signe des temps nouveaux. Et maintenant, nous devons nous mettre au travail, en sachant que le destin du monde est directement lié à nos efforts sur la voie de corrections.
Et si aujourd’hui, pendant le Nouvel An juif (Roch Hachana), lorsque les attributs du jugement  (Dinim) prennent effet, nous n’avons rien à craindre. Si j’ai peur d’être exposé comme un égoïste, je dois comprendre que j’ai enfin la possibilité de rembourser. Je peux effectuer des corrections, peux demander pardon, pas seulement me frapper la poitrine et crier de  belles paroles, mais souhaiter vraiment me débarrasser des mauvaises qualités.
De la 1ère partie du 04.09.13 de cours quotidien de Kabbale . Shamati n°122

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: