La Terre en tant que système stable

Earth As A Stable SystemAux nouvelles (de l’Université de Southampton) : « Des chercheurs de l’Université de Southampton ont proposé une réponse au débat de longue haleine sur la façon dont le système Terrien est stable.

La Terre, avec son champ magnétique fondamental, ses océans d’eau liquide, son climat dynamique et la vie en abondance est sans doute le système le plus complexe de l’univers connu. La vie est apparue sur Terre il y a trois et demi milliards d’années et il semblerait que, malgré les calamités à l’échelle planétaire telles que les impacts de météorites massives, l’emballement du changement climatique et l’augmentation de la luminosité du Soleil, elle a continué de croître, de se reproduire et d’évoluer sans cesse depuis.

Il y a quarante ans, James Lovelock a formulé son « Hypothèse de Gaia » où la vie contrôle les aspects de la planète et, ce faisant, maintient des conditions qui conviennent à la vie qui s’est répandue en dépit des chocs et des perturbations. Cette hypothèse a été et reste controversée en partie parce qu’il n’existe pas de mécanisme connu par lequel un tel système planétaire auto-stabilisant pourrait émerger. »

Mon commentaire : La Kabbale étudie le système de l’univers, à la fois en général et en particulier. Les lois de la nature que la Kabbale révèle sont immuables dans tous les mondes, qui sont les niveaux du rapport entre la matière (le désir, la propriété de la réception) et l’énergie (la Lumière, l’attribut du don sans réserve).

Tout est stabilisé principalement par l’état initial et final du système (le plan de la création). Le système est statique. La progression de la transition de l’état initial vers l’état final n’est uniquement qu’en rapport à l’objet qui l’atteint : l’être humain.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed