Du barbarisme à la prospérité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Après la Première Guerre mondiale , une crise a conduit au chômage. La masse des chômeurs, qui était au niveau animal, ne se souciait pas de découvrir le but de la vie , ce qui a probablement servi de terreau idéal pour la révolution russe. A cette époque, il y avait beaucoup de travailleurs mécontents, les conditions de travail étaient difficiles et il y avait la famine.
Maintenant, nous sommes confrontés à une situation similaire dans laquelle des masses de gens ont perdu leur emploi. Il n’est pas clair si les populations des pays du Moyen-Orient ont suffisamment de ressources pour vivre. Une alumette est suffisante pour tout enflammer; n’importe quel fanatique peut devenir leur leader. Quelle est la probabilité que d’énormes masses de gens vueillent choisir la voie de l’illumination et de l’éducation au lieu de faire la même erreur qui a été faite au début du XXe siècle ?
Réponse: Malheureusement , ce scénario est tout à fait possible. Je ne nie pas que le sang peut être versé, que le monde peut plonger dans une terrible catastrophe bien pire qu’au début du XXe siècle . Nous risquons de nous retrouver dans un hachoir à viande bien plus sophistiqué que l’humanité montrera des exemples de barbarie sans précédent.
Al’époque que nous appelons aujourd’hui «barbare », les envahisseurs jetaient la nourriture aux portes de la ville assiégée afin que les assiégés puissent survivre et que les guerriers puissent se battre dans un combat honnête . Même durant les plus temps obscurs du Moyen Age, ainsi que plus tard dans l’histoire, il était considéré comme «noble» pour les chevaliers ou des samouraïs de se battre avec l’autre ouvertement et honnêtement . Il n’y a rien comme ça de nos jours!
Le XXe siècle a marqué un tournant, tout est allé dans une direction différente. Il peut continuer comme ça, ou il y a aussi une chance de le changer. Nous sommes maintenant à la croisée des chemins.
Le monde peut être en guerre et pas seulement une guerre nucléaire, mais une guerre avec des armes biologiques terribles et de l’humanité mourra d’ infections horribles. En fin de compte, seule une petite partie de l’humanité restera en vie, il se peut que seuls quelques millions de personnes resteront en vie. Elles reconnaîtront la nécessité de passer à la prochaine étape de l’existence et l’atteindront certainement.
Donc, nous ne parlons pas d’ un nombre précis de personnes passant au niveau suivant, mais plutôt de la certitude que l’humanité atteindra ce niveau à n’importe quel prix. Il y a une centaine d’années, il n’y avait que 3 milliards de personnes sur Terre ; avant cela, il y avait encore moins de personnes vivant sur cette planète.En fait, d’une part il ne s’agit pas de la quantité de personnes.
D’autre part, l’humanité avance à la suite de la modification des désirs humains. Si cette évolution était seulement influencée par des facteurs externes, alors bien sûr nous n’aurions rien mais le droit matériel pur de « négation de la négation », mais dans un certain sens, c’est la loi spirituelle qui travaille ici. Le truc, c’est que nos désirs changent. Donc, peu importe la façon dont notre société est fanatique, même si les gens sont amenés à des manifestations, de la propagande et de révolutions, ils vont soudainement en perdre l’intérêt. Le désir d’exister de cette manière disparaît, les gens ne veulent pas vivre comme ça .
Contre toute attente, ils vont ressentir du dégoût. Ils ne voudront pas d’emplois, non plus, car ils auront perdu l’incitation à travailler. Tant de gens dans le monde se sentent déprimés. Nombreux sont ceux qui ne se sentent pas le besoin de travailler et ils n’auront plus le désir de crier « Donnez-moi un travail! »
Les gens vont prendre conscience du fait qu’il existe un potentiel scientifique et technique suffisant accumulé dans le monde et que nous pouvons tous fournir tout ce dont nous avons besoin sans demander d’efforts physiques. Cela dépendra uniquement de la bonne interaction entre nous.
Nous jetons 40% de la nourriture produite. Si nous l’avions distribué correctement, alors personne n’aurait de pénurie de nourriture. Nous jetons jusqu’à 90% de  » biens de consommation  » au lieu de leur permettre de trouver leur chemin à tous les clients. Si nous pouvions les distribuer correctement, alors les gens n’auraient plus de besoins insatisfaits.
C’est presque comme si on les imprimait sur une photocopieuse, nous pouvons construire des maisons, des villes et fournir à tout le monde  tout ce dont ils ont besoin. Il y a une base solide pour cela car nous avons une sensation inteérieure que nous ne devrions pas travailler seulement pour acheter des choses et les jeter ; nos vies ne doivent pas être gaspillées. La sensation de l’ inutilité de la vie ne doit pas nous conduire à la destruction, mais plutôt à la réalisation des principes de base, ses racines et l’essence de la vie.
J’espère que nous pourrons trouver un groupe de sages puissants de ce monde et créer un forum qui sera soutenu par le grand public, par la communauté scientifique, par le gouvernement et même par des milliardaires. S’ils comprennent que la solution alternative est associée à d’énormes souffrances, alors ils orienteront notre société vers un autre objectif .
Pour cela, nous avons besoin que l’éducation intégrale se généralise et soit comprise par tous les grands constructeurs , le secteur bancaire et tous les secteurs financiers, les plus hautes couches de la société.
De KabTV de  » au fil du temps  » 18/03/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed