Daily Archives: 12 septembre 2013

Les scientifiques prient-ils? A.Einstein répond à une question d’une petite fille sur la science face à la religion

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles: (de Brainpickings): «Une petite fille de New York nommé Phyllis a écrit une lettre au grand Albert Einstein en 1936

L’Église Riverside

19 janvier 1936

Mon cher docteur Einstein,

Nous avons soulevé la question: les scientifiques prient-ils? dans notre classe d’école du dimanche. Il a commencé par demander si nous pouvions croire en la science et la religion. Nous vous écrivons aux scientifiques et à d’autres hommes importants, pour d’essayer d’avoir notre propre réponse à votre question.

Nous nous sentirons très honoré si vous voulez répondre à notre question: les scientifiques prient-ils, et  que prient-ils pour?

Nous sommes en sixième, classe de Mlle Ellis.

Respectueusement vôtre,

Phyllis ‘

Seulement cinq jours plus tard, Einstein a répondu – n’est-ce pas beau quand les géants culturels répondent à la curiosité sincère des enfants? – Et sa réponse parle de la même qualité spirituelle de la science que Carl Sagan vantera des décennies plus tard,et que Ptolémée a fait des millénaires plus tôt. Six ans plus tôt, Einstein avait exploré ce même sujet, dans un langage beaucoup plus compliqué et d’une hallucinante rhétorique, dans sa conversation avec le légendaire Tagore le philosophe indien.

Le 24 janvier 1936

Chère Phyllis

« J’ai essayé, dit Einstein, de répondre à votre question le plus simplement possible. Voilà ce que cela donne : la recherche scientifique est fondée sur l’idée que tout ce qui existe est déterminé par les lois de la nature, y compris, bien sûr, les actes des humains. Pour cette raison, le chercheur scientifique sera difficilement enclin à croire qu’une prière puisse influer sur les événements par un simple vœu adressé à un être surnaturel.

Il faut reconnaître, toutefois, que notre connaissance actuelle de ces lois est fragmentaire et imparfaite et que, d’une certaine manière, cette croyance en l’existence de lois fondamentales régissant la nature repose, elle aussi, sur une manière de foi. Il n’en reste pas moins que cette foi est largement justifiée par les succès de la recherche scientifique. D’autre part, tout individu réellement passionné par l’évolution de la science est convaincu de la présence d’un esprit derrière les lois de l’univers, un Esprit bien supérieur à celui de l’homme, et devant lequel on doit se montrer fort humble. » ”..

Très cordialement

Votre A. Einstein

Mon commentaire: Voici une vraie opinion kabbalistique de l’existence d’une force supérieure dans le monde qui ne peut pas être vénérée mais révélée.

Le Temple dans votre coeur

Dr. Michael LaitmanQuestion: On dit que le Temple est « situé » dans le cœur de l’homme. Qu’est-ce que ça veut dire?
Réponse: Le Temple est le centre de la connexion du peuple. Il nous apprend à nous unir et contient les propriétés qui démontrent comment tout doit être réalisé.
Pourquoi utilisons-nous l’expression «destruction du Temple » au lieu de dire «la destruction du pays? » Nous le disons parce que le Temple était un fondement spirituel, un lieu où le processus d’union s’était arrêté. Il a eu lieu soixante-dix (70) ans avant la destruction du Temple.
Soixante-dix (70) ans représentent 7 Sefirot, 10 ans dans chaque Sefira. La nation a descendu progressivement ces étapes jusqu’à ce qu’elle atteigne Malkhout: Hessed, Guevoura, Tifferet, Netsakh, Hod, Yessod et Malkhout … C’est là que la destruction du Temple (éclatement de l’unité) s’est produite. Cela était bien connu à l’avance.
Cela signifie que les gens ont cessé d’apporter de véritables sacrifices au Temple, ce qui signifie ceux qui conduisent à l’unité. Ils ont commencé à souligner: «C’est moi qui ai fait un sacrifice. » Le « moi » (notre égoïsme) est quelque chose qui interfère et détruit tous les temples. C’est la cause de la destruction.
De Kab de TV « Les secrets du Livre éternel, » 04/03/13

L’épidémie de solitude

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles ( de FBII.org ) :  « les chercheurs américains étudient la dévaluation rapide des valeurs familiales aux Etats-Unis. Les relations traditionnelles entre un homme et une femme, quand l’amour conduit au mariage, reculent. Aujourd’hui, quatre Américains sur dix croient que l’ institution du mariage est obsolète. Les scientifiques trouvent qu’il est difficile de justifier la situation actuelle, cependant, ils confirment que la société américain à tendance à la désunion.
«Les jeunes Américains retardent souvent le mariage. Cette tendance est typique de beaucoup de groupes raciaux et ethniques aux États-Unis, même les Asiatiques, qui avaient avant les taux de nuptialité les plus élevés.
«Le divorce est chose commune dans l’Amérique moderne . L »habitation séparée » est de coutume pour les générations nées dans la seconde moitié du XXe siècle . Le pourcentage de divorcé et séparé, qui a rompu la relation, est beaucoup plus élevé que le pourcentage de veuves. Il est typique pour tous les groupes d’âge, hommes et femmes. La plupart des divorcés et séparés sont parmi les 50-54 ans, les hommes ( 17%) et les femmes ( 21%).
 » La même enquête a montré que le remariage n’est pas préféré par la plupart des Américains. Seulement 29% des divorcés voudraient se remarier. Chez les veufs, ce taux est encore plus faible – 8%.
 » Selon les études, la désintégration de la famille n’a pas de liens avec la Grande Récession de 2008-2009.
« En conséquence, le taux de fécondité ( nombre moyen de naissances par femme en âge de procréer de 15 à 49 ans) a chuté au niveau de la reproduction ( taux de remplacement) – 2,1 et à la fin des années 2000, pendant la récession – à 1.9 . « 
 » En outre, la part des enfants nés hors mariage a augmenté au cours des 50 dernières années jusqu’à 8 fois plus – de 5,3 % en 1960 à 41% en 2010. Le taux le plus élevé de naissances illégitimes est parmi les mères les plus jeunes : 86 % des enfants nés en 2011 le sont par les mères de 15-19 ans, 62 % des nourrissons – par des mères de 20-24 ans.
 » Le taux des ménages avec enfants mineurs aux États-Unis sont dirigés par un père célibataire est de 8%, comparativement à un peu plus de 1% en 1960, selon une analyse de Pew Research Center et des données du recensement décennal de l’American Community Survey  … Les hommes représentent une part croissante des ménages de parents célibataires.
 » Comme nous pouvons le voir, les valeurs familiales américaines font face à de graves difficultés qui modifient la structure de la société et la conscience sociale. Rien d’étonnant, près de la moitié – 45% – des personnes aux USA, les jeunes pour la plupart approuvent le vote de la décision des droits  de la Cour suprême sur l’égalité entre les gays et les hétéros. Les hétéros représentent la minorité – 40%.
«L’avenir de la famille américaine provoque l’alarme, étant donné que l’union traditionnelle entre un homme et une femme, qui planifie à l’avance et veulent avoir beaucoup d’enfants, va probablement être classé par les générations futures comme une plaisanterie. « 
Mon commentaire: Les valeurs de tous les aspects de la société traditionnelle sont en cours de réexamen et cela conduira à une conclusion tout à fait inhabituelle : Etre prêt à accepter un nouveau type de relations familiales, proposées par l’éducation intégrale. C’est quand le mariage n’est pas fondé sur un désir sexuel, qui a déjà prouvé son inefficacité, mais sur le but ultime de la vie : l’unité avec le Créateur et la possibilité de la réaliser avec un partenaire particulier.

Les gens tombent amoureux et se connectent à un niveau génétique

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (du Journal de nature internationale hebdomadaire des sciences ): «Les sociologues révèlent des tendances génétiques dans les réseaux sociaux. Les chercheurs ont constaté des modèles génétiques dans les groupes d’amis, mais pas tout le monde en est convaincu. Les groupes d’amis montrent des modèles de similarité génétique, selon une étude publiée aujourd’hui dans les Proceedings de la National Academy of Sciences.
« Les résultats sont basés sur les modèles de variation dans deux des six gènes prélevés chez des amis et des étrangers. Mais la demande est difficile à accepter pour certains généticiens, qui disent que les chercheurs n’ont pas analysé suffisamment de gènes afin d’écarter d’autres explications. …
«Quand les gens choisissent des amis avec des génotypes similaires, la forme physique d’un individu – de la survie jusqu’à la reproduction – ne reflète pas seulement leurs propres gènes, mais aussi les gènes des amis qu’ils ont choisi», explique Nicholas Christakis, chercheur en sciences sociales à l’Université Harvard à Cambridge, Massachusetts et auteur de l’étude. En d’autres termes, il pourrait y avoir un avantage évolutif à avoir des amis avec des gènes compatibles, même si vous n’avez pas d’enfants avec eux. Par exemple, si les gens qui sont naturellement moins sensibles à l’infection bactérienne sont ensemble, leur santé collective en tant que groupe multiplie parce que les bactéries n’ont pas d’hôtes vulnérables « .
Mon commentaire: Bien sûr, tout est commandé par nature et tout «humain» en nous n’est pas plus que des programmes qui nous gouvernent « d’en haut », comme le GPS qui conduisent des voitures sans chauffeur. L’égoïsme entier, c’est-à-dire, toute la matière de notre monde est entièrement contrôlée par nature ou le Créateur.
Ce n’est que si une personne veut accélérer son développement spirituel, c’est-à-dire  aller contre son égoïsme, dans l’unité du groupe, ses actions sont alors indépendantes. Par conséquent, elle n »est responsable que pour elles-comment elle a utilisé correctement l’occasion de son développement spirituel (anti-égoïste) indépendant.

Chacun a son propre monde

Dr. Michael LaitmanLa Torah , « Exode  » ( Mishpatim ) , 22:17 : Tu ne laisseras point vivre la sorcière ».
Une personne est un monde entier, c’est comme si le monde se retrouve en elle. Si nous parlons de monde intérieur d’une personne, alors une « sorcière » n’est rien mais son propre attribut. Chacun de nous veut croire en quelque chose, quelque chose que nous traînons derrière nous depuis notre enfance et même certaines tendances sombres, les concepts et les croyances des profondeurs d’autrefois.
Cela n’a absolument aucune part dans le monde. Selon la Kabbale , le monde est absolument corporel et même la spiritualité du monde est corporelle, tout comme le monde entier. Nous devons considérer cela d’une manière tout à fait réaliste. Tout ce que nous atteignions est avec quoi nous pouvons travailler. Donc, nous devons prendre en compte les lois, les attributs, que l’on découvre.
Les kabbalistes ont découvert des attributs encore plus profonds que les scientifiques. Ils travaillent avec ces attributs et réalisent des expériences, des essais, des contre-essais, l’analyse et la synthèse. Toutes ces connaissances sont accumulées d’une génération à l’autre, chaque génération examine et progressen découvre la nature encore plus profondément.
Donc, il n’y a pas de place pour les religions ou les erreurs, car l’attitude envers le monde doit être en fonction de cette loi importante et d’étude, qui est « un juge ne dispose que ce que ses yeux peuvent voir,  » ce qui signifie qu’il n’y a pas d’autres moyens d’atteinte. Donc, nous ne devons pas parler de différentes religions ni convictions.
Selon la Kabbale « croire  » se réfère à l’ attribut du don, quand une personne fait un effort et s’élève au-dessus de son attribut égoïste de recevoir et atteint l’ attribut du don. Ainsi, une « sorcière » est une personne qui croit en des phénomènes naturels qui sont totalement irréalistes. Nous parlons d’une réalité qui se répète et qui peut être étudié par des personnes différentes à des moments différents, ce qui en fait un phénomène scientifique, pouvant être prouvé , ce qui signifie que c’est un fait. Nous ne comptons pas sur autre chose que des faits !
Question: Que faire si quelqu’un vous demande de prouver et de lui montrer.
Réponse: Il est impossible de prouver ou de montrer quelque chose . Si je ne vois pas bien et je n’ai pas de lunettes et vous me dites  qu’il y a un placard, là-bas , je peux vous croire ? Après tout, je ne peux pas le prouver.
Cela signifie que je dois acquérir certains attributs par lesquels je peux prouver ou contredire ce que vous dites. Dans ce cas, j’entends des choses qui en réalité n’existent pas pour moi. Ainsi, pour chaque personne le monde n’existe que dans la mesure où elle l’atteint.
Question: Est-ce que cela signifie que vous dites et expliquez à une personne qu’elle doit tout vérifier par elle-même et ne pas vous croire?
Réponse: Non, je ne lui impose pas cette image! Je ne dis pas à une personne ce qu’elle doit atteindre, puisque maintenant, elle n’est pas capable de le voir de toute façon, car elle ne sait pas ce qu’est un placard si elle n’en a jamais vu un seul. J’explique comment atteindre et repousser les limites de sa atteinte.
Seuls ceux qui s’engagent dans la Kabbale, dont le nom vient du mot  » recevoir « , étendent et reçoivent de plus en plus de connaissances. Elle ne parle que de développer de nouveaux moyens d’atteinte dans une personne par lesquels elle atteint déjà tout par elle-même .
De  » les secrets du livre éternel  » de KabTV 27/05/13

Pas de profit aux dépens des autres

Dr. Michael LaitmanLa Torah , « Exode  » (Mishpatim) , 22:24 : Si vous prêtez de l’argent à mon peuple, au pauvre de ton peuple , ne sois point à son égard comme un créancier, n’exige point de lui des intérêts ».
Une personne n’a pas besoin de faire du profit au détriment des autres. Tout doit être mesuré et pesé avec précision en fonction du montant que chacun est prêt à donner à quelqu’un et à lui prendre, pour que tous atteignent absolument la connexion mutuelle et la plénitude.
Par conséquent, toutes les lois qui parlent de relations entre les gens sont basées sur la connexion à une matière spirituelle complète, ce qui signifie un ensemble harmonieux mutuel. Supposons que vous travaillez pour moi, comme un jardinier et je travaille pour vous en tant que charpentier, il faut absolument une rémunération égale. Et il a été dit précisément : « Allez et gagnez votre vie l’un avec l’autre », c’est réciproque. Par conséquent, nous avons tous été créés avec des caractéristiques différentes.
Ainsi, je ne peux pas profiter de vous et vous ne pouvez pas profiter de moi. En revanche, nous pouvons échanger notre production. De là dérivent toutes les autres principales lois que nous aurons dans l’avenir, nous et toute l’humanité. Ce sont des lois d’égalité absolue, l’égalité de la répartition et des salaires, un niveau égal de vie là où il n’y a pas de différences entre les gens riches ou pauvres, chanceux ou malchanceux et ainsi de suite.
Question: Toutefois, la phrase : «Si vous prêtez de l’argent à mon peuple», est de nature à susciter une attitude négative à l’égard des Juifs.
Réponse: Elle parle de concepts spirituels, des lois spirituelles.
La Torah ne parle pas de relations entre les gens dans notre monde mais seulement de la manière dont les peuples aspirent à l’équivalence de forme avec le Créateur à travers le lien entre eux, créant ainsi une caractéristique mutuelle générale similaire à la caractéristique du don du Créateur et de Le découvrir à l’intérieur de cette caractéristique intérieure. Par conséquent, il dit: « mon peuple», ce qui signifie toute personne qui aspire à ce but sans aucun lien avec son origine.
De Kab tv  » les secrets du livre éternel  » 27/05/13

La façon de ressentir l’âme collective

Dr. Michael LaitmanQuestion : Est-ce que l’état de mon groupe est semblable à ce que nous acquérons avec « l’écran » ? L’état du groupe est-il « l’écran » ?
Réponse : Quand je repousse mon ego, mon « moi », loin de moi et que je veux participer à un groupe avec toute mon intention, alors j’atteins mon état correct. Si chacun de nous fait la même chose, nous commençons alors à créer ce qu’on appelle un « groupe ».

The Way To Feel The Collective Soul

Cette intention partagée qui est la somme de nos intentions (Kavana) est appelée une « Neshama » (âme). Elle est entièrement la vôtre.
Avec la diffusion de la méthode intégrale, 99% de l’humanité va commencer à ressentir cette âme à travers vous. Tout ce qui se trouve au-dessus de vous, c’est le groupe, y compris les kabbalistes des générations précédentes et tous ceux qui sont vraiment plus élevés que vous. Et tout ce qui se trouve en dessous de vous, ce sont les 99% de l’humanité. Et vous devenez le tube, le conducteur, entre le niveau supérieur et inférieur.

The Way To Feel The Collective Soul

Question : Est-il possible de dire que, au moment même où je commence à sentir que l’information passe à travers moi vers eux, le groupe commence à être créé ? Est-ce comme si j’étais responsable de ces gens à qui je diffuse et ils entreraient automatiquement dans un état de groupe ?

Réponse : Ils sont reliés à vous, deviennent une partie intégrante du système mondial général, mais pas encore consciemment, comme les petits enfants. Et lentement, selon le degré de leur participation dans ce domaine, ils parviennent à la conscience, au ressenti de l’âme collective.

Du congrès de Stockholm « Joie dans l’Unité » – Jour Deux du 30/08/13, Leçon n°2

La différence entre les niveaux d’atteinte

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Exode » (Mishpatim), 22:18: Quiconque couche avec une bête sera puni de mort.
La réalisation du monde supérieur n’est que par la connexion de deux parties:  mâle et femelle. La partie mâle est le moyen, l’intention de pour donner et la partie femelle est le désir de recevoir. Ils doivent se connecter à certains niveaux dans une certaine combinaison entre eux. N’importe quelle partie mâle ne peut pas prendre n’importe quelle partie femelle, mais il y a effectivement certaines conditions quant à la façon dont ils doivent se connecter et descombinaisons et dans quelle mesure ils sont compatibles.
La partie mâle ne peut pas correspondre à la partie bestiale et la partie bestiale ne peut pas correspondre à la partie femelle. C’est impossible, car la différence entre les niveaux est tellement grande que cela ménerait nulle part. C’est un peu comme les différences entre les Reshimot (gènes spirituels) c’est impossible. En d’autres termes, ce qui ne peut avancer spirituellement doit être exécuté, car un tel lien entre les gens et les bêtes n’est pas naturel.
Question: Qu’est-ce qui amène une personne à coucher avec une bête?
Réponse: Dans notre monde, il existe un déséquilibre hormonal ou une déviation. Parfois, c’est même typique de certaines cultures.
Du point de vue spirituel, dans son intériorité, c’est la connexion à la partie bestiale de Malkhout qui n’est pas encore prête, qui est le troisième niveau de développement. Nous sommes composés de la nature minérale, végétale, animale et l’homme. La ligne mâle et la ligne femelle doivent se connecter au niveau mâle et non pas au niveau de l’homme au niveau animal ou le niveau femelle au niveau animal. Ce type de connexion ne conduira pas à une évolution spirituelle. Il est le mauvais récipient.
De « les secrets du livre éternel » de KabTV 27/05/13

Un homme juste tombe sept fois et se relève

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Exode » (Mishpatim), 22;19: Celui qui offre des sacrifices aux dieux, sauf au Seigneur seul, sera exterminé.
Un sacrifice, Korban (issu de la racine hébraïque  se rapprocher), signifie que je sacrifie mon ego afin de m’élever au-dessus. Si je le fais dans le but d’atteindre l’attribut du don, il m’aide à avancer. Si c’est le contraire et je le fais pour recevoir, ça s’appelle le paganisme et c’est donc interdit.
Question: Pourquoi dois-je me comporte de cette façon si c’est interdit?
Réponse: Vous le faites parce que vous y recevez un plaisir égoïste. Une personne peut trébucher et faire quelque chose de mal à tous les niveaux, car elle doit être son libre arbitre. Trébucher signifie que l’on trébuche juste, mais on ne tombe pas. Cela signifie que la chute est relative: je suis jeté du niveau où je suis pour apprendre et m’élever encore plus haut et il en résultera que je tomberai à la suite de mon propre fait. Il s’agit d’une chute intentionnelle.
Il dit: «Un homme juste tombe sept fois et se relève» (Proverbes 24:16). Quand une personne avance constamment, elle est appelée un juste. Elle va continuer à tomber et à monter, tomber et monter, car elle est piégée intentionnellement afin d’apprendre à avancer. Si elle prépare la chute à l’avance par elle-même, elle ne peut pas avancer.
De Kab Tv « les secrets du livre éternel »  27/05/13

En vue du but ultime

congrès, groupeQuestion: Est-ce que nous devons travailler dans le groupe avec l’intention de nous connecter aux amis ou devons-nous nous connectergrâce à la prière de beaucoup pour le bien de tous ?
Réponse: Ce n’est pas le travail qui nous relie à tous, mais le désir de nous connecter et de rencontrer à l’intérieur le Créateur. C’est parce que le lien entre nous (quand nous sommes au sommet de la pyramide de l’humanité) ravit le Créateur.
Mais cette pyramide ne peut s’élever au Créateur que si nous recueillons toutes les parties de la création : la nature minérale, végétale, lanimale et l’être parlant. C’est effectivement ce que notre intention devrait être et c’est l’image que nous devrions garder à l’esprit.
Cela signifie que le Créateur doit être notre objectif et notre concentration et ensemble, nous nous connectons en Lui. Toutes les autres parties qui sont déjà corrigées, les kabbalistes de toutes les générations précédentes, nous rejoignent aussi.
Notre intention devrait être de faire plaisir au Créateur. C’est notre but ultime et la raison de toutes les actions que nous effectuons maintenant. Le but de notre vie est d’atteindre cet objectif et de consacrer toute notre vie à lui. Pour atteindre cet objectif, nous utilisons tous les moyens nécessaires : le public et la diffusion. Grâce à eux, nous espérons atteindre l’objectif et nous sommes prêts à tout faire: aimer les autres, rassembler et corriger les âmes brisées.
Mais c’est déjà le résultat. Si nous avons un but, le résultat sera le communisme, le socialisme comme en Russie, ou le national-socialisme comme en Allemagne. Donc, nous devons d’abord mettre l’accent sur le Créateur, car sans Lui, nous n’avons besoin de rien; nous détestons tout le monde et sommes repoussés par tout le monde. Il ne faut pas se leurrer, nous ne sommes pas de belles âmes ou de gentils altruistes, mais plutôt de grands égoïstes  qui ne se soucient de rien. Seul le but de ravir le Créateur nous oblige à nous tourner vers le public et à nous en soucier.
Nous n’avons pas besoin de le cacher. Il n’est pas nécessaire, bien sûr, de rendre cela public, parce que les gens ne comprendraient pas, mais il n’est pas nécessaire de le cacher, car nous ne sommes pas altruistes ou de belles âmes et nous n’offrons pas d’améliorer la vie des gens parce que ce désir nous a été donné, cette aspiration. Ils doivent savoir que nous ne nous soucions pas d’eux tout comme ils se fichent de nous et des autres. Mais il n’y a pas le choix, le système général, la nature, nous y oblige. Nous devons nous reposer sur une base rationnelle et non sur de vagues nobles fantasmes.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 28/08/13 , Écrits du Baal HaSoulam
Page 1 des 212