Le peuple d’Israël et une cour partiale

Dr. Michael LaitmanQuestion: Au nouvel an juif (Rosh Hashana), les propriétés des jugements ( Dinim ) arrivent au pouvoir . Quelles sont-elles ?
Réponse: Nous voulons donner, mais nous en sommes incapables. C’est comme si quelque chose nous tenait et ne nous laissait pas. Ce quelque chose est une révélation des propriétés du jugement, une restriction.
Nous sentons ces propriétés lorsque nous planifions de faire de bonnes actions. Nos mauvaises actions, au contraire, n’ont pas de limites. Nous pouvons être aussi méchant que nous le voulons. Mais avec le don, c’est un gros problème pour nous. Dès que nous sommes préoccupés par une bonne action désintéressée, nous avons immédiatement des doutes, des calculs, des conditions et des limites. Nous sommes tout simplement incapables de partager ou de donner quoi que ce soit … C’est ce que sont les propriétés du jugement .
Question: Comment peut-on se débarrasser de ces restrictions? Après tout , c’est ce que les gens pensent au cours de Roch Hachana et Yom Kippour.
Réponse: Si le peuple d’Israël voulait vraiment supprimer ces restrictions, il demanderait la délivrance des forces qui les empêchent de commettre de bonnes actions et qui les empêchent d’être bon et aimant envers leurs prochains, si nous pleurions sur notre incapacité à vivre dans un état de garantie mutuelle, afin de maintenir une atmosphère de fraternité et d’aimer nos amis, tout serait différent aujourd’hui.
Toutefois, la situation est ce qu’elle est : Nos gens sont rejetés, haïs et entourés par des ennemis de tous les côtés. Le monde entier est contre nous et les accusations pleuvent sans relâche de tous les côtés. D’autres nations sont pardonnées malgré leurs crimes odieux qui souvent n’ont même pas défrayé la chronique. Mais Israël est au centre d’un oeil vigilant et les moindre défauts provoquent des cris d’indignation dans le monde entier. Pourquoi en est-il ainsi ?
Si le peuple d’Israël n’adhère pas aux véritables qualités dujugement, il est limité. Aucun appel à la justice  ne va l’aider. Pour quelque chose où les autres seraient légèrement critiqués, Israël sera blâmé, soit poursuivi et puni. Puisque cette nation a une mission spéciale et la comparer aux autres est inutile.
Et pourtant, les gens ne comprennent pas cela. Quand ils prient pour quelque chose pour l’année prochaine, ils ne demandent pas le don sans réserve, mais plutôt demandent des bons revenus. C’est pourquoi même les plus grands ennuis vont nous attendre l’année prochaine. Nous serons confrontés à des qualités beaucoup plus sévères du jugement, qui seront fortement aggravées par le «temps du Messie  » qui est déjà arrivé, lorsque nous devons aspirer à l’unité et à la connexion mutuelle. La Nature (le Créateur ) nous oblige à nous unir et à démontrer notre unité dans le monde entier. Cependant, dans nos prières au Créateur, nous Lui demandons de remplir nos propres poches plutôt que notre récipient commun. Nous avons besoin d’argent et de pouvoir.  Combien de temps ceci va t-il encore durer?
Si nous voulions donner, mais n’avons pas cette capacité, nous sentirions des restrictions intérieures – nos propres défauts qui nous empêchent de donner. Alors, nous recevrons la Lumière qui ramène vers le bien. La principale prière à Roch Hachana, c’est de voir le Créateur sur le trône. Et pourtant, qui est  » le Créateur  » si ce n’est la qualité du don et de l’amour ? Elevons-nous vraiment cette propriété de s’asseoir sur le «trône» ? Bien sûr que non ! Nous chérissons des valeurs différentes.
Ce processus prend du temps, mais nous ne pouvons pas attendre plus longtemps. Nous devons éduquer et éclairer les gens car le moment est déjà venu.
Jusqu’à présent, nous acceptions les exigences du Créateur pour notre compte personnel. Au contraire, chaque jour nous nous en éloignons de plus en plus …
De la 1ère partie du quotidien de Kabbale 04/09/13 leçon , Shamati n ° 122

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: