Le salaire de chacun est transféré sur le compte du groupe

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment pouvons-nous aider les amis lors d’une descente ?

Réponse : Il n’est pas nécessaire d’identifier spécifiquement quelqu’un qui est dans une descente. Au lieu de cela, au sein d’un groupe, vous devez toujours maintenir la bonne humeur, une humeur élevée, l’importance de l’objectif et des engagements partagés pour rester dans la connexion et la garantie mutuelle. Nous manquons encore de la responsabilité mutuelle.

Si tout cela est dans le groupe, alors nous serons en mesure de changer immédiatement ces descentes en montées et d’atteindre la révélation. La seule chose qui nous manque, c’est une connexion plus forte. Les gens ne ressentent pas leur engagement les uns envers les autres. Tout le monde pense encore qu’il agit de son propre chef, et qu’il a juste des collègues de travail, comme dans une usine : il est venu, a travaillé, a été payé selon son travail et est rentré chez lui.

Nous transférons notre attitude à l’égard du travail externe habituel vers le travail spirituel. Nous ne réalisons pas encore que le travail spirituel n’est que dans la connexion, en se contractant afin de se transformer en un tout, en garantie mutuelle, et devenir un homme avec un seul cœur, et alors seulement nous serons payés ! En effet, la récompense est de créer un lieu où le Créateur pourrait être révélé. Par cela, nous allons Le contenter et atteindre l’adhésion à Lui selon Sa volonté.

Nous n’accordons pas suffisamment d’attention à ce point de l’unité et ne réalisons pas que c’est là que tout le travail se réalise et est récompensé. Ce sentiment nous manque car il est nécessaire de le ressentir, non pas de se souvenir des mots, de sorte que le cœur me pousse là tout le temps et souhaite s’y trouver.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 13/09/13, Shamati n°33

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed