La lumière qui me sauve de la noyade

Dr. Michael LaitmanLa seule différence entre l’impureté et la sainteté, entre l’exil et la rédemption, l’obscurité et la lumière, est la présence du Créateur, mais tout dépend de la personne. Tout est organisé selon le plan général et ma place dans le système, mais à chaque instant le libre arbitre m’a été donné ainsi que la capacité de transformer les ténèbres en lumière.
Bien sûr, je continue à oublier cela et chute dans les ténèbres, encore et encore, mais je dois faire des efforts et essayer d’atteindre la Lumière. Au moment où j’arrive à la lumière, je retombe dans les ténèbres et donc je dois me relever encore et encore. Ce processus se poursuit jusqu’à la fin de toutes les clarifications et les corrections.
Par conséquent, la différence entre l’exil et la rédemption est un petit plus, la lettre Aleph, qui signifie « le champion du monde» (Aloupho shel Olam), le Créateur. Si je ne l’attire dans l’état où je suis à et me rend compte qu’Il est la cause, qu’il n’y a rien hormis Lui, que tout provient du bien  faisant le bien et que je dois me corriger,  alors j’accepterai chaque état de cette façon, et le Créateur demeura en moi, selon mes récipients corrigés. C’est alors que je passe de l’exil à la rédemption, de l’obscurité à la lumière.
Si je ne parviens pas à faire cela, alors je reste à l’état corrompu et cherche une façon de me renforcer et de procéder à la correction. C’est en fait tout le travail. Nous devons nous renforcer dans le groupe afin de permettre à chacun de se relever de l’obscurité à la lumière en attribuant tout au Créateur.
Nous allons certainement être repoussés à chaque fois et serons obligés de tomber. C’est la lumière qui fait tout.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 20/09/13 , Shamati n°127 «La différence entre le noyau, l’essence et le supplément  d’abondance »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed