La physique et les paroles du monde spirituel

Dr. Michael LaitmanNous parlons le langage des émotions de sentiments dans notre désir de recevoir, pour ce qui est relatif à la création. Mais si nous pouvions utiliser la langue des forces comme le fait la sagesse de la Kabbale : en termes de Massakhim (écrans ), Aviout (épaisseur) et les forces d’attraction et de rejet, comment la nature fonctionne et non ce que nous ressentons en raison de ces forces opérant sur nous, nous aimerions parler plus concrètement.
Qu’est-ce que «l’importance du roi  » par exemple? C’est une force qui permet à une personne d’effectuer certaines actions dans un certain sens, c’est la force d’attraction du Créateur, Sa grandeur, importance, la puissance de la foi, la force du don ou la force de réception. Et si nous pouvions utiliser ce langage spécifique, nous n’aurions pas à philosopher et ni nous ne tromperions.
Les kabbalistes expliquent qu’il est possible de parler de la réalité en quatre langues qui sont en corrélation avec les quatre niveaux de notre sujet, car elle n’est qu’à l’égard des kabbalistes et de leur révélation. La sagesse de la Kabbale est la langue la plus profonde, car elle ne parle pas de sentiments, mais de forces .
Des conditions telles que l’interdiction d’ajouter ou de soustraire au travail et la foi en la grandeur et l’importance du Créateur se traduisent dans la langue des vecteurs de forces, les relations entre les forces et la façon dont elles interagissent. En les connectant sous différentes formes, elles génèrent des phénomènes différents.
Mais si nous nous référons à notre atteinte, au fait de pénétrer plus profondément et d’utiliser ces forces, et non pas à notre étude externe, alors nous n’avons pas le choix. Nous ne pouvons pas utiliser ces concepts automatiquement comme dans notre monde où nous en sommes au même niveau d’action tels qu’ils sont. Dans le monde spirituel, nous devons d’abord commencer à utiliser ces forces et nous avons donc besoin d’une autre langue, le langage du sentiment, la langue pour travailler avec eux.
Nous devons nous élever au niveau où les forces spirituelles opèrent dans nos sentiments, afin de savoir comment les utiliser. Cette sagesse est appelée à la sagesse de la Kabbale, la réception. Quand nous commençons à étudier la vraie réalité comme un ensemble de forces opérantes, nous découvrons que derrière les deux forces : la force du don et la force de la réception, il n’y a effectivement qu’une seule force du Créateur, et qu’il n’y a rien hormis Lui.
Le Créateur utilise ces deux forces pour diriger la création et si nous voulons atteindre Celui qui est au-dessus de cette nature de la réception et de don, nous devons acquérir ces deux forces dans la bonne combinaison, dans un juste équilibre et L’atteindre ainsi. Ensuite, la physique du monde d’en haut, la sagesse de la Kabbale, qui parle de ces forces et nous, qui atteignons ces forces dans la langue de l’œuvre du Créateur, ce qui signifie dans la langue des émotions, sont connectées en nous. Par ces deux langues, nous élargissons nos récipients de perception et sommes capables de sentir la vraie réalité.
De la préparation au cours quotidien de Kabbale 22/09/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: