Monthly Archives: octobre 2013

Vivre dans une pièce mal aérée grouillant de souris

Dr. Michael LaitmanChacun d’entre nous découvre qu’il existe dans un état très spécial, que nous appelons ce monde et que nous divisons en ce qui se trouve en nous et tout ce qui est extérieur à nous. Je ressens et je me comprends moi-même et ce qui est autour de moi dans une certaine mesure. Le développement de ma compréhension et de mon ressenti est appelé ma vie. Je sens que je suis en train de changer et que tout autour de moi change, le monde entier est en train de changer.

Puis je découvre que ma perception du monde ne dépend que de moi, et qu’elle se créé dans mes sensations et ma compréhension. Quand je commence à examiner les facteurs qui déterminent ma perception plus profondément, je découvre que tout commence par le désir égoïste de recevoir du plaisir. Cela signifie que je perçois la réalité intérieure et extérieure et que je l’évalue seulement à l’égard de mon propre intérêt, peut importe si c’est bon pour moi ou non.

Je ne peux pas percevoir la réalité objectivement, dans sa vraie forme, mais seulement par rapport à moi-même. Si quelque chose ne me concerne pas directement, je ne la ressens pas du tout. Je perçois même que le monde est parfois grand et large et parfois étroit et étouffant, comme si je changeais totalement mon esprit.

Cela change en fonction de ce qui m’intéresse, et ainsi je vois une chose et ne fais pas attention à autre chose. Je suis comme un chat qui ne voit que la souris dans la chambre, mais ne prête aucune attention à la beauté de la salle ni aux images qui se trouvent sur les murs. Si une personne entre dans la pièce, elle fait immédiatement attention aux images et ne voit pas la souris. Chacun voit le monde selon son désir. Le monde n’existe pas par lui-même. Il est représenté dans mon désir.

Quand je prends conscience des limites de ma perception qui filtre tout uniquement par rapport à ce qui me concerne, je commence à vouloir voir quelque chose en dehors de cette vision limitée. Je me sens comme si j’étais en prison, comme si j’avais été enfermé dans un cachot, à l’intérieur d’une tombe, incapable d’en sortir.

Je commence à me sentir claustrophobe, craignant les lieux clos qui m’étouffent et me mettent la pression de tous les côtés. Je dois savoir et ressentir plus ! Ici, je commence à sentir que le désir de recevoir qui prend tout pour lui-même ne me laisse pas voir le monde réel, mais seulement ce qui intéresse le désir égoïste que j’ai en ce moment.

Je perçois toute la réalité uniquement à travers mon ego. Bien que la réalité puisse être énorme et pratiquement infinie, je ne peux pas le voir. Cela me laisse sans repos et empoisonne totalement ma vie. Je commence par appeler mon état, la domination de mon désir de recevoir, l’esclavage et l’exil. Parce qu’il me force à ne voir que ce qui intéresse le désir primitif étroit, je cherche tout ce qui est en rapport avec un intérêt ou ce qui est nuisible et je ne vois rien qui se trouve au-delà de ses frontières. Je commence à chercher un moyen de le développer, et de ce fait j’arrive à la sagesse de la Kabbale.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 24/10/13

Un cadeau à l’enseignant

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous finalement réaliser ce que vous nous dites ?

Réponse: Il est nécessaire de réaliser ce que Baal HaSoulam et Rabash nous ont dit. Je vous demande vraiment de réaliser leurs conseils et pas plus que cela. Laissez-moi, je vous ai simplement appris à lire correctement ce qu’ils écrivent. Réaliser leurs écrits et oubliez-moi . La chose principale est que vous devriez adhérer à eux.

Question: Mais je ne peux pas vous oublier. En outre, pour lire les textes de moi-même et attendre un remède et que la lumière me ramène à la repentance est une chose, mais vous entendre expliquer les textes est complètement autre chose.

Réponse: Très bien, nous «ouvrons» les textes ensemble et nous commençons non seulement à les comprendre, mais la chose principale est de les amener à la réalisation. C’est ma fonction : aider à leur réalisation et leur mise en œuvre.

Question: Mais nous devons faire quelque chose entre nous afin d’obtenir de vous la méthode et de la réaliser dans la vie.

Réponse: Oui, vous devez établir la grandeur du Rav à vos yeux. Mais cela ne veut pas dire qu’il est nécessaire de me baiser la main. Vous voulez me faire des cadeaux, alors apportez -moi le don de votre connexion afin de recevoir un cadeau du ciel.

Question: Nous faisons beaucoup d’efforts mais jusqu’ici, il semble manque encore quelque chose …

Réponse: Ce que vous manquez être d’être connecté en-bas. Lorsque vous êtes debout, vous tenez la main et levez la tête en haut, comme c’est dessiné sur la couverture de l’un de nos livres, L’Arvout. Si vous atteignez un tel état, alors la réponse viendra. Pour cela, à l’intérieur vous devez être comme un «enfant», un étudiant qui est prêt à entendre et à écouter les enseignants …

A Gift For A Teacher

 

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 01/10/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Le monde attend le Sabbat à venir

Dr. Michael LaitmanIl est dit que la correction du monde aura lieu 6000 ans qui est lié aux six jours ouvrables de la semaine. On nous a donné 6000 années afin de préparer les récipients spirituels, les désirs, les outils. Le « septième millénaire  » ( Sabbat ) commence à la fin de la correction des récipients, ce qui signifie que c’est le degré suivant, appelé l’état de la fin de la correction (Gmar Tikoun) .

L’état du sabbat ou le septième millénaire est appelé  » la similitude avec le monde à venir  » (Mi Ein Olam Haba) car il n’est pas en lui-même le monde à venir et il y a le 8, le 9 et le 10 millénaires qui le suive, correspondant aux trois premières Sefirot (GAR) .

Mais le sabbat commence même avant cela, avant même la fin des 6000 ans. Un état de sabbat ( la première ascension de l’univers qui nous apporte la lumière supplémentaire) commence déjà ç la « cinquième heure du sixième jour », c’est le vendredi. Par conséquent, l’ensemble du sixième jour ( ce qui signifie notre 6ème millénaire ) est déjà éclairé par le jour du sabbat.

L’ensemble du sixième jour est appelé « veille du sabbat » et ainsi nous vivons un moment très spécial aujourd’hui : c’est le temps de veille du sabbat. Nous sentons déjà le mouvement et les changements qui commencent dans le monde le jour de la veille du sabbat. Nous allons devoir passer par toute la période qui reste jusqu’à la fin de la correction et elle semble très courte. Le sabbat est très proche et nous allons bientôt l’atteindre.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 16/10/13 , Le Zohar

Seul

Dr. Michael LaitmanQuestion: Il y a certains cas où une personne, que nous considérions comme notre amie, a pris les principes de l’éducation intégrale et les a organisés à sa manière. Elle a même écrit un livre. Maintenant, elle essaie de faire des ateliers et des formations parmi notre peuple. C’est très déroutant pour tout le monde. Que devrions-nous faire dans ce cas?

Réponse: Si cette personne a fait une telle chose, a écrit un article sans en avoir discuter avec quelqu’un, sans nous l’envoyer pour vérifier le matériel, si elle suit son propre chemin, alors laissez-la faire, mais sans nous. Elle peut travailler à son compte.

Elle ne sera pas en mesure de réussir sans le groupe, sans la force qu’elle doit tirer de l’intérieur du groupe.

Il y aura pas mal de ce genre de personnes. Elles vont apprendre de cette façon. Nous nous retrouverons dans le prochain cycle de vie et elles auront l’occasion de se corriger.

D’une discussion sur la diffusion 17/10/13

Diffusez en vue de l’union

Dr. Michael LaitmanEn sortant diffuser, nous devons définir une tâche spécifique le plus rapidement possible pour réaliser l’unité la plus efficace parmi nous. Dans ce cas, elle doit répondre à toutes les conditions spirituelles dont le Rabash parle : s’annuler, la connexion entre nous au-dessus de notre égoïsme, la renonciation à l’égoïsme, élever l’unité entre les amis , etc

Ces conditions deviennent plus compréhensibles chaque jour passant, que ce soit d’un point de vue positif de ce que nous avons défà fait, ou d’un point de vue négatif, ce que nous n’avons pas encore fait. En voyant que cela commence à se manifester entre nous dans la forme positive, voire négative, nous prenons conscience du mal qui ne nous permet pas de nous unir. Nous avons honte de lui parce que, d’une part, nous ne pouvons pas y faire face, mais d’autre part, nous ne pouvons pas le tolérer. C’est pourquoi nous avons vraiment besoin de sortir, mais ce n’est qu’un moyen pour nous de nous connecter intérieurement.

S’il n’y a pas une telle unité en nous, nous n’arriverons à rien et sortir sera inutile. Nous deviendrons comme diverses organisations spirituelles, mystiques et psychologiques qui font du profit de leurs enseignements et sont engagés dans toutes sortes de formations. Rien ne sortira de ceci  parce que le résultat sera le même que le leur et peut-être même pire, parce que nous appartenons encore à un mouvement spirituel et donc devrions sentir notre mauvais comportement plus fortement.

Toutes les autres organisations perdent lentement leur position, elles sont en train de perdre la force et les possibilités, leur influence sur les masses est en train de disparaître parce que l’humanité est en train de changer. Elle exige de plus en plus d’unité pour surmonter toutes sortes et formes de crises et aucune formation ne peut le faire. Nous ne pouvons rien leur donner non plus si nos activités ne viennent pas du centre du groupe, de notre unité.

Même les personnes qui sont indépendantes (qui diffusent de façon indépendante) doivent obtenir le soutien du groupe. Il s’agit de la forme de leur existence personnelle qui leur donne la possibilité de diffuser en tant que profession, pour gagner leur vie. Mais le succès de chacun dépend uniquement de combien la personne est connectée au groupe et combien elle cherche précisément le but de l’unité dans toutes ses activités de diffusion.

Nous sommes connectés. Nous effectuons toutes sortes d’actions de diffusion à travers le monde et  nous dépendons les uns des autres. Si certains groupes ou personnes individuelles ne sentent pas ou ne comprennent pas ce qu’elles le font pour le bien de l’unité, alors elles causent beaucoup de tort au reste, comme une partie du corps qui ne fonctionne pas à l’unisson avec tous les autres organes.

C’est pourquoi nous devons tous poursuivre le même objectif : l’unité. La chose la plus importante pour nous est notre groupe. La crise et les conditions extérieures sont créées afin que nous compatissons à la souffrance du monde qui nous entour et cela oblige à nous unir encore plus et à atteindre le premier degré de l’ascension

D’une discussion sur la diffusion 17/10/13

Pourquoi le monde d’Atsilout ne s’est pas brisé

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi le monde d’Atsilout ne s’est pas brisé avec le monde des Nékoudim ? A-t-il un mécanisme de défense qui empêche la rupture ?

Réponse: C’est exact! Ce mécanisme est appelé «la correction des trois lignes « , quand l’élévation de MAN, la prière et le lien entre la réception et le don est réalisé directement, à la différence du monde des Nékoudim, où toute la lumière descend dans le Kli, le désir et conduit à la brisure.

Dans le monde d’Atsilout, le Kli se prépare d’abord en alignant les trois lignes. C’est comme s’il avait été à l’avance en contact avec le supérieu et je savais à l’avance ce qu’il allait recevoir.

Il sait toute la Lumière que le supérieur peut donner, tout le niveau (GAR), mais il se diminue dans une certaine mesure afin de recevoir seulement une partie de la lumière et il ne l’accepte que dans les Kelim du don, Malkhout, qui est montée à Bina, au-dessus de Malkhout elle-même. De cette façon, la Lumière se révèle et est acceptée par l’inférieur.

Dans les autres mondes, à la différence du monde des Nékoudim, le monde d’Atsilout est un mécanisme de défense des deux côtés : 1. Le supérieur qui donne à l’inférieur, libérant seulement VAK de Hokhma, seulement une petite partie de la lumière ; 2. Comme l’inférieur se prépare à recevoir cette lumière , il est d’abord en contact avec le supérieur et il se forme un système appelé « trois lignes» pour se préparer à recevoir ne serait-ce qu’une partie de la lumière, non pas directement mais par l’intermédiaire des trois lignes.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 5/12/10 , «L’ étude des dix Sefirot »

Le système est verrouillé, entrez le code

Dr. Michael LaitmanL’ensemble du système spirituel est en mode veille. En fait, il s’agit d’un mécanisme sans vie, qui n’a besoin de rien pour lui-même. La même chose peut être dite au sujet du Créateur, parce qu’Il est une loi fixe.

Quand je L’appelle aimable, compatissant et Il donne, je Lui attribue mes propres sensations. C’est Son image à mes yeux, et Lui-même existe -dessus de tout, au-dessus de l’atteinte.

En conséquence, le système de mondes spirituels est un système de lois immuables. Il n’y a pas d’autres  » éléments sensibles  » en lui, mais nous, qui exigeons quelque chose et donnons et recevons consciemment. C’est comme s’il y avait un tuyau qui transmettait la lumière en courant vers moi. Il y a un robinet à l’extrémité du tuyau, mais je ne peux pas l’ouvrir, pas avec mes mains, mais je ne peux l’ouvrir qu’avec mon désir.

Le degré supérieur n’est pas un « homme bon », mais un mécanisme programmé. Je lance le système en faisant appel au supérieur. Il commence à travailler quand j’apporte la bonne volonté, le bonne impulsion en lui. Il est toujours prêt ; ». En d’autres termes , il est prêt à lancer la lumière dès que je peux ‘ouvrir le robinet ». Par ailleurs, plus je peux l’ouvrir, plus le débit que je recevrai sera grand.

Ce robinet a un « code d’accès ». Pour y entrer, il faut une bonne demande qui soit spécifique et vérifiée. Je dois calculer mes désirs et mes intentions, concentrer mon esprit et mon sentiment et  m’investir entièrement dans ce «signal », passer à travers le groupe, me connectez mes amis à la volonté commune et de l’orienter dansl’intérêt du Créateur.

Le robinet est ouvert lorsque nous avons le code correct. Le système est en attente de l’entrée des données correctes. Il s’agit d’un mécanisme sans vie devant nous,  filtrant et libérant des portions de la lumière, d’abondance, d’énergie, de forces et de désirs.

La seule partie vivante est Malkhout du monde d’Atsilout, qui se trouve en bas. Tout le reste ne s’anime que quand j’apporte ma vie, mes aspirations et ma douleur en elle.

Et c’est pourquoi nous ne pouvons pas attendre que quelque chose vienne d’en haut de soimême. Le système fonctionne en conformité avec mon désir et mes commandements. Si je ne suis pas encore prêt à prendre les commandes, alors je crie à un mur sans trouver le Créateur. Il apparaît seulement quand je suis en mesure de L’atteindre et de Le toucher.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 5/12/10 , «Introduction au Zohar « 

Un esprit vivant ou un ordinateur?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi le Créateur a besoin d’un tel processus compliqué de correction de la création, pour que la création agisse d’elle-même, à moins qu’il soit impossible de corriger tout à la fois depuis le début?

Réponse: Le Créateur n’a pas besoin de nos actions, Il veut que vous compreniez quelque chose et vous fait avancer jusqu’à ce que vous atteignez l’objectif. Le Créateur a fait tout cela tout de suite, toue l’enchainement des mondes d’en haut vers le bas, puis la remontée, vous avez besoin seulement cela! Le Créateur ne peut pas vous donner tout ce que vous recevrez à la fin, tout de suite. Vous devez passer par toutes les étapes du développement : 0-1-2-3-4 , jusqu’à ce que vous commenciez à percevoir, comprendre et devenir comme Lui.

Atteindre signifie connaître le phénomène  » à sa racine » et ses conséquences. Vous devez comprendre toute la création dans tout le complexe et cela ne peut se faire que progressivement, en apprenant de contraires à chaque étape du chemin, d’abord en révélant sans cesse le manque puis la satisfaction, la compréhension et l’incompréhension et les bonnes et le mauvaises sensations. C’est la seule façon dont les liens de l’âme se développent en vous.

Je comprends que vous vouliez tout tout de suite, mais c’est impossible. Est-il possible de prendre un enfant et de le transformer en un professeur en un jour ? Un sage est quelqu’un qui toute sa vie a observé ses penchants, comment une chose se développe à partir d’ une autre, comment toutes les choses sont reliées les unes aux autres. Il est devenu peu à peu plus intelligent jusqu’à ce que finalement il soit sage !

Mais s’il était bourré de toutes ces informations en une fois, il deviendrait tout simplement un « ordinateur  » travaillant selon le programme implanté en lui. Mais quand cette information est progressivement et régulièrement imprimée sur la matière qui peut se sentir le bien et le mal, la vérité et le mensonge, le vide et la satisfaction, nous obtenons un  » esprit  » vivant au lieu d’un ordinateur.

C’est toute la différence ! Parce qu’il va découvrir la différence entre la lumière et les ténèbres, il va apprendre par ce biais, il acquerra un désir, il saura ce qu’il veut comprendre et sentir ! Chaque morceau de données que vous chargez dans l’ordinateur doit être précédé par votre volonté que vous souhaitez le recevoir et vous saurez quels champs vides et le manque de compréhension vous aurez besoin de remplir. L’ordinateur lui-même doit répondre, alors il se transformera en homme …

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 5/12/10 , le Talmud Esser Sefirot

Comment faire pour que nos ennemis deviennent des amis?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment imaginons-nous les « forces impures» ( Klipot) ?

Réponse: Imaginez qu’il y a de «bonnes» personnes qui vous louent toujours et vous donnent des cadeaux et puis il y a les «mauvaises» personnes qui vous punissent toujours et vous causent des problèmes.

Maintenant, la question est de savoir qui vous fait vraiment du bien et qui vous fait du mal ? Tout dépend de l’objectif que vous essayez d’atteindre.

Ceux qui vous ont blessé vous révélent la vérité, vous montrant que vous avez propriétés qu’ils méprisent. En faisant cela, ils vous montrent la source du mal, la raison de leur haine. Lorsque vous corrigez cette raison, vous verrez soudainement que ces forces hostiles deviennent vos amis!

Alors, pensez-vous qu’ils ont été bons ou mauvais des le départ ? Ils ont été bons!

Et ces gens, qui ne vous a donné des cadeaux et toujours loué, ne vous donnaient aucune chance de corriger quelque chose en vous. Ils ne satisfaient que votre égoïsme, il s’avère que ce sont vos ennemis. Exact ?

Nous comprenons que tout le monde veuille être autour de «bonnes» personnes qui nous louent, mais ces bonnes personnes ruinent le monde ! Et il est écrit dans le Zohar : «Toute leur miséricorde est égoïste, pour leur propre bien.  »

Nous devons aimer les Klipot, apprécier Pharaon ! Tous nos ennemis nous montrent nos parties non corrigées. Et si nous voyons les corrections que nous pouvons faire avec leur aide, nous devrions leur en être reconnaissants.

L’ensemble de notre travail d’éducation et d’enseignement est de comprendre les propriétés qui peuvent être corrigées et nous font grandir.

La haine des Klipot est l’enfance , le « petit état » (Katnout) ! On a besoin de voir leur source, après tout, la Lumière Supérieure passe à travers elles, à travers nos désirs corrompus et nous montre que ces défauts du côté sous la forme de l’étranger, les forces impures (Klipot). C’est ce qu’on appelle le «défaut visible.  »

Essentiellement, je me cherche dans le miroir et vois mon visage que je n’aime pas ! Alors, qui dois-je blâmer, le miroir ou moi-même? La Klipa est notre miroir. Tous les défauts qu’elle nous montre sont à l’intérieur de nous (tout comme le reste du monde que nous voyons autour de nous).

Tous les catastrophes et les problèmes que nous rencontrons, du plus petit au plus grand, sont une projection de nos propriétés internes.

C’est pourquoi il est impossible d’être sans Klipot ! Sans elles, nous ne serions pas en mesure d’atteindre quoi que ce soit, nous ne sentirions ni ne distinguerions rien. Par où  commencerions-nous la correction si ce n’est avec les Klipot ?

Il est impossible de corriger un défaut sans avoir révélé sa cause. Et le rôle des Klipot est de nous montrer nos défauts. C’est la chose la plus essentielle pour nous! Nous savons que l’on ne peut atteindre le fruit qu’à travers la peau.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 12/6/10 , le Talmud Esser Sefirot

Résoudre le problème universel

Dr. Michael LaitmanQuestion: La cause des affrontements et des conflits entre les couples mariés est une collision entre leurs caractéristiques égoïstes. Comment est-il nécessaire qu’ils apprennent le mécanisme de ces caractéristiques afin de comprendre la raison pour laquelle ils ont des conflits et d’avoir la capacité de s’élever au -dessus d’eux ?

Réponse: Les gens ont besoin de connaître le mécanisme de l’interaction des caractéristiques égoïstes, de l’étudier et de le contrôler. Puisque les gens ne sont pas seulement des artistes, ils ont besoin de créer l’état suivant en eux-mêmes. Par conséquent, la formation intégrale est une étude sérieuse qui comprend non seulement l’éducation, mais aussi la formation. Nous leur parlons de l’évolution de la famille : Pourquoi cela est nécessaire, pourquoi elle se divise en deux entités, en deux forces opposées, pourquoi ces objets se connectent ensemble et comment, malgré leur ego mutuel et ainsi de suite.

Ici, nous travaillons sur un problème universel dans le cas des deux jeunes gens : un garçon et une fille. Ce qui les pousse l’un vers l’ autre ? Ce sont hormones. Mais si vous approchez cette question judicieusement, alors certainement un grand problème de la cosmogonie est résolu ici, une ascension vers le prochain niveau de toute l’humanité, par le biais d’un couple régulier. Et cela ne dépend que de leur prise de conscience de ce qui peut les regrouper ensemble.

Ils peuvent venir à nous précisément parce qu’en ce moment la nature prépare toutes sortes de conflits en eux et nous avons besoin de donner un nouveau sens à leur existence, un nouveau niveau de signification. Donc prenez cela très au sérieux, car ils finiront par devenir les créateurs du prochain niveau en eux. Comme on dit , « Un homme et une femme, la Shekhina entre eux », c’est le prochain niveau de la nature.

Et ensuite, ils s’élèveront tout le temps. Si nous établissons une norme pour eux et nous les soutenons, alors le concept de la famille acquerra un sens complètement différent. Lorsque l’opinion publique est créée dans la société va les unir ainsi, cela va obliger et les soutiendra un peu, alors les relations complètement différentes apparaitront entre les gens.

Qu’est-ce qui les tient ensemble ? D’abord ce sont les hormones et aprèscela et pour un certain temps ce sont des obligations réciproques. Alors que dans la société intégrale qui leur permet d’atteindre un objectif plus élevé, ils ne seront plus en mesure de se séparer. Ilscommenceront à se regarder les uns les autres tout à fait différemment. Tout sera à un niveau tout à fait différent entre eux : à la fois la maison, le sexe et les conversations, tout, parce qu’ils commenceront à obtenir une satisfaction complètement différente.

Je voudrais leur expliquer tout cela  non pas du point de vue de la psychologie ordinaire, mais du point de vue de la psychologie égoïste que cela conduit très simplement et résume tout en  une source, l’ego, qui doit être surmonté sans le détruire, mais plutôt, en l’utilisant pour les besoins de l’élévation au niveau suivant. La psychologie ordinaire donne à une personne un « tranquillisant », alors que l’éducation et l’information intégrale donnent la possibilité d’utiliser cet ego afin de s’élever au-dessus sans l’anéantir. De cette manière, la personne peut grandir spirituellement. Et quand elle s’élève spirituellement, elle créee une nouvelle société, une nouvelle communauté et une nouvelle terre.

De Kab TV  » Au fil du temps  » 21/09/13

Page 1 des 1712345Dernière »